AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  

History Of Marian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Marian de Knighton
♣ Lady / Nightwatchman ♣


√ LOCALISATION : In the arms of Robin
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 26

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 21 printemps
● Titre: Noble
● Inventaire:

MessageSujet: Story Of Marian Jeu 8 Avr - 19:43

[SYNOPSIS]


Dernière édition par Marian de Knighton le Ven 9 Avr - 19:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/Nightwatchwoman


Marian de Knighton
♣ Lady / Nightwatchman ♣


√ LOCALISATION : In the arms of Robin
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 26

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 21 printemps
● Titre: Noble
● Inventaire:

MessageSujet: Re: History Of Marian Jeu 8 Avr - 19:43


The hardest part




"You keep fighting for me Robin"

WINTER 1194
HOLY LAND
Le soleil martelait de ses rayons implacables la ville déserte d'Emmaüs dans laquelle avait été installé l'avant-poste arabe. Le roi Richard fuyait les assassins en chevauchant à bride abattue. Il fallait au plus vite qu’il se sorte de ce piège dans lequel il était tombé…

"Long live the King!" railla avec un sourire mauvais le shérif de Nottingham qui se trouvait dans le coin de la ruelle, juste derrière lui. Il tendit l’arc sur lequel il venait d’ajuster une flèche. "No" chuchota-t-il dans un grognement moqueur. Le Roi Richard éperonna nerveusement sa monture et la guida le long de l’étroite allée de sable. A cet instant, Vasey relâcha la tension sur l’arc et le flèche fusa dans l’air en sifflant. Le projectile acéré frappa le Roi dans le dos, perçant son épaule gauche. Il hurla et réussit tout juste à retenir les reines de son cheval qui s’emballa, affolé.

En entendant le cri de douleur du roi, Guy revint sur ses pas, se faufilant à travers ce labyrinthe de bâtisses en sable et en grès. Il assista de loin à la soudaine et fatale attaque du shérif sur Carter et espéra que les autres assassins étaient en train d’en finir avec Hood et sa clique. Il avait insisté sur le fait que seule Marian devait être épargnée. Mais il espérait pour sa sécurité qu’en entendant les cris des hommes, elle se cacherait. Pendant une fraction de seconde, il pensa à la retrouver pour la mener à l’écart du champ de bataille, à l’abri. Mais ensuite lui vint la pensée de toute cette fortune qu’il pourrait acquérir en récompense de cet assassinat, une richesse et un statut dont ils pourraient alors profiter toute leur vie. Guy partit donc de plus belle à la recherche du Roi – incarnation de ces envahisseurs qui avaient volé les terres et les possessions de sa famille, leur position sociale et leur respect.

De son côté, Marian, dans un rue différente, avait elle aussi entendu le Roi hurler et s'était précipitée en direction du cri. En panique, elle courait de toutes ses forces, tout en priant pour ne pas arriver trop tard.

Le cheval du Roi Richard, qui n’était alors plus dirigé par son maître, trotta à bride abattue en direction de la place la plus proche. Affaissé sur le dos de sa monture, le souverain blessé traversa l’endroit, sa longue cape blanche de Croisé pendant de chaque côté des flancs de l’animal. Le monarque sévèrement touché glissa du dos de sa monture, la souffrance et la perte de sang intensifiées par la chaleur accablante. Il eut un vertige et grogna alors qu’il heurtait le sol dans un bruit sourd. Richard essaya bien de ramper, mais ne réussit pas à bouger, paralysé par la souffrance.

Guy choisit ce moment pour émerger progressivement des ombres qui le dissimulaient, ses bottes martelant le sol en écho. Alors qu’il s’apprêtait à traverser la place de marché déserte, il repensa de nouveau à la manière dont il serait largement gratifié par le Prince Jean et ses alliés français pour les avoir débarrassé de leur adversaire. Ce « Cœur de Lion », ainsi qu’il aimait à se voir appeler, qui était venu se battre pour le Pape pour conclure ensuite un traité de paix avec Saladin ne méritait pas de se faire appeler le Roi d’Angleterre ; il ne méritait pas de vivre.

"Guy!" cria Marian, le tirant de sa rêverie. Au loin, elle le vit sortir son épée qui glissa dans un chuintement hors de son fourreau et la pointer dans sa direction. Mais cela ne l’arrêta pas pour autant, bien au contraire. Elle descendit à la hâte les escaliers d’un des bâtiments qui se trouvaient dans l’ombre. La chaleur accablante du soleil de la Terre Sainte frappait sa nuque alors qu’elle traversait en courant la place sablonneuse et passait devant un Roi Richard blessé. Elle n’allait pas laisser Guy faire cela… Non, elle ne pouvait pas.

Le roi Richard regarda la noble jeune femme s’élancer, le souffle court, en direction de l’assassin vêtu de noir du shérif. Avec peine, il tenta de se relever pour s’extraire du sable brûlant. Cependant, l’effort fut vain car il presque aussitôt sur le sol, agrippant d’une main sa blessure et gémissant de douleur et de frustration. Il se demanda quand Carter et Robin allaient arriver. Dans cet état, il n’avait aucun moyen d’éviter le coup fatal que Gisborne allait sans doute lui délivrer.

"Guy!" s’écria de nouveau Marian.

Le roi suivit du regard sa course, ébahit pas tant de courage et de splendeur. Qui était donc cette femme pour aller ainsi, désarmée, à l’encontre de son ennemi ? Lorsqu’elle passa en trombe près de lui, il fut fasciné par la passion féroce sur son beau visage qui lui donnait, si c’était possible, plus de grâce encore. La magnifique chevelure brune de Marian flottait librement dans l’air et sur son dos, caressant ses épaules. La légère tenue blanche dont elle était vêtue épousait à la perfection les courbes de son corps tandis qu’elle levait les mains en signe de défense. Captivé par l’aura puissante qui se dégageait de sa personne, il assista à la rencontre improbable entre cette femme en tunique immaculée, jeune et belle, et cet assassin sombrement vêtu aux mains pleines de sang de ses crimes passés et aux traits crispés par la fureur et la haine. L’une respirait la bonté et la pureté tandis que l’autre n’était animé que par la soif de sang, de pouvoir, et la colère. Sous ses yeux, l‘ange et le démon se faisaient désormais face.

"Stop!" cria Marian à son encontre alors qu’elle arrivait jusqu’à lui. Elle plongea son regard bleu dans les yeux d'un gris froid et implacables de Gisborne, tentant de regarder au-delà de ce flot de violence et de sauvagerie animale. Elle y cherchait la sensibilité et la compassion profondément enfouies chez cet homme, mais néanmoins existantes.

"It’s over Guy", déclara-t-elle d’une voix ferme tandis qu'elle levait les deux mains, lui faisant signe d'arrêter.

"Get out the way!" ordonna-t-il les dents serrées, une lueur mauvaise dans le regard et bien déterminé à en finir avec le roi.

La jeune femme se mit dos à Richard, les bras tendus en croix, se plaçant en bouclier entre le roi et l’assassin, mais soutenant toujours aussi fixement le regard de ce dernier.

"All this time, I’ve been fighting for England", dit Marian avec ferveur. Elle ne se rétracta pas lorsqu’il fit deux pas en avant et leva son épée. "Do you think I am going to let you kill England?"

Guy agita son épée en faisant de larges moulinets dans l’air chaud et lourd, braillant avec colère : "Marian, get out the way!"

La maître d’armes balança dangereusement son épée à proximité de son ventre, la forçant à effectuer un léger saut en arrière. Elle aurait souhaité avoir eu le bon sens de prendre quelque chose pour pouvoir se défendre plutôt que de confronter ainsi un Guy visiblement très en colère en envahit par le désir de vengeance. Les yeux de la jeune femme suivirent la courbe que fit l’épée, mais elle continua à le fixer de manière provocante tout en faisant barrière de son corps.

"You’ll have to kill me first",dit-elle, sachant qu’elle aurait préféré mourir en défendant le roi que de laisser Gisborne accomplir ses noirs desseins et anéantir ainsi les dernières chances qu’avait l’Angleterre, et son peuple, d’espérer en des jours meilleurs.

"No", déclara-t-il en hochant la tête et en faisant un nouveau pas en direction du souverain blessé. "We are going to get out of this", lui promit Guy d’une voix rauque en la forçant à reculer en direction du Roi. Marian pouvait presque voir le voile rouge qui était descendu sur ses yeux, comprenant d’un simple regard que son jugement était obscurci par son esprit, focalisé sur une seule chose.

Il tint sa lame haute et pointée en direction du cou de la jeune femme tandis qu’il faisait un nouveau pas. Marian quant à elle continuait inlassablement à garder les mains en l’air, toujours dos au Roi.

"I am going to do this thing", lui exposa Guy, "and then I will have power beyond measure." Il fit de nouveau un pas en avant, ses yeux lui indiquant de se placer sur le côté pour lui libérer le passage.

Le sang de Marian se glaça et elle réfléchit à ce qu’elle pourrait dire d’autre ou faire pour le faire changer d’avis. La respiration du Roi Richard devenait saccadée et bruyante alors qu’il étreignait sa poitrine endolorie. Il ne pourra pas tenir plus longtemps.

"And we will be together", jura-t-il solennellement.

Il fut profondément blessé et abasourdi lorsqu’un léger et doux rire s’échappa de ses lèvres. Elle n'avait pu s’en empêcher, et s'était mit à rire à ces paroles. N’avait-il vraiment pas compris à qui son cœur appartenait depuis tout ce temps ?

"I would rather die than be with you, Guy of Gisborne", lança-t-elle avec conviction.

"No... No." hoqueta-t-il dans un souffle, le visage décomposé. Sous le choc de cet aveu, il avait l’impression qu’elle venait de lui transpercer la poitrine avec une épée.

Marian confirma ses propos d’un signe de la tête et son sourire s’élargit. Désormais, elle se réjouissait presque de pouvoir enfin ainsi le blesser, elle qui le supportait depuis si longtemps... Cinq longues années à minauder avec lui, à repousser ses avances, à lui laissant croire que peut-être, elle partageait ses sentiments alors qu'en réalité elle s’était en partie servie de lui pour délivrer toutes les informations qu'elle lui dérobait à Robin... Robin. Un demi-sourire rêveur passa sur ses lèvres alors que ses sentiments pour Robin revenaient à la surface. Ses yeux plongés dans ceux de Gisborne, elle réussit finalement à lui dire ce qu’elle lui avait dissimulé toutes ces années.

"I’m going to marry Robin Hood".

Et c’est à ce moment qu’elle commit l’erreur de rompre le contact avec les yeux de Guy, regardant en direction du sol, et détournant ses yeux de son regard meurtri et de son visage décomposé qui montrait à quel point il était accablé de douleur. Tandis que Gisborne luttait pour prendre une nouvelle inspiration, Marian réalisa qu'elle venait de dire à l'instant ce qu'elle n'avait put dire jusqu'à présent. Son sourire s'élargit.

