AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  

Sherwoodian Breakfast

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Marian de Knighton
♣ Lady / Nightwatchman ♣


√ LOCALISATION : In the arms of Robin
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 26

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 21 printemps
● Titre: Noble
● Inventaire:

MessageSujet: Sherwoodian Breakfast Dim 28 Mar - 20:42


... Sherwoodian Breakfast ...



"…"


OUTLAW’S CAMP
HIVER DEBUT 1194

Lorsque Marian et Robin arrivèrent en vue du camp, le soleil du matin resplendissait, jouant avec les branches dépourvues de feuilles qui s’agitaient au-dessus d’eux, formant des ombres mouvantes sur le sol de la forêt. La jeune femme lâcha alors à regret la main chaude du hors-la-loi puis entra dans l’abri qui avait été ouvert pour que ses habitants puissant apprécier la lumière de ce début de journée.

« Bonjour ! » lança Djaq avec entrain en les voyant arriver.

« Bonjour Djaq » répondit la jeune lady à son amie qui était en train de s’activer aux fourneaux, avant de saluer les autres membres de la bande.

Avant de poser son arc et son sac, elle eut le temps de jeter un coup d’œil en biais dans le camp. Will semblait une fois de plus occupé à sculpter quelque chose dans un morceau de bois – mais elle ne put voir ce dont il s’agissait. Petit Jean était en train de fendre du bois juste à l’extérieur du camp. Ils en avaient bien besoin en effet car seul le feu perpétuellement allumé au camp les empêchaient de geler sur place. D’ailleurs la jeune femme se résigna à conserver son manteau sur ses épaules, aussi après avoir rangé ses affaires alla-t-elle se réchauffer auprès du foyer pour faire sécher ses cheveux et ses vêtements.

« Tu es allée te baigner ?! » demanda Djaq, en voyant l’état de la jeune femme, et avec un accent renforcé par la surprise.

« Oui » fit Marian d’une petite voix, de nouveau tremblante alors que ses membres commençaient progressivement à se réchauffer du fait de sa proximité avec la douce chaleur des flammes.

« Avec ce froid ?! Tu es bien courageuse… » constata la jeune sarrasine.

Marian ne répondit pas, se demandant elle-même encore une fois où étaient la part de folie et la part de courage dans cette entreprise si peu raisonnable. Au moins se sentait-elle propre à présent. Et elle savait que son amie aurait sans doute aimé l’être elle aussi. D’ailleurs, si elle ne s’y était pas trouvé forcé, il n’était pas évident qu’elle aurait réussi à se tremper de la sorte.

« Mais ce n’était tout de même pas très prudent » ne put s’empêcher de faire remarquer Much, assis sur un tabouret, près de Djaq, et apparemment occupé à réparer l’une de ses tuniques. Marian ne douta pas un instant de la raison pour laquelle son gourmand compagnon s'était placé aussi près des fourneaux.

« Jean affirme qu’il va bientôt neiger, et des blocs de glace flottaient encore dans la rivière il y a quelques jours à peine. Tu aurais vraiment pu te faire du mal, et s’il t’était arrivé quelque chose, qu’est-ce que Robin… » .

« Much… » le coupa Djaq suspendant sa cuillère en l’air, menaçante et le fixant d’un regard qui en disait long.

« Mais tout ce que je disais c’était que… » insista Much, moralisateur, avant d’être de nouveau coupé dans son élan.

« Tu penses qu’il va bientôt neiger alors Jean ? » demanda Marian au grand homme qui rentrait dans le camp les bras chargés de bûches fraîchement coupées.

« Oui, et dans peu de temps. Vous voyez ce ciel, ces nuages…» fit-il en indiquant d'un signe de tête la carré de ciel grisâtre que l'on voyait entre les arbres à l'extérieur.

« Avec ce froid, cela ne m’étonnerait pas que cela tombe avant ce soir » , conclut-t-il en posant le bois près du foyer puis en époussetant ses mains larges comme des battoirs pour les débarrasser des copeaux qui y étaient encore accrochés.

« Comment faites-vous dans ces cas-là ? » , demanda la jeune femme, oubliant que eux aussi passaient leur premier hiver dans l’étonnante création de Will, « Pensez-vous nous allons pouvoir rester au camp ? »

La jeune femme interrogea du regard chacun des membres du camp, en particulier Will qui connaissait parfaitement les points faibles et les limites de l’isolation de la structure, et Robin qui serait évidemment le décideur.


