AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  

To Save the Son of the King

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Marian de Knighton
♣ Lady / Nightwatchman ♣


√ LOCALISATION : In the arms of Robin
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 26

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 21 printemps
● Titre: Noble
● Inventaire:

MessageSujet: To Save the Son of the King Lun 19 Avr - 15:17


... To Save the Son of the King ...



"The King has a son?"


SHERWOOD FOREST
PRINTEMPS 1194

Marian chevauchait à bride abattue en direction de Sherwood. Si la situation n’avait pas été aussi préoccupante et les conséquences aussi graves, elle aurait sans doute pris un grand plaisir à cette petite escapade. La jeune femme aimait monter et de manière plus générale, elle appréciait beaucoup les chevaux. Ils représentaient pour elle la liberté, et cet appel des grands espaces qui la grisait.

Bientôt elle parvint à l’orée des bois. Marian commença par emprunter la route du nord, puis après l’avoir suivi pendant quelques minutes, elle indiqua d’une légère pression sur les flancs et les rênes de sa monture de quitter le large chemin qui serpentait dans la forêt pour réellement s’enfoncer dans les profondeurs de Sherwood. Les arbres filaient à toute vitesse. Si elle avait moins bien maîtrisé l’équitation ou si elle ne connaissait pas avec autant de précision le chemin le plus sûr pour la mener directement à ses amis, elle serait sans doute tombée depuis longtemps du dos de l’intrépide animal.

Elle fit bientôt stopper net celui-ci et après avoir attaché les rênes à une branche basse, elle dévala la pente au sommet de laquelle elle se trouvait. Les traces d’un cheval étaient facilement repérables ; elle ne voulait pas prendre le risque de trahir la cachette secrète des hors-la-loi si elle avait été suivie. Elle s’était donc résignée à faire un bout de chemin à pied, son pas léger étant lui difficilement détectable surtout après les longs mois qu’elle avait passé dans cette forêt qui était presque devenu pour elle son deuxième foyer.

Arrivée à proximité du grand orme se trouvant non loin du camp, elle siffla. Deux tons : un long, un court. Son signal.* Ainsi, les membres du gang sauraient directement de qui il s’agissait.

Elle n’attendit pas bien longtemps car très vite les hors-la-loi apparurent, sortant du couvert des arbres et vinrent à sa rencontre, marchant d’un pas détendu. Elle fut soulagée qu’ils aient été au camp cette matinée et ne soient pas déjà partis mener leurs « emprunts » auprès des riches voyageurs qui osaient encore emprunter les routes sillonnant Sherwood.

« Bonjour belle dame. Que nous vaut l’honneur de votre visite ? » fit Robin sur un ton joyeux.

Visiblement, il ne savait pas pour Lard’ner, car si c’était le cas, il ne se montrerait pas si gai. Surtout qu’il devait bien imaginer qu’elle ne se risquerait pas à faire une sortie à Sherwood si l’information qu’elle avait à lui donner n’était pas si importante.

« Écoute Robin, je n’ai pas beaucoup de temps pour tout t’expliquer » répondit Marian précipitamment et sur un air des plus sérieux, ignorant le large sourire de son fiancé qui s’apprêtait visiblement à lui lancer une nouvelle boutade. « Les hommes du Shérif sont peut-être déjà à ma recherche » termina-t-elle tandis que Robin lui lança un regard inquiet et réprobateur.

« Le Shérif et les Chevaliers Noirs projettent d’assassiner le fils du Roi. Il arrive de France et débarquera au port d’Harwich dans la semaine. »

Il y eut un moment de silence durant lequel la bande assimila ce que Marian venait de dire.

« Le Roi a un fils ? » demanda alors Will.

« Cela m’a aussi surpris » reprit Marian « mais… »

Elle s’interrompit en voyant que seul Robin n’avait pas l’air étonné.

« Tu le savais, n’est- ce pas ? »

Robin acquiesça. Tout le monde se tourna vers lui.

« Le Roi m’en a parlé en Terre Sainte » commença- t- il.