"I love Robin Hood", livra-t-elle avec un instant d’hésitation.

Marian leva alors les yeux et lui rendit son regard. Elle le répéta alors plus énergiquement comme pour bien lui faire comprendre la nature de la relation qu’elle entretenait avec Robin. Mais en réalité, c’est à cet instant qu’elle réalisa combien elle était amoureuse de cet homme, ce hors-la-loi. Elle ne l'admettait pas seulement à l'homme en face d'elle, mais aussi et surtout, à elle-même. Pleinement, profondément. Elle embrassait cette réalité. Enfin, après tout ce temps... Car oui, la jeune femme était amoureuse - et comment ! - de l'homme des bois, ce hors-la-loi, cette légende, ce voleur qui lui avait dérobé son cœur....

Elle se fichait complètement de ce que pourrait lui faire Gisborne, car elle était heureuse comme jamais. Sur son visage se lisait la joie, le plaisir intense de pouvoir enfin admettre au monde, ce qui a du si longtemps être caché…

"I love Robin Hood". Elle n’en eut pas besoin de la répéter. La larme au coin de ses yeux et son sourire éclatant de bonheur parlaient pour elle. Et c’est à cet instant même où la phrase retentissait en écho dans sa tête, qu’une lame déchira le cœur de Guy.

Désormais, Gisborne ne pensait plus. Il se rendait seulement compte qu’il venait de la perdre. Définitivement. Et à jamais. Mortifié, son premier réflexe était de frapper. Il voulait la blesser autant qu’elle venait de le blesser lui-même. S’il n’avait pas réussi à l’avoir, Robin non plus ne l’aurait pas. Jamais. Il devait la retenir. La reprendre. Sans même penser à ce qu’il faisait, il se précipita vers elle et d’un geste brusque de la main, lui plongea son épée en travers du corps.

Marian ressentit soudain la lame de l’épée de Gisborne pénétrant d’un coup dans son corps. Son sourire s’effaça de son visage au moment-même où il dirigea sa lame à travers son corps jusqu’à la poignée. Puis il la saisit derrière le dos et la plaqua contre lui avec un râle, comme si c'était lui qui venait de se faire transpercer par l'arme et non l'inverse. La nuque de la jeune femme rejetée en arrière, il lui semblait qu’elle avait libéré tout l’air de ses poumons lorsque l’arme l’avait transpercé de part en part. Tandis qu’elle hoquetait de douleur et de surprise, à l’agonie, elle entendit Guy pleurer. Quel droit avait-il de pleurer pour ça ? Après tout ce temps... Le coup de poing à l'autel, les regards qu'elle avait lancé à chaque fois que le hors-la-loi paraissait... Une partie de lui devait pourtant avoir su pour ses sentiments à l’égard de Robin…

Alors qu’il retenait le corps de la jeune femme qu’il aimait contre lui, il fut rattrapé par la réalité. Un instant hébété comme s’il émergeait d’un cauchemar, il fut ensuite anéanti lorsqu’il prit enfin conscience de ce qu’il venait de faire. Il venait de détruire la femme qu’il aimait. Il venait de la tuer de ses propres mains alors qu’elle s’était tenue devant lui, sans défense. Sa propre respiration était devenue une souffrance et son cœur semblait s’être arrêté. Leurs deux regards se rencontrèrent lorsqu’il la relâcha, l’un exprimait le choc de la surprise et l’autre une douleur éloquente. La jeune femme put voir les larmes rouler sur ses traits tourmentés. Gisborne laissa enfin le corps de Marian glisser sur le sol.Alors qu’elle s’écroulait sur le sol, l’épée de Guy encore profondément enfoncée dans le ventre, elle entendit la voix de Robin crier son nom.

D’abord stupéfaite, elle n’avait pas sentit tout de suite la douleur lorsque la lame l’avait traversé. Pendant un instant, elle n’avait plus rien ressenti d’autre, que la chaleur du soleil du désert sur son visage, le silence, la quiétude… Puis un cri, son cri, le cri de son amour…

"MARIAN!"

C’était le cri de son amour. Robin été apparut à l’instant même où le corps de sa fiancée touchait le sol, arc au poing. Il avait hurlé en découvrant ce qui venait de se passer et s’était précipité vers elle. Se jetant à genoux sur le sol, auprès d’elle, il lui prit la main. Le brouillard qui était tombé en voile sur ses yeux se leva enfin et elle vit le visage de Robin apparaître au-dessus du sien. La douleur se faisait maintenant sentir. Une douleur immense, si forte qu’elle ne put crier ni même respirer. Tout lui reste lui parvint dans un flou total et elle n'aurait pu dire ce qui venait de se passer.

Guy, la tête baissée semblait s’être coupé du monde. Désormais, tout lui semblait perdu et le monde ne lui paraissait plus qu’un enfer long, gris et douloureux.

"NOOo!!" hurla Much, épée en main en accourant à la suite de Robin, suivit de Petit Jean et de Djaq qui s’agenouilla auprès du souverain pour lui retirer la flèche.

"GISBORNE!" beugla le shérif en passant près de la place.

Gisborne se vit traverser la place pour s’enfuir avec le shérif. Il n’avait plus l’impression de maîtriser son corps, son esprit étant déconnecté. Mais bientôt, il se mit à courir, à courir de toutes ses forces, comme s’il tentait d’échapper à l’horrible acte qu’il venait de commettre. Comme s’il tentait de se fuir lui-même, ne supportant plus la réalité. Pendant ce temps, Will rejoignit Djaq auprès du Roi.

"IT’S NOT OVER, HOOD!" s’écria Vasey en attrapant les rênes de la monture royale. "I WILL HAVE... ENGLAND!!"

Puis les deux hommes s’enfuirent au galop. Djaq quitta alors le chevet du Roi qu’elle jugea hors de danger pour se précipiter auprès de Marian. Tous les compagnons de Robin se placèrent en cercle autour d’eux, le visage ravagé par la scène. Marian avait tenté tant bien que mal de suivre tous les évènements qui s’étaient enchaînés. L’agitation. Le galop des chevaux, la course des hommes, la voix du shérif qui lançait un dernier défi à Robin… Le roi ! Elle devait savoir si le roi était vivant. Elle devait savoir si leur combat n’avait pas été vain…

"The King ! Where’s the King ?" demanda Marian d’un ton implorant en tentant de regarder où il pouvait se trouver.

"He's all right. Marian. Marian.", répondit précipitamment Robin en prenant son visage entre ses mains pour l’empêcher de bouger en tentant de se retourner pour regarder derrière elle.

"He's all right.. You saved him" la rassura-t-il.

La tension se relâcha, mais pas l’inquiétude. Le roi était sauf, c’était déjà une bonne nouvelle. Il semblait cependant qu’ils n’allaient peut-être pas s’en sortir à si bon compte cette fois. Elle sentait le sable chaud dans son dos, brûlant même. Le souffle du vent sur son visage. Le soleil qui l'éblouissait, la forçant à plisser les yeux. Et pourtant, elle avait froid. Elle ne sentait plus ses jambes. Et puis il y a cette chose enfoncée dans mon ventre. Ça fait mal. Terriblement mal. Sans aucun doute davantage que la fois où elle avait reçu ce coup de dague dans le ventre. La fois où elle avait failli mourir.Elle voudrait qu'on l'enlève. Pourquoi rien n’était jamais facile…

Elle avait à présent froid, terriblement froid. Son corps semblait être pris dans une chape de glace.

"How's it looking down there?" demanda-t-elle tandis que Robin tournait la tête en quête de réponse auprès de son amie guérisseuse. "Am I beyond even Djaq's amazing talent?"

Oui, Djaq allait pouvoir réparer tout ça. Ne l’avait-elle pas déjà aidé à échapper à la mort ? Ne lui avait-elle pas sauvé une fois la vie ? Elle allait lui enlever cette épée du corps, la soigner, renfermer la plaie et la guérir comme elle l’avait déjà fait auparavant. Et ils pourraient alors enfin vivre la vie qu’on leur avait refusée. Plus rien ne pourrait s’y opposer à présent. Son père n’était plus et désormais Gisborne savait enfin sans plus d'ambiguïté vers qui penchait son cœur, à qui il avait toujours appartenu. Ils seraient enfin ensemble...

"It’s all right. We’ll think of something", tenta-t-il de se convaincre tout en regardant le cœur serré le visage de son aimée qui était d’une pâleur mortelle.

La jeune femme vit les larmes inonder ses yeux magnifiques. Elle saisit alors ce qui allait se passer. Il lui suffisait de se plonger dans son regard perdu pour savoir. Elle réalisa la force de son amour et comprit aussi que c’était la fin. La fin dans ce monde en tous cas… Elle allait mourir. Et cette fois-ci, plus rien, même l’amour, ne pourrait plus la sauver.

"Well, can we at least get this out of me? It hurts", supplia-t-elle d’une voix faible mais suffisamment maîtrisée pour dissimuler l’étendue de la souffrance qu’elle ressentait.

Djaq fit non de la tête à Robin, le visage marqué de tristesse et les larmes aux yeux. Non, il n’y avait plus rien à faire.

"Marian", fit Robin en lui prenant le visage, une main soutenant l’arrière de sa tête et l’autre placée contre sa joue, "Marian, we can't take it out just yet.".

"Why? Why?" questionna Marian précipitamment en tordant le cou pour regarder son ventre. L’épée que Gisborne avait enfoncée dans le corps de la jeune femme était toujours plongée dans le ventre de celle-ci, droite comme une croix dans un cimetière. Une large tache sombre s’étendait autour de l'endroit où avait pénétré la lame. Sa robe était imbibée de sang et elle sentait le fluide vital et chaud s’écouler rapidement.

"Will I die when it comes out?"

Personne ne répondit à cette question. Une larme coula cependant sur la joue de Djaq, impuissante, et Robin déglutit, la gorge nouée. Cette lame dans son corps comprit-elle, n’était que le fragile lien qui la reliait encore à cette vie. Elle ne pourrait pas la retirer avant la fin.

Robin lui caressa les cheveux, et un moment de silence se fit alors qu'elle réalisait... C'était donc là, dans cette ville abandonnée au milieu du désert, loin de son Angleterre, qu'elle allait mourir. Mais elle ne voulait pas partir. Elle voulait continuer à vivre, elle voulait épouser Robin, son amour, fonder une famille et vivre dans une Angleterre de paix et de prospérité. Elle avait tellement de projets...

Que devait-on faire avant mourir ? Quels seraient ses derniers instincts ? Elle se sentait si mal, si faible… Son esprit commençait à s’embrumer, sa vue devenait légèrement opaque, comme dans un cauchemar... Oui, c’était ça, comme un mauvais rêve, un très mauvais rêve... Mais bien trop réel à son goût.