Dernière édition par Marian de Knighton le Mar 30 Mar - 15:02, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/Nightwatchwoman


Will Scarlett
•●• Tavern Boy •●•


√ LOCALISATION : Dans un hamac, en Terre Sainte
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 23

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 18 ans
● Titre: Hors-la-loi
● Inventaire:

MessageSujet: Re: Sherwoodian Breakfast Dim 28 Mar - 21:58



Ce fut Djaq qui fit comprendre à Will que la question s'adressait à lui : trop concentré sur sa tâche ou trop perdu dans ses pensées, il n'avait pas réellement écouté, se contentant de tendre une oreille, au cas où. Marian posait une très bonne question : serait-il possible de rester au campement malgré la neige ? Will lui même n'en était pas sûr. Le bois pouvait, avec l'humidité, se gondoler, voir même pourrir, s'il était trop maltraité. Mais le jeune homme avait pris des précautions préalables, restait juste à vérifier quelques détails...

« Normalement, ça devrait tenir. J'ai enduit le bois pour qu'il tienne face à une bonne vague de froid, mais ça dépendra de la dureté de l'hiver et des gelées. Au pire, il faudra installer des bâches pour isoler. J'irai voir ce que je peux faire mais tout devrait bien se passer pour le campement. Pour nous, cela risque d'être un peu plus délicat. Mieux vaut aller dans la grotte. L'humidité risquerait de nous rendre malade... »

S'il n'avait pas craint de fortes chutes de neige, Will aurait plaidé en faveur du campement. Mais il fallait être raisonnable : l'hiver s'annonçait rude, et sa fierté personnelle ne les soignerait pas, s'ils attrapaient la mort. De toute façon, le campement les attendrait bien pendant l'hiver : il l'avait conçu pour cela.

« Le bois pourrait suinter, et bon... ce n'est pas vraiment ce que l'on recherche, non ? »

Il alla se placer près de Djaq, entre elle et Much. Il se demandait ce que Robin déciderait : allaient-ils déménager dans la journée ou attendre le lendemain ? Si la neige s'annonçait pour la soirée, il faudrait faire vite, quitte à sauter le petit déjeuner. D'ailleurs, Will commençait à avoir faim. Vraiment faim.
Revenir en haut Aller en bas


Robin de Locksley
▂ Master of the Bow ;


√ LOCALISATION : Sherwood
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 23

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 25 ans
● Titre: Hors-la-loi
● Inventaire:

MessageSujet: Re: Sherwoodian Breakfast Mer 31 Mar - 18:23

L’aube fraîche avait à présent laissé place à un soleil éclatant et resplendissant. Les deux jeunes gens qu’étaient Robin et Marian arrivèrent près du camp des hors-la-loi. La journée ne s’annonçait pas froide, plutôt agréable. La main de Marian glissa de la sienne et Robin prit les devants. Ils entrèrent dans l’abri ouvert. Djaq leur lança un bonjour enjoué, et Robin répondit par un léger sourire et un signe de tête. Il observa ensuite amicalement tous les autres occupants du campement. Will était penché sur un morceau de bois, probablement en train de le sculpter. Djaq était aux fourneaux, bien qu'elle ne doive pas avoir grand chose à cuisiner. Much était à côté d’elle, et il avait relevé la tête au moment où Robin et Marian étaient revenus. D’après le regard qu’il lança à Robin, ce dernier y vit une pointe de jalousie percer. Il retint un sourire, et continua d’observer ses compagnons.

Petit Jean coupait du bois à l’extérieur du camp, ce qui était une bonne chose. Le feu était la chose qui les empêchait de mourir de froid, surtout en ce moment. Ce qui était trompeur d’ailleurs, c’était le soleil, puisqu’en le voyant, on avait l’impression qu’il faisait bon. Or ça n’était pas toujours le cas. Une petite discussion s’en suivit entre Djaq et Marian, cette dernière étant allée se placer près du feu. Robin devinait sans peine pourquoi, même s’il n’écoutait pas vraiment leur conversation. Il entendit juste Much faire des reproches à la jeune femme, et il ouvrit la bouche pour lui dire de se taire, néanmoins, Djaq le devança. Il s’écarta un peu de ses compagnons, avant de prendre une position habituelle lorsqu’il était au campement : il s’appuyait sur les poutres du « plafond » de l’abri à l’aide de ses deux bras, tendus vers le ciel en écoutant ces joyeux compagnons discuter.