Marian hocha la tête. Oui, Robin sans doute plus que tout autre homme avait la confiance du Roi. Celui n’hésiterait pas ç lui confier sa vie étant donné qu’il lui avait déjà sauvé de nombreuses fois et avait même été le capitaine de sa garde personnelle.

« Et vous ne me l’avez jamais dit ? » s’offusqua Much.

« Le Roi m’a fait jurer de garder le secret » expliqua Robin. « Peu de gens sont au courant. Il s’agit d’un fils d’une de ses maîtresses françaises. Dès que le bébé est né, Richard l’a placé sous la garde d’une nourrice mais jamais personne n’a su le lien de parenté. Il se doutait que dès que si son frère apprenait son existence, la vie de son fils serait menacée. La dernière fois qu’il m’en a parlé, il semblait d’ailleurs que Jean ignorait l’existence du petit… »

« Et bien il faut croire que maintenant il est au courant. » commenta Marian.

« Comment s’appelle-t-il ? » intervint Much.

« Philippe. » répondit Robin. « En France, connu sous le nom de Philippe de Faulconbridge, ou plutôt Philippe de Cognac. Maintenant, il doit avoir une quinzaine d’années ans. Ou peut-être un peu plus… » ajouta- t- il.

« Ce n’est donc plus un enfant ! » s’exclama Much.

« Non, c’est sans doute d’ailleurs ce qui le rend si dangereux aux yeux de Jean. Si son frère vient à mourir en Terre Sainte, son neveu pour être le dernier obstacle avant le trône. Et même si Richard ne l’a pas reconnu, il pourrait tout de même revendiquer la couronne. Ce serait lui l’imposteur, car en tant qu’enfant illégitime il n’a aucun droit direct. Mais mieux vaut un imposteur qu’un Roi cruel. »

« Si les choses devaient mal se passer en Terre Sainte, Philippe pourrait très bien notre seul espoir d’avoir de nouveau un Roi juste sur le trône.* »
termina-t-elle avec conviction.

« Et en ce moment-même, sa vie est en danger… » conclut Djaq.

« Alors qu’est- ce qu’on attend ? » s’exclama Jean.

Much regarda Robin.

« Harwich? »

« Harwich » confirma Robin.

L’équipe commença à s’éloigner sans doute pour commencer à préparer le voyage. Robin lui resta auprès de Marian.

« Merci pour l’info » lui dit- il. « Mais je t’en pries, fais attention à toi… »

« Je sais parfaitement me défendre. Tu devrais pourtant le savoir… » assura-t-elle avec un léger sourire, en tentant d’imiter le ton si assuré et confiant du jeune homme, ne voulant pas l’inquiéter.

Son visage prit de nouveau un air grave lorsqu’elle s’apprêta à lui transmettre la deuxième partie du message.

« J’ai entendu le Shérif dire… »

Marian fit une pause, prenant une grande inspiration avant d’annoncer cette nouvelle qui n’allait pas manquer d’anéantir Robin.

« Le message pour le Roi a été intercepté et… »

Elle s’interrompit lorsqu’elle vit Robin sourire puis lever les yeux au ciel, un léger rire échappant de ses lèvres. Quand il la regarda de nouveau avec une lueur malicieuse, l’inquiétude de la jeune femme à ce sujet fondit d’un coup et elle lui rendit son sourire, attendant des explications.


*inspiré de l’épisode 2x11 « Treasure Of the Nation »
*à cette époque, le Roi n’ayant pas d’enfant légitime susceptible d’hériter de la couronne avait désigné son neveu, fils de Geoffroi de Bretagne (son frère cadet décédé en 1186, le Prince Jean étant le petit benjamin de la famille, né la même année que Robin), Arthur de Bretagne comme héritier. Mais le jeune Arthur étant né en 1187 n’a que 7 ans à cette date, donc il peut difficilement prétendre à quoi que ce soit si Jean décidait de s’octroyer la couronne de plein-droit…