Toutes ses pensées étaient fixées sur Robin. L’homme qu’elle aimait, l’homme qu’elle allait laisser... Reposant sa tête sur le sol, Marian prit de nouveau la parole.

"Then we haven't got much time, my darling.", déclara-t-elle en fixant Robin, les yeux embués de larmes.

"We have forever, my love.", sanglota Robin en caressant tendrement chaque côté de son visage.

"I hope we have forever in heaven because", poursuivit Marian, la voix brisée et assourdie par le sanglot qui s’étranglait dans sa gorge, "we didn't have enough time on earth." Elle prit une inspiration puis plongea de nouveau le regard dans celui de son fiancé. "Not nearly enough time...".

"We were busy", confirma le jeune homme en reniflant, les larmes aux yeux et la voix fêlée parle chagrin.

"We were fighters", continua Marian, "and I'm proud.".

"You keep fighting for me Robin."

"I c... I can't fight without you.", confia Robin dans un souffle.

Marian sentit son cœur se serrer davantage. Il l’aimait, oui, il l’aimait tant… N’aurait-elle pas pensé la même chose que le jeune homme si c’était lui en cet instant qui mourrait sous se yeux ? Mais ils avaient encore un devoir à accomplir. Si elle s’en allait, lui Robin, avait un futur. Il allait encore se battre. Elle ne devait pas être morte pour rien. Robin représentait à présent le dernier espoir. L’Angleterre avait encore besoin de lui. Il fallait qu’il le lui promette. Il fallait qu’il lui promette de continuer leur combat pour l’Angleterre.

"I'd love to argue with you, but we haven't got the time.", poursuivit-elle avec un petit sourire triste, "You promise me you'll keep fighting.".

Robin hocha la tête, suivi de Marian, soulagée, qui souriait toujours à travers les larmes. Elle savait que ce serait difficile mais elle ne doutait pas qu'il réussirait à s'en sortir. Des amis qui l'aideraient et le soutiendrait jusqu'au bout. Des amis qui seraient à ses côtés lorsqu'elle... lorsqu'elle ne serait plus là.

"I will", promit-il le gorge serré.

Marian ferma les yeux, rassurée par cette promesse. L’Angleterre ne serait pas abandonnée. Le peuple pourrait continuer à espérer des jours meilleurs. Elle tenta de se détendre un peu tandis que Robin lui caressait doucement les cheveux. Une larme roula silencieusement surs a joue. Elle avait toujours essayé de le protéger. Mais comment le protéger contre sa mort ? Elle ne pouvait pas. Et elle se sentait si impuissante tandis qu’étendue sur le sable brûlant, elle se sentait prise de violents vertiges et que le sang s’écoulait peu à peu de son abdomen.

Elle sentait ses forces l'abandonner mais elle essayait de tenir. Pour lui. Elle voudrait tellement rester... Avec lui. Et elle avait peur... Pas pour elle. Mais pour lui, Robin. Elle savait que sa mort allait le rendre très malheureux et cela lui brisait le cœur. Elle aurait tellement voulu lui dire qu'elle était désolée. Désolée de ne pas pouvoir rester avec lui et désolée car tout était de sa faute. Elle avait été trop loin avec Gisborne cette fois. Tout à sa joie du futur qu'il pourrait avoir enfin ensemble, elle et son fiancé secret, elle avait poussé à bout cette homme qui l'aimait avec tant de passion qu'il avait préféré la détruire plutôt que de la laisser appartenir à un autre.

Si elle devait accomplir un dernier acte, un acte désespéré, que ferait-elle ? Cela lui paraissait tellement évident, comme peu de temps auparavant lorsqu’ils semblaient condamnés à mourir tous deux dans le désert, attachés dos à dos. Elle savait ce qu'il lui restait à faire. Ils devaient se marier. Elle voulait être sa femme avant… avant de le laisser. Elle voulait être unie à lui pour l’éternité. Ainsi elle resterait auprès de lui. Ensemble, ils étaient plus forts. Il l’avait dit lui-même… Bien sûr, elle savait qu’elle lui appartenait déjà, et qu’il était sien, depuis tout ce temps, toutes ces années. Ils partageaient déjà leur cœur, leur âme, il s’agissait donc d’une simple formalité. Cependant, cet acte ne pourrait que renforcer le lien qu’ils avaient. Ce serait une manière de la déclarer officiellement, de le lancer à la terre entière. Ils s’aimaient.

"Now, where were we? " interrogea Marian les yeux toujours fermés.

"What?" demanda Robin, surpris.

"The last time we were dying... we were getting married."

Robin sourit tristement tout en continuant à lui caresser les cheveux.

"Can we carry on, please?"

"I can’t remember".

Marian eut un léger rire.

"Well, that's the last time I marry you, if you can't even remember", dit-t-elle en souriant d’un air moqueur.

"Robin" appela une voix grave. Le jeune homme se tourna pour voir le roi, qui était enfin debout. Il lui présenta alors un anneau en or orné d’un grand rubis ovale d’un rouge écarlate. Richard déposa la bague dans le creux de la main de son ami. "Here", fit Robin en se retournant de nouveau vers la jeune femme. Il commença à prononcer une deuxième fois, à travers les sanglots, les mots qu’elle avait attendus toute sa vie.

"I, Robin, take you, Marian, to be my wedded wife… to have and to hold, from this day forward… for better or for worse… for richer or for poorer… in sickness or in health… to love and to cherish… till death do us part.".

Là, au milieu du désert, il lui semblait qu'ils n'étaient plus que tous les deux. Plus rien d'autre ne comptait. Elle ne voyait plus rien hormis son visage qu'elle aimait tant. Elle n'entendait plus rien hormis sa voix, sa si douce et belle voix saturée de tristesse, qui résonnait agréablement à ses oreilles. Elle ne sentait plus rien hormis son corps tout près du sien comme s'ils ne faisaient plus qu'un. Et autour, il n'y avait plus rien. Tout était noir. Tout était silencieux.

C'était à son tour à présent. La jeune femme ne le quitta pas des yeux. Elle lui sourit avec amour tout en caressant du pouce la main qui tenait fermement la sienne.

"I, Marian, Take you, Robin… beautiful, beautiful Lord of Locksley, to be my wedded husband. I promise to love you and to cherish you… on Earth… and especially in Heaven...".

Elle sourit alors qu'elle allait dire la dernière partie, soudain plus calme, car plus rien d'autre ne comptait à présent : s'ils ne pouvaient être unis sur cette terre, ils le seraient dans l'éternité.

"...For now and forever… till death do us part.".

Elle s'unissait enfin à lui Robin, son amour. S'il savait comme elle avait rêvé de cet instant... Depuis le moment où il lui avait demandé de l'épouser, là- bas, dans la forêt de Sherwood. Cela me semble si lointain... Bien sûr, jamais elle n'aurait imaginé t'épouser dans de si terribles circonstances...

Et alors qu'elle prononçait les mots, elle avait revu tous les moments qu'ils avaient vécu ensemble. Ils avaient vécu tant de choses ensemble et pourtant si peu ! Et ils n'avaient jamais été aussi proches qu'en cet instant...

"Kiss me."

Alors que Robin se penchait, elle le stoppa .

"No. Give me the ring first. Make an honest woman of me, Robin".

Robin lui passa alors la bague au doigt et embrassa le bijou. La bague du roi était magnifique, dotée d'un énorme rubis rouge. Rouge comme la passion, rouge comme la vie qui s'écoulait d'elle... Non, pas la bague du roi, se reprit-elle, sa bague désormais. Sa bague de mariage, celle qui scellait leur amour.

"You may kiss the bride".

Robin se pencha alors de nouveau et l’embrassa avec tendresse alors que leurs larmes se mêlaient. Une dernière fois… Elle savoura cet moment comme si c'était le dernier. Ce qui était effectivement le cas. Durant cet instant magique, il avait semblé à la jeune femme qu’ils étaient retournés chez eux, en Angleterre, à cette époque où rien à part eux n’avait d’importance. Ces temps de bonheur et de félicité où étaient bannies la douleur et la souffrance, où seule la gaieté et la joie de vivre importaient. Marian n’avait plus peur à présent. Elle n’avait plus peur de mourir. Son amour était là, auprès d’elle. Et au ciel, ils pourraient enfin être ensemble, pour l’éternité.

Car désormais ça y était. Ils étaient mari et femme. Elle était désormais Marian de Locksley. Et rien ni personne, pas même la mort, ne pourra changer cela. Elle était heureuse. Pour ces derniers instants. Cela allait bien se passer... Oui tout irait bien...

Elle contempla son visage, comme si elle voulait graver le moindre de ses traits dans son esprit, bien qu’elle les connaisse déjà par cœur. Il était si beau… se prit-elle à penser en souriant. Il n’avait jamais été aussi beau.

Robin lui caressa la joue du pouce, la regardant avec un amour et une peine infinis mêlés.

"I love you, my husband".

"I love you, my wife".

Il lui semblait que le soleil brillait de plus en plus fort. Ses yeux la brûlaient, à moins que ce ne soient les larmes… C’était ainsi que Marian voulait partir. En sentant encore la chaleur de son baiser, la caresse des lèvres sur les siennes… Elle était fatiguée... Si fatiguée... Il était inutile de retarder plus longtemps une fin inéluctable.

A l'insu de Robin, Marian rassembla tout son courage et avança alors ses deux mains en direction la lame de l’épée. Tout en regardant son amour dans les yeux, elle la saisit fermement et l’arracha de toutes ses forces. Alors qu’elle criait à l’agonie et s'arcboutait, Robin agrippa sa main plus fermement comme s’il pouvait lui voler sa douleur. La douleur à présent violente, insupportable, se répandit dans tout son corps. L’hémorragie s’accéléra et sur son ventre, la tâche rouge sombre s’élargit, le tissu de sa robe passant progressivement du blanc immaculé à l’écarlate. Le sable commençait à s'assombrir alors qu'il s'imbibait du liquide poisseux.

"Shhh…" fit Robin d’une voix qui se voulait rassurante tout en continuant à lui caresser doucement le visage.

Sur son visage, on pouvait y lire une intense souffrance, comme si c’était lui qui avait prit le coup d’épée et non la jeune femme. Il semblait anéanti, bien qu’il fit son possible pour le dissimuler, ne voulant pas que la dernière image de lui qu’emporte Marian soit celle d’un homme brisé qui venait de perdre sa seule raison de vivre.

"That’s better", murmura-t-elle haletante avec un soupir de soulagement alors qu’un doux engourdissement pénétrait son corps tout entier. Elle essaya de sourire et se détendit enfin. Son visage retrouva une expression paisible. La respiration saccadé et tremblante, elle jeta alors un dernier regard empli d’amour à son époux avant de fermer les yeux. Sa respiration se calma peu à peu jusqu’à devenir inaudible.