Marian prit la parole, et Jean lui répondit qu’il neigerait bientôt. Bientôt signifiant ce soir pour le hors-la-loi. Robin soupira en pensant à leur situation. Il serait difficile de tenir avec ce froid, surtout s’il neigeait. Ils devraient peut-être déménager… Mais pour aller où ? Jean posa le bois près du foyer puis se frotta les mains pour enlever les copeaux restants. Marian posa la question à laquelle tous se devaient de répondre. Elle interrogea chaque personne du regard, mais aucune ne répondit tout de suite. Djaq et Much se tournèrent vers Robin, qui était plongé dans ses pensées. Finalement ce fut Will qui prit la parole. En effet, c’était une question troublante. Mais dans tous les cas, il faudrait décider vite s’ils ne voulaient pas mourir ici. Will leur dit que l’abri tiendrait, mais qu’il serait préférable qu’ils déménagent dans la grotte par exemple, sinon le froid et l’humidité pourraient les rendre malades. Robin acquiesça d’un signe de tête que personne ne vit, et lorsqu’ils se tournèrent vers lui, il prit la parole à son tour, sans quitter sa position :

« Je suis d’accord avec Will. La grotte est une bonne alternative si on ne veut pas tenter le diable. Nous allons dans la grotte. »

Much poussa un grognement, et il lui dit d’un air désespéré : « Maitre… Est-ce vraiment nécessaire ? »

Robin sourit en baissant la tête. Il savait combien Much adorait les grottes. Redressant la tête, il capta son regard avant de lui répondre, d’un air moqueur :

« Non, tu peux aussi rester ici, et attendre seul, dans la neige, que l’hiver passe. »

Much se renfrogna, et il ne rajouta rien, mais Robin pouvait l’entendre marmonner. Sacré Much. Un grondement dans son estomac et un coup d’œil à Djaq lui apprit qu’il était temps de prendre le petit déjeuner. Cette dernière dit, comme ayant lu dans ses pensées :

« D’accord, mais que faisons-nous pour le petit déjeuner ? »

« Ah oui, parce qu’il ne faut pas oublier ça ! Non seulement vous voulez me traîner dans une grotte sombre, sale et humide, mais si en plus vous me privez d'un bon repas, je vous préviens, je deviendrai insupportable ! »

Much en faisait tout un plat. Ils avaient quelque chose à manger pour le petit déjeuner... Certes, quelques fruits, un peu de pain, ça n'était pas nourrissant... Mais même. Robin ignora l’intervention de Much, et il répondit à Djaq et à toute la bande, en ramenant ses bras près de lui et les croisant contre son torse :

« Voilà ce que nous allons faire » fit-il après une petite réflexion. « Marian et moi allons chasser et ramener quelque chose à manger. Quant à vous tous, vous ramenez tout ce dont on aura besoin à la grotte, ainsi que les coffres. Si Jean a raison, nous ferions mieux de ne pas traîner. »

Ainsi décidé, chacun commençait déjà à s’activer. Robin s’approcha de sa couche, attrapa son arc sarrasin et son carquois qu’il glissa dans son dos, mais garda son arc à la main. Il passa près de Marian, et il lui chuchota avec amusement :

« Prête pour une leçon ? »
Revenir en haut Aller en bas
http://robin-hood.forumactif.com/


Marian de Knighton
♣ Lady / Nightwatchman ♣


√ LOCALISATION : In the arms of Robin
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 26

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 21 printemps
● Titre: Noble
● Inventaire:

MessageSujet: Re: Sherwoodian Breakfast Jeu 1 Avr - 23:10

« Prête pour une leçon ? »

« C’est moi qui vais t’en donner des leçons si tu continues jeune insolent ! » le sermonna-t-elle.

Pas du tout impressionné, le hors-la-loi lui répondit par un large sourire, ce à quoi elle ne put s’empêcher de répondre de la même manière, le rire au bord des lèvres.

« Ah non, pas encore ! » ronchonna Much, « Vous êtes bien sûrs que vous partez à la chasse ? Parce qu’à vous voir vous faire les yeux doux là, je… »

« Je ne lui faisais pas les yeux doux ! » le coupa Marian en lui lançant un regard dans lequel dansait des éclairs.

« Fais attention Much, si tu continues, elle va peut-être vouloir te donner des leçons à toi aussi… » railla Robin.

Marian attrapa le premier objet à portée de sa main – en l’occurrence une vielle pomme rouge toute fripée – puis le lança sur le jeune homme goguenard qui l’évita dans un grand éclat de rire. La pomme continua néanmoins son chemin, et après avoir rebondi contre l’une des poutres du camp, elle heurta la tête de Will qui poussa une exclamation de surprise.