Dernière édition par Marian de Knighton le Lun 26 Avr - 19:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/Nightwatchwoman


Robin de Locksley
▂ Master of the Bow ;


√ LOCALISATION : Sherwood
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 23

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 25 ans
● Titre: Hors-la-loi
● Inventaire:

MessageSujet: Re: To Save the Son of the King Sam 24 Avr - 22:49



Le signal sonore arriva jusqu’aux oreilles des hors-la-loi. Un large sourire étira le visage de Robin, et il posa son couteau et la pomme qu’il était en train de découper avec pour sauter sur ses pieds, de sa couche au sol. Sa bonne humeur semblait communicative puisque ses compagnons partagèrent ce sourire sincère. Ils sortirent tous du camp sans aucun doute sur l’identité de la personne qui les avait appelé. Détendus, la petite troupe traversa les buissons en direction du signal, et ils arrivèrent à découvert, près de Marian. Rayonnant, Robin lui lança :

« Bonjour belle dame. Que nous vaut l’honneur de votre visite ? »

Marian n’avait pas l’ait aussi relax qu’eux, mais cela n’entacha pas la bonne humeur de l’archer. Elle lui répondit précipitamment et sur un ton bien trop sérieux qu’elle n’avait pas beaucoup de temps. Les yeux de Robin brillaient, et il conservait son large sourire puéril. Marian annonça la nouvelle qui tomba comme une sentence irrévocable sur la bande. Chacun laissa place à un silence confus pendant ils tentaient de comprendre ce que cette révélation impliquait. Will brisa le silence en demandant si le Roi avait un fils. Robin leva les yeux vers lui, connaissant la réponse à cette question. Marian prit les devants, et il n’ajouta rien… Jusqu’au moment où Marian lui demanda confirmation. Les yeux de tous étaient sur lui à présent lorsqu’il acquiesça. Il commença en avouant que le roi lui avait appris l’existence de l’héritier en Terre Sainte. Le hors-la-loi se souvenait clairement de ce moment, au coucher du soleil. Malgré tous ses efforts, il n’avait pas réussi à déterminer si le roi le voyait comme une erreur ou comme une bénédiction. Much s’offusqua immédiatement en se sentant à part, et il lui reprocha de ne pas lui avoir dit. Robin reprit, se tournant vers lui, impuissant, donnant des explications :

« Le Roi m’a fait jurer de garder le secret. Peu de gens sont au courant. Il s’agit d’un fils d’une de ses maîtresses françaises. Dès que le bébé est né, Richard l’a placé sous la garde d’une nourrice mais jamais personne n’a su le lien de parenté. Il se doutait que dès que si son frère apprenait son existence, la vie de son fils serait menacée. La dernière fois qu’il m’en a parlé, il semblait d’ailleurs que Jean ignorait l’existence du petit… »

Visiblement, Much n’était pas vraiment réconforté par cette déclaration, et Robin poussa un soupir. Il voulut connaître son nom et Robin lui apprit ce qu’il savait. Ils conclurent que la vie de Philippe était en danger. Much demanda confirmation à Robin sur le lieu de débarquement du Prince, et ce dernier lui fit avec assurance :

« Harwich. »

Toute la bande commença à emprunter le chemin d’où ils venaient pour partir au camp et se préparer pour Harwich. Quant à lui, Robin resta prêt de Marian. Il fit un pas vers elle, avant de croiser les bras, et de la remercier pour l’info. Il ajouta aussi :

« Mais je t’en pries, fais attention à toi… »

Comme il aurait pu le prédire, elle lui dit qu’elle savait veiller sur elle, et qu’il devrait le savoir depuis le temps. Un léger sourire flotta sur les lèvres de Robin tandis qu’il la contemplait. A nouveau, Marian prit un air grave, et Robin attendit qu’elle parle. Elle lui confia dans un souffle que le message pour le roi avait été intercepté. Elle devait parler de Lardner. Robin sourit et leva les yeux au ciel avant de laisser échapper un petit rire. Marian le considéra, ne voyant sans doute pas ce qu’il y avait de drôle. Elle finit par lui répondre en souriant. Robin prit un air malicieux, et il lui fit, en jubilant :

« Et là, c’est le moment où t’inclines devant ma supério… »

Il s’interrompit en rigolant car Marian venait de le frapper à l’épaule, agacée qu’il ne réponde qu’à moitié à ses questions. Il reprit, un tantinet plus sérieusement.