Bientôt elle rendit son dernier soupir et sentit à peine sa main glisser du bras de Robin.

Le monde qui lui avait paru si dur quelques instants auparavant s’estompa petit à petit, de même que la douleur. Elle ne sentit bientôt plus rien et ne vit plus rien. Envahie d’un calme étrange, elle ne souffrait plus. Elle se sentait prête à partir, mais elle ne voulait pas quitter la chaleur des bras qui la tenaient encore. Elle aurait tout donné pour effacer la peine et la douleur qui ravageaient le visage de l’être qu’elle aimait tant. La jeune femme avait cru pouvoir le rendre heureux… Ils auraient du être heureux ! Tous deux, ensemble… Mais maintenant, ce futur ne sera jamais. Leurs rêves venaient de se terminer ici, sur ce sol étranger et sous ce soleil aveuglant.

Forgive me for the dreams we had to silence. This is all they will ever be.

La dernière chose dont elle eut conscience fut une voix implorante, lointaine comme si elle arrivait en écho du bout d’un tunnel. Cette voix familière appelant son nom « Marian… Marian », mais qui semblait si loin à présent. De plus en plus loin… Lorsqu’elle rendit son dernier souffle, sa dernière pensée fut pour l’être qu’elle avait aimé et chéri plus que tout en ce monde : Good bye my heart… I will see you in Heaven, my Love… I’ll be here waiting for you. So, we could at last be together…

Et ce fut la fin. Non, pas la fin. Car son dernier voyage venait de commencer...


« Don't tell me if I'm dying, cause I don't wanna know
If I can't see the sun, maybe I should go
Don't wake me cause I'm dreaming, of angels on the moon
Where everyone you know, never leaves too soon »





Dernière édition par Marian de Knighton le Lun 13 Sep - 11:59, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/Nightwatchwoman


Marian de Knighton
♣ Lady / Nightwatchman ♣


√ LOCALISATION : In the arms of Robin
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 26

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 21 printemps
● Titre: Noble
● Inventaire:

MessageSujet: Re: History Of Marian Jeu 8 Avr - 19:44


Born of Hope




"We will call her Marian..."

10 novembre 1171
KNIGHTON HALL
...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/Nightwatchwoman


Marian de Knighton
♣ Lady / Nightwatchman ♣


√ LOCALISATION : In the arms of Robin
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 26

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 21 printemps
● Titre: Noble
● Inventaire:

MessageSujet: Re: History Of Marian Jeu 8 Avr - 19:45

+1
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/Nightwatchwoman


Marian de Knighton
♣ Lady / Nightwatchman ♣


√ LOCALISATION : In the arms of Robin
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 26

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 21 printemps
● Titre: Noble
● Inventaire:

MessageSujet: Re: History Of Marian Jeu 8 Avr - 19:45


The Bound Between Us




"By your side, at everytime"

14 OCTOBRE 1173
LOCKSLEY VILLAGE
...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/Nightwatchwoman


Marian de Knighton
♣ Lady / Nightwatchman ♣


√ LOCALISATION : In the arms of Robin
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 26

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 21 printemps
● Titre: Noble
● Inventaire:

MessageSujet: Re: History Of Marian Jeu 8 Avr - 19:45

+1
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/Nightwatchwoman


Marian de Knighton
♣ Lady / Nightwatchman ♣


√ LOCALISATION : In the arms of Robin
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 26

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 21 printemps
● Titre: Noble
● Inventaire:

MessageSujet: Re: History Of Marian Jeu 8 Avr - 19:45


A New Beginning




"Together Against the World"

DÉCEMBRE 1176
LOCSKLEY VILLAGE
...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/Nightwatchwoman


Marian de Knighton
♣ Lady / Nightwatchman ♣


√ LOCALISATION : In the arms of Robin
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 26

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 21 printemps
● Titre: Noble
● Inventaire:

MessageSujet: Re: History Of Marian Jeu 8 Avr - 19:46

+1
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/Nightwatchwoman


Marian de Knighton
♣ Lady / Nightwatchman ♣


√ LOCALISATION : In the arms of Robin
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 26

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 21 printemps
● Titre: Noble
● Inventaire:

MessageSujet: Re: History Of Marian Jeu 8 Avr - 19:46

+2
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/Nightwatchwoman


Marian de Knighton
♣ Lady / Nightwatchman ♣


√ LOCALISATION : In the arms of Robin
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 26

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 21 printemps
● Titre: Noble
● Inventaire:

MessageSujet: Re: History Of Marian Jeu 8 Avr - 19:46

+3
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/Nightwatchwoman


Marian de Knighton
♣ Lady / Nightwatchman ♣


√ LOCALISATION : In the arms of Robin
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 26

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 21 printemps
● Titre: Noble
● Inventaire:

MessageSujet: Re: History Of Marian Jeu 8 Avr - 19:47


Archery Game and Unsaid Love




"Why don't you tell me these three word?"

MAI 1186
SHERWOOD FOREST
Les cibles installées à l’orée de la forêt par les amis de Robin étaient restées en place, dressées comme des épouvantails dans la plaine. La comparaison n'avait rien d'absurde, car certaines étaient surmontées d'une boule d'herbe pour figurer une tête. Sur leur « ventre », y avait été peint des cercles concentriques de couleurs différentes, le petit rouge représentant le centre de chaque cible. Robin jugeant ces ronds trop épais, il les dégraissa copieusement. Puis ils se placèrent si loin des cibles que Marian les apercevait à peine - sans parler des fameux rond rouges ! Robin mit le fameux protège-poignet de cuir qui avait appartenu à son père et commença à tirer flèche sur flèche. Calme et concentré, il ne faisait qu'un avec son arc. Marian sourit de le voir en si bonne forme après son entraînement intensif de la matinée, et jubila à l'idée qu'ils seraient bientôt unis, du moins dans deux ans tout au plus. Voir ses yeux brillant d’une joie et d’une satisfaction si peu dissimulées lui emplissait le cœur de joie. Ils approchèrent un peu pour qu'elle puisse tirer.

« Don't you want to go check where your arrows hit? »

« I know where they hit », répondit simplement le seigneur de Locksley en souriant. « You shoot now. »

Marian tira quelques flèches. Appuyé sur son arc, Robin la regarda attentivement.

Marian était encore une enfant la dernière fois qu'elle avait manié un arc. Après quelques minutes, son compagnon vint se placer derrière elle. Il lui passa les bras autour du torse, modifia la position de ses mains sur l'arc et saisit la corde entre ses doigts.

« Here. Do this. You can't get any power or be steady enough holding the arrow with your thumb and the knuckle of your first finger that way. Hold the bowstring back with your first three fingers, like this, nesting the arrow between the first two. And pull with your shoulder too. You don't need to pull on the arrow, just concentrate on holding back the string. The arrow will take care of itself. See? Isn't that better? »

« It is with your arms around me… »

« Pay attention to what you're doing, my undisciplined student! »

Marian visa et tira. Trouvant le résultat meilleur, Robin lui demanda de recommencer. Après quelques essais, elle eut l'impression d'avoir touché une fois le ballot de paille. Elle tira de nouveau sur la corde, décidée à ce que l'arc ne tremble pas. Robin choisit ce moment pour lui chatouiller l'estomac. Elle se tortilla en riant.

« Stop it! » cria-t-elle entre deux gloussements. « Stop it! Robin! I can’t shoot when you are doing that! »

« You have to be able to », fit le seigneur de Locksley en la lâchant.

« What do you mean? », fit-elle en le fixant d'un œil menaçant.

« Besides being able to hit what you want, you have to be able to shoot no matter what is happening. If you can't shoot when you're laughing, how can you shoot when you're afraid? Just you and the target, that's all there is. Nothing else matters. You have to be able to block everything else out. »

« If a wild boar is charging you, you can't think about how afraid you are, or what will happen if you miss. You have to be able to make the shot under pressure. Or else have a tree close by you can climb. »

« But, Robin, you can do it because you have the gift. I can't do that. »

« Nonsense. The gift has nothing to do with it. It's simple concentration. Here, I'll talk you through it. Nock an arrow. »

Il se plaça de nouveau derrière elle, lui écarta les cheveux de la nuque et commença à murmurer pendant qu'elle tirait sur la corde. Il lui dit ce qu'elle devait sentir, comment respirer, où regarder et que voir. Bientôt, ses paroles semblèrent se volatiliser, chassées par les images qu'elles faisaient naître dans l'esprit de la jeune femme. Pour elle, il n'existait plus que trois choses : la flèche, la cible et cet étrange murmure.

Quand tout ce qui l'entourait eut disparu, le ballot de paille sembla grossir devant ses yeux, comme s'il voulait attirer la flèche. Les mots de Robin lui faisaient sentir et faire des choses qu'elle ne comprenait pas. Elle se détendit, expira à fond et resta immobile sans reprendre d'inspiration. Quand elle sentit la cible, elle relâcha la corde.

Tel un souffle d'air, la flèche quitta l'arc d'elle-même, comme si elle était animée d'une volonté propre. Dans un silence total, Marian vit l'empennage partir majestueusement et sentit la corde percuter son protège-poignet. Appelé par la cible, le projectile vola gracieusement et alla se ficher au centre de la cible.

Alors, Marian sentit de l'air s'engouffrer de nouveau dans ses poumons. Elle n’en revenait pas de ce qu’elle venait de faire. C’était vraiment impressionnant !… De la magie même. Celle de Robin. Ses mots, un pur enchantement, vous faisaient voir l'univers d'une nouvelle manière. Comme si elle s'éveillait d'un rêve, Marian reprit conscience du monde qui l'entourait. Elle tituba un peu, se retourna et jeta les bras autour du cou de Robin, l'arc toujours serré dans sa main droite.

« Robin, that was wonderful. The target came to me! »

« See? I told you you could do it. »

« I didn't do it, you did it. I was just holding the bow instead of you, that’s all. »

« No. You did it. I just showed your mind how. That's what teaching is. I was simply teaching you. Do it again. »

Toute sa vie, Marian avait été entourée d’hommes, de soldats ou guerriers. Et elle connaissait leurs méthodes. La façon dont Robin s'était adressé à elle, lui avait fait si bien comprendre les choses, ce qu’il fallait ressentir… C’est bien qu’il avait un réel don, qu'il le veuille ou non.

A mesure qu'elle tirait, il lui parla de moins en moins. Sans ses mots pour la guider, se plonger dans l'état idoine devint plus difficile, mais elle y réussit de temps en temps. Quand elle y parvint sans son aide, elle le sentit. Comme il l'avait dit, c'était une affaire de concentration... Lorsqu'elle commença à savoir faire abstraction du monde au moment de viser, il entreprit d'essayer de la distraire. D'abord, il lui massa l'estomac. Elle sourit, puis s'ordonna de cesser de penser à ces agaceries pour se concentrer sur ce qu'elle devait réussir. Après quelques heures, elle parvint à tirer correctement alors qu'il la chatouillait. Pas toujours, hélas... Mais sentir où la flèche devait aller était une expérience grisante.