« Hey ! Mais arrêtez de jouer avec la nourriture ! Ce n’est pas comme si nous en avions assez pour… »

Much dut stopper net lorsqu’il reçut la pomme en pleine figure, magnifique tir de Will qui lui rendit ensuite un regard parfaitement innocent.

« Toi tu vas voir… » fit le hors-la-loi au bonnet en se jetant dans un cri de guerre sur le jeune homme hilare.

Pendant ce temps, la jeune femme avait perdu son air boudeur et offusquée, souriant de nouveau face à la scène et le comportement parfaitement puéril de ses amis. La « bataille » engagée entre Will et Much semblait apparemment à l’avantage du premier. Le gringalet avait enfoncé le bonnet sur les yeux de son ami et lui frottait vigoureusement, poing fermé, le sommet du crâne, ignorant les vives protestations de son adversaire.

« Des enfants… » grommela Jean dans sa barbe tout en levant les yeux au ciel et en poussant un soupir exaspéré que démentait son sourire en coin.

Alors que les deux grands gamins continuaient à se chamailler, Marian se rapprocha de Robin.

« Robin, nous devrions y aller maintenant, du moins si tu veux toujours que nous allions chasser… Entre le déménagement du camp et le remplissage de notre réserve, si vous voulez avoir le temps d’effectuer la livraison des colis, il ne faudrait pas trop tarder. » fit-elle remarquer sur un ton des plus sérieux cette fois.

« Pas sans avoir mangé quelque chose vous deux ! » l’arrêta Djaq. « Je sais que ce n’est pas grand-chose », commenta-t-elle en indiquant d’un signe de tête le contenu de la marmite, « mais il vaut mieux que vous partiez le ventre plein et repreniez quelques forces » .

Les deux jeunes gens acquiescèrent à la remarque de Djaq qui s’était jusqu’à présent tenue silencieuse, concentrée sur les fourneaux d’où s’échappait une odeur délicieuse.

Lorsque les hors-la-loi se furent installaient en cercle pour manger – Will et Much s’étant à présent calmés – chacun tendirent à tour de rôle leur bol à la jeune sarrasine pour qu’elle leur serve l’étrange mixture qui tenait lieu de repas. Bien que l’aspect sembla peu ragoûtant, Marian n’était pas du genre à faire la fine bouche. Ce mélange de céréales et de fruits secs avait une odeur qui venait agréablement lui chatouiller les narines.

Marian sentit à ce moment donné combien son ventre était vide et combien elle était affamée. Comme en confirmation de cette sensation, son estomac émit une légère plainte que ne manqua pas de remarquer Robin assis juste à côté d’elle. Il lui lança un sourire sardonique auquel elle répondit par un regard noir qui signifiait qu’il n’avait pas intérêt à relever. Son sourire de petit garçon n'ayant pas quitté ses lèvres, Robin commença à manger et dévora à belles dents.

Le repas se poursuivit sur une note joyeuse, bien que la situation ne soit vraisemblablement pas des plus brillantes : leurs réserves de vivres s’amenuisaient, les prises en embuscade se faisaient de plus en plus rares, et ils allaient devoir déménager leur camp tout en trouvant le temps de remplir leur mission et d’aller livrer les colis aux pauvres.

Une fois qu’ils eurent terminés, Marian se leva la première et alla chercher de nouveau son arc et ses flèches. Elle n’avait pas besoin de se charger d’un sac cette fois. Ils se débrouilleraient pour porter les proies à tour de rôle – s’ils réussissaient à en attraper – pour les amener jusqu’à leur réserve dans la grotte. Arrivée à l’entrée du camp, elle se retourna vers ses compagnons et vit que Robin se trouvait juste derrière elle, arc en main et carquois en bandoulière. Complice, il lui adressa un clin d’œil.

« Bonne chasse ! » leur lança Djaq.

« J’espère que vous nous en ramènerez suffisamment pour que l’on puisse appeler festin le repas de ce soir » ajouta Much, ne s’étant toujours pas départi de sa moue boudeuse mais affichant une lueur de gourmandise dans le regard.

« Et bonne chance à vous » leur retourna Marian.

Après avoir salué leurs amis, les deux jeunes gens dévalèrent la pente et s’enfoncèrent dans la forêt.


~> A suivre dans "The War Hunt"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/Nightwatchwoman


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Sherwoodian Breakfast Aujourd'hui à 11:31

Revenir en haut Aller en bas

Sherwoodian Breakfast

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REDEMPTION :: 
    ► La Forêt de Sherwood
 :: 
∴ LE CAMP DES HORS-LA-LOI ∴
-