« Le pigeon était un leurre. Le vrai Lardner est bel et bien parti pour la Terre Sainte, le message pour le roi dans ses pattes. »


Revenir en haut Aller en bas
http://robin-hood.forumactif.com/


Marian de Knighton
♣ Lady / Nightwatchman ♣


√ LOCALISATION : In the arms of Robin
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 26

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 21 printemps
● Titre: Noble
● Inventaire:

MessageSujet: Re: To Save the Son of the King Dim 25 Avr - 20:09

Robin de son air espiègle : les yeux pétillants et le regard légèrement sen biais, un sourire de gamin s’étirant sur son visage. Il jubilait de la faire languir alors qu’elle attendait des explications :

« Et là, c’est le moment où t’inclines devant ma supério… »

Il n’eut pas le temps de terminer car elle le frappa à l’épaule. Après avoir poussé un petit « aie », il se mit à rire à gorge déployée. Le regard noir de Marian eut tôt fait de lui faire retrouver un peu de sérieux, et il reprit, ayant toujours conservé ce sourire insolent cependant :

« Le pigeon était un leurre. Le vrai Lardner est bel et bien parti pour la Terre Sainte, le message pour le roi dans ses pattes. »

Marian se sentit soudain incroyablement soulagée.

« Alors, ça veut dire que le Roi sera au courant de ce qu’il se passe ici, qu’il préparera son voyage pour revenir au pays et que… ».

Elle s’arrêta soudain, réfléchissant à ce que cela impliquait si le Roi parvenait à être au courant des plans du Shérif et des Chevaliers Noirs et retournait en Angleterre. Un grand sourire illumina son visage et elle reprit « … que nous pourrons nous marier. »

Robin hocha silencieusement la tête, tout en souriant, tandis que Marian, transportée par la joie et le soulagement, se jetait dans ses bras pour l’embrasser.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/Nightwatchwoman


Robin de Locksley
▂ Master of the Bow ;


√ LOCALISATION : Sherwood
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 23

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 25 ans
● Titre: Hors-la-loi
● Inventaire:

MessageSujet: Re: To Save the Son of the King Jeu 29 Avr - 1:43



Le soulagement se lit clairement dans les yeux de sa fiancée. Robin hochait la tête à chaque conséquence qu’elle énumérait, toujours ravi lorsqu’on parlait de la victoire du roi sur le shérif. Elle marqua une pause dans sa phrase, alors que Robin ne la quittait pas des yeux. Elle termina en disant que le retour du roi leur permettrait de se marier.

Sans rien ajouter, Robin hocha la tête, sentant une agréable et douce chaleur irradier tout son corps à l’annonce de cette nouvelle. Il le savait, mais l’entendre provoquait un tout autre effet. Il reçut la jeune femme dans ses bras, et ils s’embrassèrent. Les bras de Marian lui encerclaient la nuque tandis que les siens étaient autour de sa taille.

Un raclement de gorge stoppa Robin, qui brisa leur contact, gardant néanmoins la jeune femme près de lui, dans ses bras. C’était Much, qui avait cet air-là lorsqu’il avait le sentiment d’interrompre quelque chose d’important, qu’il ne tenait plus en place, et qu’il ne savait plus où se mettre. Embarrassé, il commença à faire de grands gestes, cherchant les mots pour s’exprimer :

« Je... Je n’interromps pas, j’espère ? »

Robin eut un léger rire amical sous le coup de la question. Il le taquina gentiment ne lui répondant, sans pour autant s’éloigner de la jeune femme :

« Mais non, Much, jamais. »

Pas pour autant spécialement rassuré ou assuré d’ailleurs, Much hocha vivement la tête. Puisqu’il ne parlait toujours pas, Robin lui demanda des explications. Much bégaya quelque peu, avant de lui dire que finalement ça pourrait attendre. Il commençait à s’éloigner lorsque Robin le rappela :

« Much ! »

« Non, non, maître, je vous assure, ça peut attendre ! Croyez-moi… »

« Tu es sûr ? »

« Mais oui ! Je vais vous laisser à vos… occupations. » fit-il, avec une pointe de jalousie dans sa voix, avant de se détourner.