« It's magic » dit-elle. « Claim what you want, for me, it is what it is. Magic. »

« No, it's not. Everyone can do it. Archers of the King are doing it when they shoot. Everyone who gets good enough does it. It's your own mind doing it. I just helped by showing you. If you had practiced long enough, you would have learned it by yourself before now. Just because you don't know how something is done doesn't make it magic. »

« I'm not so sure, Robin de Locksley. You shoot. Let me tickle you while you try to shoot. »

« After we have something to eat. And you practice some more. »

Ils piétinèrent un cercle d'herbe, comme pour se ménager un nid, puis s'étendirent sur le dos et dégustèrent quelques tourtes en regardant les oiseaux tourner en rond dans le ciel. Se régalant de fruits secs en guise de dessert, ils burent l'eau délicieusement fraîche de leur gourde et se reposèrent un peu, protégés du vent par les hautes herbes environnantes.

Marian posa la tête sur l'épaule de Robin. Comme elle, devina-t-elle, il se demandait de quelle manière faire face à la situation.

[PASSAGE EN COURS DE RELECTURE NON POSTE]

Spoiler:
 


Ils tirèrent à l'arc jusqu'au crépuscule. Les épaules et les bras en feu, la jeune lady annonça qu'elle ne pourrait pas tendre la corde une fois de plus, même si sa vie en dépendait. Mais elle incita Robin à décocher encore quelques traits, afin qu’elle continue à suivre l’enseignement du jeune homme, mais aussi parce qu’il semblait réellement s’amuser. Le regardant tirer, elle s'avisa qu'elle n'avait pas encore essayé de le distraire, alors qu'il lui avait promis de la laisser essayer.

« Time to see if you are really as good as you think you are… », dit-elle en venant se placer derrière lui.

Quand il arma l'arc, elle lui chatouilla les côtes. Sans broncher, il tira avec sa précision habituelle. Mais il éclata de rire dès que la flèche eut quitté la corde. Marian continua à l'agacer... et fut incapable de le déconcentrer. Vexée, elle décida de passer à des manœuvres plus radicales. Elle se plaqua contre son dos, ouvrit les trois premiers boutons de sa chemise, glissa la main dedans et lui caressa la poitrine. Sa peau était tendue sur ses muscles durcis. Une sensation de force. De chaleur. De puissance.

Elle ouvrit d'autres boutons pour pousser plus loin son exploration. Lui caressant le ventre d'une main, elle lui taquina la nuque de l'autre. Robin continua à tirer. Lorsqu'elle lui embrassa la nuque, Marian oublia qu'elle était censée faire ça pour le déconcentrer...

Le Seigneur de Locksley tressaillit un peu... quand sa flèche se fut envolée. Puis il en encocha une autre. Ces tentatives de déconcentration n'empêchaient visiblement pas sa flèche de faire mouche à chaque coup. La jeune femme ne parvenant pas à le perturber, eu soudain une idée, bien décidée qu'elle ne perdrait pas à ce jeu-là... Elle approcha sa bouche de l’oreille du jeune homme, et y déposa un léger baiser sur le zone sensible juste à la base du cou.

« Marian ! ... that's not fair! » couina Robin.

Cette fois, son arc tremblait, et il s'efforça de le stabiliser. Marian lui mordit délicatement le lobe de l'oreille.

« You said you have to be able to shoot no matter what is happening », dit-elle tout en continuant à l’embêter.

« That isn't fair ... that's cheating! »

« No matter what. Those were your exact words. You have to be able to make the shot under pressure. »

Elle lui titilla l'oreille du bout de la langue.

« Is this enough pressure, my love? Can you do it? Can you make the shot? »

« Marian... You’re cheating. »

La jeune femme eut un rire de gorge et passa une fois de plus rapidement sa langue sur son oreille. Robin gémit et lâcha la corde. A la voir s'envoler, Marian devina qu'ils ne retrouveraient jamais cette flèche-là.

« I think you missed » souffla-t-elle, triomphalement.

Le jeune homme se retourna et lâcha son arc. Rouge comme une pivoine, il emprisonna Marian dans ses bras.

« Not fair... You cheat. », lâcha-t-il en lui embrassant l'oreille.

Marian gémit, électrisée par le contact de ses lèvres sur son oreille. Elle se serra contre lui quand il écarta ses cheveux et déposa un doux baiser sur la bouche de la jeune femme. Puis il la fit basculer en arrière, l'étendant sur l'herbe douce. Allongée en travers sur le ventre de Robin, la tête calée contre son épaule et les bras du jeune homme entourant sa taille, Marian faisait tournoyer au-dessus d’eux la petite fleur blanche qu’elle venait de cueillir. Ils étaient tellement bien, ensemble, au calme. Jamais elle n’aurait voulu que les choses soient autrement. Elle était heureuse de la vie qu’elle avait, de cette chance… Un promis qui l’aimait de tout son cœur - ou du moins l’imaginait-elle bien qu’il ne lui ait jamais dit ces trois petits mots? un peuple qu’elle aimait et qui l’aimait tout autant, des villages et des personnes joyeuses qui semblaient célébrer chaque jour nouveau et trouver la moindre occasion pour faire la fête. Car les temps sombres étaient terminés à présent. Les jours heureux avaient bien débutés. Sous le règne du roi Henri, nulle famine ou épidémie n’avait frappé Nottingham et ses environs ces trois dernières années. L’air frais printanier emplissait ses poumons et elle se délectait de chaque instant.

[FIN A VENIR]


Dernière édition par Marian de Knighton le Ven 9 Avr - 1:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/Nightwatchwoman


Marian de Knighton
♣ Lady / Nightwatchman ♣


√ LOCALISATION : In the arms of Robin
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 26

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 21 printemps
● Titre: Noble
● Inventaire:

MessageSujet: Re: History Of Marian Jeu 8 Avr - 19:47


Departure for the Crusades




"Don't let me go..."

MARS 1187
NOTTINGHAM CASTLE
...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/Nightwatchwoman


Marian de Knighton
♣ Lady / Nightwatchman ♣


√ LOCALISATION : In the arms of Robin
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 26

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 21 printemps
● Titre: Noble
● Inventaire:

MessageSujet: Re: History Of Marian Jeu 8 Avr - 19:48


Love Is Pain



"Why is love so much pain?"

JUILLET 1187
NOTTINGHAM CASTLE
...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/Nightwatchwoman


Marian de Knighton
♣ Lady / Nightwatchman ♣


√ LOCALISATION : In the arms of Robin
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 26

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 21 printemps
● Titre: Noble
● Inventaire:

MessageSujet: Re: History Of Marian Jeu 8 Avr - 19:48


The Nightwathchman

]


"Everything is a choice. Everything we do."

MARS 1189
NOTTINGHAM TOWN
...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/Nightwatchwoman


Marian de Knighton
♣ Lady / Nightwatchman ♣


√ LOCALISATION : In the arms of Robin
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 26

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 21 printemps
● Titre: Noble
● Inventaire:

MessageSujet: Re: History Of Marian Jeu 8 Avr - 19:54


Welcome Home




"You heard my father. Leave!"

AVRIL 1192
KNIGHTON HALL

“Get out! Get away from here!”

“Edward, it is me, your friend, Robin of Locksley.”

“I know who you are! Crooks, come to deceive me! I’ll have none of you here!”

“I swear, I come in friendship!”

“Get away!

“I am no longer the sheriff. Leave me to live out my days in peace.”

“You heard my father. Leave!”

“Marian, it is me, Robin.”

“Congratulations. Leave!”

“How are you? I thought of you.”

“Leave!”

“We are leaving.”

“Sir Edward, if you do not remember me, remember Nottingham, remember your people!”


Dernière édition par Marian de Knighton le Jeu 22 Avr - 14:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/Nightwatchwoman


Marian de Knighton
♣ Lady / Nightwatchman ♣


√ LOCALISATION : In the arms of Robin
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 26

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 21 printemps
● Titre: Noble
● Inventaire:

MessageSujet: Re: History Of Marian Jeu 8 Avr - 23:43


Confrontation At the Council




"Stop all taxes. Today!"

AVRIL 1192
NOTTIGHAM CASTLE
GREAT HALL

"Standing, addressing Sheriff It has been a good month. We have collected nearly £300."

Shh. Would you want to be the King in Antioch... clue: no... trying to feed a starving army on £300? You promised...£500.

It’s more than we have managed before.

Oh, yippee. So the King is starving in the Holy Land and you have failed him, but...
“It’s more than we ever managed before.”

"Robin of Locksley."

"Good morning, everyone."

"Carry on."

"Locksley, welcome back. I trust Sir Guy of Gisborne managed your estates to your satisfaction?"

"I believe he may have managed them to your satisfaction."

"Some of your peasants are unruly, by the way. We have two in custody awaiting punishment."

"Three."

"Three? Hard discipline will be a problem. Be warned."
"Loughborough."

"Sheriff, thank you. I can report—"

"Discipline has never been a problem on my estates."

"Times have changed."

"Not for the better, it seems."

"You, of all people, should know, that the King needs funds to fight our Holy War."

"Is it our Holy War, or is it Pope Gregory’s ?"

"We stand shoulder to shoulder with Rome."

"And we fall shoulder to shoulder, too. I have seen it."

"Then what is your proposal to raise money for the King?"

"Stop all taxes. Today!"

"Amusing."

"I do not joke. Today is market day, and yet there is no market."

"And your point is..."

"If a man can make more than he needs for his family, he can take what remains to market. He can trade. And the shire can take its share. But until then, we must help every man, every peasant, every pieman, every pinner provide for his family. Get him trading again!"

"A man... who can... provide for his family is a comfortable man, a lazy man. Doesn’t want to work."

"What we need are hungry men. Leans on his hands on the table. Our noble friend seems to forget that hungry men... are virtuous."

"There is a celebration of my return tonight in the Great Hall."

"Indeed."

"Well, I trust none of us virtuous men will be feasting?"



Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/Nightwatchwoman


Marian de Knighton
♣ Lady / Nightwatchman ♣


√ LOCALISATION : In the arms of Robin
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 26

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 21 printemps
● Titre: Noble
● Inventaire:

MessageSujet: Re: History Of Marian Jeu 8 Avr - 23:56


After All These Years




"Five years and you’re still peddling the same old drivel."

AVRIL 1192
NOTTIGHAM CASTLE

"My father seems to think he should see you."
"Our house is watched. Come after midnight tonight."

"Very well."
"You’re looking... striking. And if you still live with your father, that must mean—"

"Take care not to be seen."

"Don’t worry, I can look after myself."

"I don’t care about you; I care about my father."
"Are you really as naïve as you seem? You think you can pick fights with these people and get away with it? You think you can slight them in public? You’re a fool."

"Marian, wait."
"Now is not the time, I know, but I must say you are... more than ever... your eyes."
"And even when you look at me in anger, I feel you."
"I believe you can still..."
".. even after all this time... you can see into my soul."

"Five years and you’re still peddling the same old drivel. Does it ever work?"

"You’d be surprised."

"Amazed!"



Dernière édition par Marian de Knighton le Ven 9 Avr - 0:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/Nightwatchwoman


Marian de Knighton
♣ Lady / Nightwatchman ♣


√ LOCALISATION : In the arms of Robin
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 26

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 21 printemps
● Titre: Noble
● Inventaire:

MessageSujet: Re: History Of Marian Ven 9 Avr - 0:02


The Pleasure Of Your Company




"Might I have the pleasure of your company?"

AVRIL 1192
NOTTIGHAM CASTLE
GREAT HALL

"Marian. Might I have the pleasure of your company?"


Dernière édition par Marian de Knighton le Ven 9 Avr - 22:13, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/Nightwatchwoman


Marian de Knighton
♣ Lady / Nightwatchman ♣


√ LOCALISATION : In the arms of Robin
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 26

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 21 printemps
● Titre: Noble
● Inventaire:

MessageSujet: Re: History Of Marian Ven 9 Avr - 0:02


Play the Long Game




"Definitely. This is not a game—"

AVRIL 1192
KNIGHTON HALL

Well? Don’t just stand there. If the Sheriff ’s men see—

What? You might give them the pleasure of your company?

Grow up!

______

"Forgive me. I could not welcome you before."

"How did this monster become sheriff ?

"I did not watch my back. Prince John gives out the shires in his brother’s absence. My bid was not accepted."

"What can be done?"

"I can do nothing. I am watched. And I must think of my daughter."
"When I speak, no-one listens. Robin, it is down to you, my friend."

"What can we do?"

"Play Nottingham’s game. Speak to the lords. Slowly you can turn them. Do not make the mistake I and others have made and make your dissent public. Consolidate your position quietly."

"I do not have time. Tomorrow I am to order the hanging of four of my own peasants."

"It will be the long game, I’m afraid."

"Will and Luke Scarlett cannot wait. Benedict Giddens. Allan A Dale."

"You must let them die. It is a test. Fail it, and there will be consequences."


"Perhaps!"

"Definitely."
"This is not a game—"

"My daughter speaks when she should not."
"But she is right. You have no choice, Robin."
"Hide your temper, bide your time until you can act decisively. Or kiss your lands, if not your life, goodbye."



Dernière édition par Marian de Knighton le Ven 9 Avr - 0:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/Nightwatchwoman


Marian de Knighton
♣ Lady / Nightwatchman ♣


√ LOCALISATION : In the arms of Robin
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 26

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 21 printemps
● Titre: Noble
● Inventaire:

MessageSujet: Re: History Of Marian Ven 9 Avr - 0:15


Will you tolerate this?




"Will you tolerate this injustice? I, for one, will not.
"

AVRIL 1192
NOTTINGHAM

...

Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/Nightwatchwoman


Marian de Knighton
♣ Lady / Nightwatchman ♣


√ LOCALISATION : In the arms of Robin
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 26

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 21 printemps
● Titre: Noble
● Inventaire:

MessageSujet: Re: History Of Marian Ven 9 Avr - 0:19


Fool!




"Why do you always have to be getting into trouble?"

AVRIL 1192
NOTTINGHAM CASTLE

"Fool!"

Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/Nightwatchwoman


Marian de Knighton
♣ Lady / Nightwatchman ♣


√ LOCALISATION : In the arms of Robin
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 26

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 21 printemps
● Titre: Noble
● Inventaire:

MessageSujet: Re: History Of Marian Ven 9 Avr - 0:21


Not A Very Impressive One




"He spoke your name."

AVRIL 1192
KNIGHTON HALL

"Nothing ?!"

"What can I do? I warned him, the Sheriff..."

"Yes, my lord. but—"

"He should have listened to my father. Now he is an outlaw."

"I know, my ladyship."

"And not a very impressive one."

"That is..."

"Forgive me. That..."
"... is not fair. He is most impressive."

"He is caught... after one day."
"Does that impress you?"

"He gave himself up to save tongues."

"Tongues?"

"In Locksley... the Sheriff was cutting out people’s tongues until somebody told him where Robin was."

"I hate the Sheriff."
"And I hate you if you aren’t going to help Robin."

"Young man ..."

"I will speak in court, of course, but your master has doomed himself. His fate is... Resign yourself."

"In the Holy Land, my master had dreams. He spoke your name."
"Good night."



Dernière édition par Marian de Knighton le Sam 10 Avr - 3:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/Nightwatchwoman


Marian de Knighton
♣ Lady / Nightwatchman ♣


√ LOCALISATION : In the arms of Robin
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 26

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 21 printemps
● Titre: Noble
● Inventaire:

MessageSujet: Re: History Of Marian Ven 9 Avr - 0:23


A Man With Greater Ambitions




"There must be a trial. It is the law."

AVRIL 1192
KNIGHTON HALL

"To what do we owe the pleasure of your company, Sir Guy?"

"I would be... pleased if you would come and visit me me at Locksley, now that it’s mine."

"Mm... I do not know."

"I have ambitions which are greater, of course, you know that. But for now, to have land once more in the Gisborne name, my father would be proud."

"I am very glad for you."

"Some of my men, I know this for a fact, used to laugh at my title."
"Guy of Gisborne, when there was no Gisborne."

"And Locksley is your Gisborne ?"

"Yes, actually. I am intent on changing its name."

"Does changing a name really make a difference?"

"When a woman marries, she changes her name. It makes a difference."

"And what of Robin ?"

"What of Robin?"

"He will contest your acquisition of his lands, surely."

"He will die."

"If he is found guilty."

"There’s no need for a trial. He will hang in the morning."

"There must be a trial. It is the law."

"Yeah, but he is an outlaw. You see, in these straitened times, the Sheriff has made special provision. Outlaws are classed as enemies of war, thus we can hold them without trial—"

"No—"

"And we can execute them without trial."

"No. It—it cannot be."

"We’re at war."

"Yes, in the Holy Land. That does not mean we dispense with justice here."

"I’m sorry. I was not expecting you."

"Do not worry, Father. Sir Guy was just leaving."



Dernière édition par Marian de Knighton le Sam 10 Avr - 3:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/Nightwatchwoman


Marian de Knighton
♣ Lady / Nightwatchman ♣


√ LOCALISATION : In the arms of Robin
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 26

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 21 printemps
● Titre: Noble
● Inventaire:

MessageSujet: Re: History Of Marian Ven 9 Avr - 0:25


Everything Is A Choice.
Everything We Do.





"You could have stayed here in the first place"

AVRIL 1192
NOTTINGHAM CASTLE, DUNGEONS

Where is it?

Where is what?

Please! The ring my father gave you years ago before he knew the wickedness of your heart.

Madam, I told you before, asking doesn’t usually work. I’ll do his thumb.

Will those work ?

These ? They’re lovely.

When he speaks, will you hear?

Well of course.

Well, that I cannot allow. You might get there first and steal the ring.

Madam, I can assure you I’m a man of simple pleasures.

Inflicting pain, that’s enough for me.

Maybe, but if the ring is not where he tells me, suspicion will fall on you and that would be unfair. I will speak with him alone first. You may go.

I can’t do that.

Wait outside. He cannot escape and he will not dare attack me.

No, I—

Leave!

Yes, your ladyship.

You are an utter fool!

You said that already.

Oh, you listened? I also told you confronting the Sheriff wouldn’t work. You didn’t listen to that.

I did not have much choice.

Oh, everything’s a choice. Everything we do. Grow up.

I prevented unjust hangings. I protected people from my village.

Oh, that will make your death romantic.

It would make it honourable!

Honourable? And what about the people you are so honourably protecting?

Who will protect them when you’re dead ?
What is it with men and glory ? Glory above sense and above reason ?

It is principle.

Principle is making a difference and you can’t do that if you’re dead.

You could have stayed here in the first place instead of following your king to the Holy Land if you cared so much about your precious people.

But you didn’t. You chose war. You chose glory.

What is this about?

It is about you saying that... you care about the people of Locksley when... the truth is you ran off to battle thousands of miles away.

You had something on your cheek.

Right, this is what we do. Stand by the door, I’ll scream, in he comes, you strike him and run. I’ve paid a man by the east gate. You’ll not be seen if you leave now before day watch. Take these.

I cannot go unseen!

Well, you cannot go seen!

I cannot let the Sheriff win.

Have you not heard a single word I’ve said?

Trust me, I have a plan! Marian stares at him.
Half a plan.

I love it when you look at me in anger.

Oh!

This is a rescue! Hands the quiver and bow to Robin, smiling. And we are undetected.

In the dungeons! Outlaw! Open this door!

Ah!

Oh, thank God. This man needs help.



Dernière édition par Marian de Knighton le Sam 10 Avr - 3:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/Nightwatchwoman


Marian de Knighton
♣ Lady / Nightwatchman ♣


√ LOCALISATION : In the arms of Robin
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 26

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 21 printemps
● Titre: Noble
● Inventaire:

MessageSujet: Re: History Of Marian Ven 9 Avr - 0:31


This Is A Rescue




"Your boldness will lose you one day..."

AVRIL 1192
NOTTINGHAM CASTLE

...

Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/Nightwatchwoman


Marian de Knighton
♣ Lady / Nightwatchman ♣


√ LOCALISATION : In the arms of Robin
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 26

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 21 printemps
● Titre: Noble
● Inventaire:

MessageSujet: Re: History Of Marian Ven 9 Avr - 0:39


Why should more innocent people suffer?




"Did this strategy of reprisals work in the villages before? No."

PRINTEMPS 1192
NOTTINGHAM CASTLE, GREAT HALL

"The villagers of Nettlestone report that Robin Hood killed an innocent bailiff today. This is marvellous, isn’t it?"
"What drama. Because now, even his beloved villagers will lose patience when their heroes start picking them off."
"What else are they saying?"


"Hood was fulfilling a promise to prevent an eviction."

"Mm. War has addled his brain. I’m not at all surprised. So, what do you propose we do?"

"Immediate reprisals against villages."

"Joderic would not want that. Why should more innocent people suffer because of his death?"

"The same people who witnessed and reported the crime? And did this strategy of reprisals work in the villages before?"
"No."

"Marian is right."

"We will not be going down that road again. De Fourtnoy, alternatives?"

"There is a... political advantage to be had here."

"Robin Hood has given us the high ground, we should keep it. My thoughts exactly."

"We could have the town criers announce what’s taken place. Make sure everybody knows that an... an innocent was killed."

"Good. We are going to win hearts and minds."

"My lord."

"I still believe actions rather than words. If I had the resources, I could deal with him. I could hunt him down."

"Very well. We’ll do both and may the best man win."



Dernière édition par Marian de Knighton le Sam 10 Avr - 4:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/Nightwatchwoman


Marian de Knighton
♣ Lady / Nightwatchman ♣


√ LOCALISATION : In the arms of Robin
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 26

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 21 printemps
● Titre: Noble
● Inventaire:

MessageSujet: Re: History Of Marian Ven 9 Avr - 0:45


You never shoot me, understand?




"I am helping you. I’m telling you it was not the Nightwatchman. "

PRINTEMPS 1192
NOTTINGHAM CASTLE

"Joderic was unique. He was kind, compassionate, learned."

"The murder of the bailiff..."

"We’ll leave as soon as Joderic’s buried. We can say you were too upset."

"I am too upset."


"In response to this change of direction from Robin Hood who now seems to be targeting innocent civilians, I have recalled all men of eligible age to join us in this war on terror. Make no mistake, that is what this is, a war on terror. These people, Robin Hood... attack the very heart of our system, robbing us..."

"Joe, what are you doing here? You cannot work."

"They’ve made everyone come back in. Called me out of retirement."

"I will talk to the Sheriff. I will get you off your duties."

"Work helps. I still reach out for her in the night. I know it’s daft..."

"It is not daft. When all this is over, you are coming home with us."

"... of our humanity and of our innocence."

"All this, gone in one moment, with one arrow fired from the bow of Robin Hood! And in that moment, Robin Hood has forced upon us the responsibility. The responsibility to choose..."

"... between stability, order, authority, or the random chaotic cruelty of Robin Hood and all outlaws like him. This cowardly crime, this murder, will be punished. We will hunt Hood down with dogs if necessary, and we will ensure that he does not succeed. We will not be cowed. This is what he wants..."

_______________

"You never shoot me, understand?"

"This, this is all in my honour, isn’t it?"

"Well, you really do think everything is about you, don’t you."

"Only when it is about me!"

"You have given him a stick to beat you with. You killed an innocent clerk and now, here he is making the most of it."

"I did not do it!"

"I’m sure."

"It was the so-called non-violent Nightwatchman!"

"No."

"I saw him. I was there."

"It was not the Nightwatchman."

"How do you know?"

"I know!"

"Then why did he run?"

"Well, why did you run from Joderic?"


"I should go."

"You must help me."

"I am helping you. I’m telling you it was not the Nightwatchman."

"Whoever it is, I will .nd him. I can look everywhere apart from one place. I need you to look in the castle."

"I need you to not tell me what to do."

"Please! I must clear my name!"

"And what about catching the killer? Is that not more important than your name?"

"If people do not trust me, then what good can I do?"

"I'll try."



Dernière édition par Marian de Knighton le Sam 10 Avr - 4:20, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/Nightwatchwoman


Marian de Knighton
♣ Lady / Nightwatchman ♣


√ LOCALISATION : In the arms of Robin
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 26

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 21 printemps
● Titre: Noble
● Inventaire:

MessageSujet: Re: History Of Marian Ven 9 Avr - 0:47


All these dogs for one man?




"It would be safer here in the castle."

PRINTEMPS 1192
NOTTINGHAM CASTLE

"Sir Guy."

"Marian."

"All these dogs for one man?"

"Yeah. It was my idea. The master-at-arms would have us do nothing."

"You are in competition?"

"He’s a little man promoted too far, and anyone would make a better master-at-arms."

"Even when my father was the sheriff, I could not grasp the intricacies."
"He sent me here, by the way. He thinks it is safer with a killer on the loose."

"You say a killer. You do not think it is Hood?"

" Whoever it is, he thought it would be safer here in the castle."

"No. That’s not permitted."

"Oh."

"I’ll talk to the Sheriff."

"Thank you, Sir Guy."

"Right, I want a line sweeping south through the forest. Let’s show de Fourtnoy how to hunt down Robin Hood. With these dogs, he will run."


Dernière édition par Marian de Knighton le Sam 10 Avr - 10:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/Nightwatchwoman


Marian de Knighton
♣ Lady / Nightwatchman ♣


√ LOCALISATION : In the arms of Robin
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 26

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 21 printemps
● Titre: Noble
● Inventaire:

MessageSujet: Re: History Of Marian Ven 9 Avr - 0:49


Another Murder In the Castle




"it would be safer here in the castle."

PRINTEMPS 1192
NOTTINGHAM CASTLE

"Guards!"

"Quickly! The cloister!"

"Lady Marian, come away, if you please."

"How could this happen? I thought you had the castle locked down!"

"You must go back to your room. It is not safe here."



Dernière édition par Marian de Knighton le Sam 10 Avr - 10:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/Nightwatchwoman


Marian de Knighton
♣ Lady / Nightwatchman ♣


√ LOCALISATION : In the arms of Robin
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 26

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 21 printemps
● Titre: Noble
● Inventaire:

MessageSujet: Re: History Of Marian Ven 9 Avr - 0:52


What Proof Is There?




"Giving you the chance to shine?"

PRINTEMPS 1192
NOTTINGHAM CASTLE, GREAT HALL

"What is going on here? Three people have been killed under [points at de Fourtnoy] your nose!"

"Well, that is unfortunate."

"It’s incompetence."

"And what have you achieved? You found some food, the remnants of a picnic, but Robin Hood, no!"

"At least I found something, which is more than can be said for you!"

"Well, you said that..."

"Shut up! Couple of women! Grow up!"

"Forgive me. All these killings..."
"... they are attributed to Robin Hood, but what proof is there? There were no witnesses. How could he have moved about the castle unchallenged by your guards?"
"And you, yourself, must have been there moments before the maid was killed?"

"Evasively That I cannot recall."

"And from one point of view, the killings have been useful, no? Giving you the chance to shine?"


Dernière édition par Marian de Knighton le Sam 10 Avr - 10:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/Nightwatchwoman


Marian de Knighton
♣ Lady / Nightwatchman ♣


√ LOCALISATION : In the arms of Robin
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 26

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 21 printemps
● Titre: Noble
● Inventaire:

MessageSujet: Re: History Of Marian Ven 9 Avr - 0:54


You Still Love Him?




"Tell him. Good people do still love him."

PRINTEMPS 1192
NOTTINGHAM CASTLE

Sorry, my lady, you can’t come through here.
I’ve come to see Sergeant Lacey.
I’ll deal with this.

You shouldn’t be here, Marian. It’s not safe.
I know. Thank you.
It’s all right.
It’s not though, is it?
No. Who’d have thought? Robin a killer? All these people dead. I can’t understand. Matthew... his poor mum and dad. I know how they feel. It was the same with Ruth. You try not to dwell on it, remember the good times.
The only thing I regret is that she didn’t die in her own bed. That I cannot...


From here, could I shoot an arrow through that window?
Pull smoothly, like you’re combing your hair.
You could.
But of course I wouldn’t.
You’re teasing me, aren’t you?
Yeah, I’ll say anything, I will. I’m from the days when you could. Nowadays, we hold our tongues, those of us lucky enough to still have them.
Say one thing and when we mean another.
For instance...
Well, you say you want archery lessons, but you’re really only interested in bow range.
You’re trying to prove it couldn’t be him.
You still love him?
Who?
Tell him. Not that you ever see him, but tell him. Good people do still love him.



Dernière édition par Marian de Knighton le Sam 10 Avr - 18:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/Nightwatchwoman


Marian de Knighton
♣ Lady / Nightwatchman ♣


√ LOCALISATION : In the arms of Robin
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 26

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 21 printemps
● Titre: Noble
● Inventaire:

MessageSujet: Re: History Of Marian Ven 9 Avr - 0:56


Does anything touch you?




"Do not be such a spoilsport, Marian."

PRINTEMPS 1192
NOTTINGHAM CASTLE, MARIAN'S CHAMBER

I’m sorry, my lady.

So, this is you with your hair down!

You cannot be here!

Shh! Walks to end of bed. Do not be such a spoilsport, Marian.

Listen, I’ve been trying to think about who could have done this. I think the killer is de Fourtnoy, the master-at-arms.

Because?

Well, he was right there when the maid was killed. And think about it, a murderer on the loose merely consolidates his position. The situation is in his interests.

Well, I intend to change the situation.

You think just because you want to change things, you can?

It’s hard to change the things you do not want to change.

And what about just getting away while you can?

Why? When we’re having so much fun?

Oh! Does anything touch you, Robin?

What does that mean?

It means you wander around as if nothing could hurt you. As if arrows would bounce off you. I do not think I’ve ever seen you hurt.

Oh, I have been hurt.

Tell me.

See? You think it is strong not to feel. But if you cannot admit you feel, how can you understand when others feel? How can you be a whole man?

I feel when innocent people are shot down. I feel when my men are hunted like animals. I feel when good people turn against me.

I was talking about you to someone today. A good man. Someone who still remembers you from the old days. And you know...

... there are still people who love you.

My lady!

One moment!

I must search your room.

Go! Out!

By the way, your investigations.

Good work!

My lady!



Dernière édition par Marian de Knighton le Sam 10 Avr - 19:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/Nightwatchwoman


Marian de Knighton
♣ Lady / Nightwatchman ♣


√ LOCALISATION : In the arms of Robin
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 26

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 21 printemps
● Titre: Noble
● Inventaire:

MessageSujet: Re: History Of Marian Ven 9 Avr - 0:58


What kind of man are you?!




"You’re the Nightwatchman?"

PRINTEMPS 1192
NETTLESTONE VILLAGE

My fellow Englishmen... your Sheriff and I bring you a gift. That gift is the reminder that we are free and we should walk free.

Today, your Sheriff and I show no fear.

Today, we defy Robin Hood. Today, we walk among you to show that life goes on. We will not hide or cower in the face of outlaws. We will not change our lives to suit their campaign of terror.

We hold our head high. Laws exist to protect us. If we allow Robin Hood to flout these laws, if we support him when he undermines basic justice...

...the taking of flour or bread...

...then where will he stop? We give him the right to ignore another law

...and another, and finally to condone the taking of a human life...

...For that, too, is a law made to protect us. Your Sheriff and I share your horror at the murder of innocents. And we stand here today …

...to show that we are united...

What do you think you’re doing?! You’re killing innocent people! What kind of man are you?!

Marian!

You’re the Nightwatchman?

There’s no time for this. I know who’s trying to kill the Sheriff. It’s Joe.

Joe Lacey?

Joe!

Put it down.

Put the bow down, Joe.

You let me do this, Robin.

Why did you kill them, Joe?

My Ruth. She worked all her life in the castle. When she lay dying, where was the Sheriff ? Did he come and visit? Did he send food? No. He sent Joderic because we hadn’t paid our taxes. He put us out and she died like a dog on the street. And now, so will he.

You kill that Sheriff, Prince John will send another one. And the people of that village will be tortured because the Sheriff died there!

It’s just me then. What, am I the only man in Nottingham who can say what he likes? Do what he likes?

Matthew! The miller’s boy!

That was an accident. The Sheriff moved.

And the Sheriff moved the next day, when you killed three more, stableboys and washerwomen.

The Sheriff ’s leaving. Look, let me do this terrible thing, Robin!

No.

Put it down.

Joe, put it down.

I will shoot you.

I did it, Ruth. I shot the Sheriff !

No, you shot the deputy. My lookalike.

Poor Joe. I understand his grief, but why did he kill so many?

He didn’t.

Who did?

Let’s go.



Dernière édition par Marian de Knighton le Sam 10 Avr - 19:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/Nightwatchwoman


Marian de Knighton
♣ Lady / Nightwatchman ♣


√ LOCALISATION : In the arms of Robin
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 26

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 21 printemps
● Titre: Noble
● Inventaire:

MessageSujet: Re: History Of Marian Ven 9 Avr - 1:00


You are not about to stop me doing that.




"I think he just wants to be loved."

PRINTEMPS 1192
NETTLESTONE VILLAGE

Can I ask you a question?

Why do they call you the Nightwatchman when you come out in the day?

I don’t normally. You know I can’t be seen. And I did not choose the name.

Bah. Anyway, you do not need to do it any more, day or night.

Now you’re here, you mean.

Yes!

My father had me taught to fight. He wanted me to have choices in the world. And I choose to help the poor. You are not about to stop me doing that.

But does your father know what you’re doing?

He thinks I enjoy embroidery.

Give me a moment? I have a mill to open.



Take this. It’s for you and Owen. In memory of your son.

John?

I hereby declare this mill... open for business!

He has to have the glory, doesn’t he?

Glory? No. I think he just wants to be loved.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/Nightwatchwoman


Marian de Knighton
♣ Lady / Nightwatchman ♣


√ LOCALISATION : In the arms of Robin
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 26

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 21 printemps
● Titre: Noble
● Inventaire:

MessageSujet: Re: History Of Marian Sam 8 Mai - 19:36

This fire in your belly




"You cannot let healthy people die. It is barbaric."

FIN PRINTEMPS 1192
NOTTINGHAM CASTLE – THE GREAT HALL

Le siège central est vide Le shérif descend soudain des escaliers au-dessus des membres du Conseil.

Good news from the village of Clun. No more outbreaks for a fortnight. The pestilence, or whatever it was, is gone.

Then we can lift the quarantine. Feed the survivors. fit Edward.

Le sheriff qui s’était placé debout entre sa chaise et la table, leur faisant face, eut un petit rire qui déplut fortement à Marian.

No, the people of Clun, they are a grubby people, the great unwashed. Low on taxes, high on moaning. The quarantine remains.

They must be fed. They will die.

Marian.. la réprimanda son père.

Ah, sweet. My dear, you have to understand, these are incapable people. They do not look after themselves. We must not, we cannot, nanny them.

But how can they look after themselves if we will not allow them to leave their village?

Edward jeta un regard derrière lui pour lui jeter un coup d’œil, souhaitant silencieusement qu’elle se taise.

I agree. This is a conundrum.

Il contourna la table pour faire pour se placer au centre du demi-cercle et faire face à Marian.

Another conundrum is this. Whom do I tax to pay for the food for the hopeless of Clun? Hm? Do I rob from Peter to pay for Paul? No. Simpler to keep the quarantine in place and then after one or two weeks, we say that the village has been... been cleansed. I may house my garrison there.

You cannot let healthy people die. It is barbaric. If it became known we have delib—

Interesting, hm? l’interrompit le sheriff. This fire in your belly.

Is this reason talking? Or is it frustration? Frustration at being how old now, and still a maiden?

Alors que Marian, choquée, restait muette face à cet affront, un garde allait murmurer à l’oreille du shérif.

Excuse me. I have other business.

Le shérif remonta les escaliers, laissant une Marian encore abasourdie et gênée face à l’humiliation qu’elle venait de subir. D’habitude, elle ne prenait pas sérieusement ce genre de remarque et ne s’en vexait pas. Mais il fallait dire que la façon dont l’avait dit le shérif et le regard qu’il lui avait jeté devaient être pour quelque chose à ce feu qui lui brûlait désormais les joues.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/Nightwatchwoman


Marian de Knighton
♣ Lady / Nightwatchman ♣


√ LOCALISATION : In the arms of Robin
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 26

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 21 printemps
● Titre: Noble
● Inventaire:

MessageSujet: Re: History Of Marian Sam 8 Mai - 19:37

Having a little trouble?




"Nothing I cannot resolve myself, thank you"

FIN PRINTEMPS 1192
OUTSIDE CLUN

Marian conduisait une charrette en direction du village lorsqu’elle vit les gardes qui y était posté. Elle y reconnut notamment Peter, l’un des hommes du shérif. Celui-ci alla à sa rencontre et Marian fit halte.

Lady Marian.

Good day, lança-t-elle en souriant.

What can I do for you?

I need five minutes in the village.

Ah, that I cannot do.

Please, demanda-t-elle tout en continuant à sourire.

I cannot.

Please, insista Marian sur un ton un peu plus exigeant, mais toujours poliment.

No!

Step aside. I have business in the village. , déclara-t-elle alors fermement.

There is a quarantine. Surely you know that. Pestilence.

The pestilence is long gone. You know that. And if you don’t, you are a fool.

Sheriff ’s orders. I cannot let you in.


I am the daughter of the old sheriff and I am ordering you to step aside! The people in here are starving.

Un deuxième garde s’approcha et retira la toile qui recouvrait l’arrière de la charrette, révélant des miches de pain et des tourtes de viandes. Peter alla vers l’arrière du chariot pour regarder d’un peu plus près et se saisit d’une des tourtes.

If the Sheriff knew your game, he’d have your guts for garters. I’m right, aren’t I? demanda-t-il insolemment avant de mordre dans la tourte.

The pestilence is gone. These people need food.

Oh, oh! fit Peter en jetant la tourte dans un des panniers avant de se retourner vers Marian. Nice pie! Now how about a kiss to go along with that. What do you say, my lady?

Il plaça une de ses mains sur le bras de Marian qui le repoussa sèchement.

Don’t you touch me!

Une flèche atterrit dans l’un des pains situé derrière Marian. Robin, tenant un bébé dans le bras, et Roy, qui était visiblement celui qui venait juste de tirer la flèche, arrivèrent à cheval dans leur direction. Roy ajusta une nouvelle flèche à son arc.

Everybody still, if you please!

It just miss him… pensa Marian, profondément ennuyée.

Les hors-la-loi se dirigèrent vers la charrette. Robin descendit de son cheval et le bébé s’agita et pleura quelques instants.

Having a little trouble?

Nothing I cannot resolve myself, thank you, lui répondit-elle, agacée par la tournure qu’avait pris les évènements, mais surtout par lui, sa suprême arrogance, sa suffisance…

Sword, fit Robin à l’adresse du garde.

Tandis qu’il retirait l’épée du fourreau de Peter, sachant que Robin pouvait aider, bien qu’elle soit toujours légèrement irritée, Marian décida de lui parler de la situation.

The village has been starved.

Pendant ce temps, Robin continuait de délester les gardes de leurs épées.

The disease is gone but the Sheriff has not lifted the quarantine. He wants the village for accommodation.

Roy, tie them, fit Robin à l’adresse de son compagnon.

Les gardes furent emmenés plus loin par Roy, son arc pointé sur eux. Robin marchait en direction de Marian qui ne le quittait pas des yeux. Plongeant son regard dans le sien, il lança avec un sourire amusé.

And what was your plan? To sweet-talk the guards? Tttt-tt. Bad idea.


Oh, and you have a better one? fit Marian, de nouveau agacée.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/Nightwatchwoman


Marian de Knighton
♣ Lady / Nightwatchman ♣


√ LOCALISATION : In the arms of Robin
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 26

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 21 printemps
● Titre: Noble
● Inventaire:

MessageSujet: Re: History Of Marian Sam 8 Mai - 19:40

Where would be the fun in that?




"That is a waste of arrows!"

FIN PRINTEMPS 1192
OUTSIDE CLUN

Les flèches étaient lancées au-dessus du village avec des tourtes et des pains embrochées dessus. Les responsables de cette pluie plutôt incongrue, Roy et Robin, souriaient de joie et de satisfaction. Ils avaient l’air de bien s’amuser.

“Bless you, Robin Hood. Bless you, Robin Hood.” Entendit Marian de l’autre côté de la palissade.

Robin et Roy lancèrent davantage de flèches tandis que Marian restait près de la charrette, le bébé dans les bras.

"The village has been starved." lança-t-elle.

"No", répondit Robin avec un petit rire.

"You could simply throw the food."

Du haut de la butte sur laquelle ils se trouvaient, Robin hocha la tête.

"We could…" déclara-t-il en se retournant vers le village, puis en se retournant de nouveau vers elle, qui se trouvait en bas de la colline. "but where would be the fun in that?" termina-t-il avec un haussement d’épaules et un sourire satisfait.

Robin et Roy tirèrent chacun une nouvelle flèche, puis alors que Robin se plaçait pour en tire rune autre, il reçut une flèche dans le bras.

"Argh !"

"Robin!"

"Argh !" continua de crier Robin sous la douleur.

"Get up!"

Robin retira d’un coup la flèche de son bras.

"Come on, let’s get out of here!"

Roy attrapa l’arc que Robin avait laissé tombé. Peter et ses homes avaient réussi à s’échapper. Les deux hors-la-loi dévalèrent la pente poursuivis par les soldats.

"Robin, let me help you."

Robin remonta sur son cheval avec un grognement de douleur.

"No. Feeding the poor is foolish but understandable. Helping me is a hanging offence. Give me the baby."

Roy monta sur le cheval tandis que Robin reprenait le bébé des bras de Marian.

"This is no sport for a woman."

"More than it is for a child. Is he yours?"

"Robin!" s’exclama Roy en voyant les gardes se rapprocher.

"Split up!" fit Robin à l’adresse de Roy.

"But— "

"No buts!" l’interrompit Robin.

Robin et Roy galopèrent en direction de la forêt et Marian les suivit du regard, ainsi que les gardes à leur poursuite.

______________________________________

"Robin!"

Elle vit Roy et Robin, cachés dans les broussailles, se relever d’un bond, sans doute surpris par son apparition soudaine.

"Don’t just stand there!" fit-elle à l’adresse de Roy.

Marian se dirigea vers Robin et lui prit le bébé des bras. Alors qu’elle se dégageait des buissons dans lesquels ils se trouvaient, Robin attrapa ses armes et la suivit.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/Nightwatchwoman


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: History Of Marian Aujourd'hui à 10:51

Revenir en haut Aller en bas

History Of Marian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REDEMPTION :: 
    OUT OF CHARACTER...
 :: Les Fan Fictions
-