Robin partit d’un petit rire, pensant à toute la bonne volonté de Much. Il était probablement venu l’informer que le groupe était fin prêt à partir. Il ne devrait plus tarder. Robin se tourna vers sa fiancée. Il ne partait pas pour longtemps, et pourtant, il la laissait derrière, imprégné d’un sentiment amer. Il caressa son visage du bout des doigts, comme une merveille qui lui était indisponible. Et pourtant, il n’avait aucune raison de penser ça car ils seraient bientôt unis. Il frémit à cette heureuse pensée, et il fit une dernière recommandation à la jeune femme :

« Je sais ce que tu vas me dire mais, je te le répète, sois prudente au château, Marian… C’est dangereux, et ce n’est pas faire du charme à Gisborne qui te sauvera des griffes du shérif… »

La savoir en compagnie du maître d’armes lui déplaisait au plus haut point. Il ne comprenait pas d’ailleurs pourquoi elle s’obstinait à vouloir creuser au fond de lui. Qu’espérait-elle trouver ? Un gouffre profond, froid et vide ?


Revenir en haut Aller en bas
http://robin-hood.forumactif.com/


Marian de Knighton
♣ Lady / Nightwatchman ♣


√ LOCALISATION : In the arms of Robin
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 26

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 21 printemps
● Titre: Noble
● Inventaire:

MessageSujet: Re: To Save the Son of the King Jeu 29 Avr - 19:55

« Je vais vous laisser à vos… occupations. » fit-il, avec une pointe de jalousie dans sa voix, avant de se détourner.

Sacré Much… pensa Marian avec un demi-sourire tandis que Robin laissait s’échappait un léger rire, amusé par la réaction si prévisible de son ami.

Robin se tourna de nouveau vers elle une de ses mains toujours dans la sienne. Lorsqu’il passa avec amour les doigts de sa main libre sur son visage, elle ferma les yeux un instant, les battements de son cœur s’accélérant sous la tendre caresse.

« Je sais ce que tu vas me dire mais, je te le répète, sois prudente au château, Marian… C’est dangereux, et ce n’est pas faire du charme à Gisborne qui te sauvera des griffes du shérif… »

Marian ne savait plus très bien si elle devait être agacée par le fait qu'il lui rappelle cela et par la pointe d'amertume qui se faisait ressentir lorsqu'il prononçait le nom de Gisborne, ou si elle devait être ravie qu'il . Elle finit par opter pour le second, et lui adressa un sourire qui se voulait réconfortant tout en exerçant une légère pression sur la main chaude qui tenait la sienne.

« Ne t’en fais pas, je ferais attention »

Voyant qu’il ne semblait pas convaincu, elle prit le visage du jeune homme entre ses mains et dit avec plus d’insistance :

« Je te le promets »

En réalité, si elle parvenait à rentrer à Nottingham avec que Guy ou le shérif ne se rendent compte de son absence, ce ne serait pas vraiment elle qui serait en danger. Et même si le hors-la-loi s’était déjà plus d’une fois échappé des situations les plus rocambolesques et qu’il n’aurait cette fois qu’à affronter Guy et Allan, elle ne pouvait s’empêcher de ressentir une pointe d’inquiétude pour lui.

Guy et Allan allaient bientôt s’en aller pour leur « mission », et il se pouvait même qu’ils soient déjà en route pour Harwich. Quant à elle, elle devait retourner au château le plus vite possible avant que quelqu’un ne donne l’alarme. Aussi fort soit son désir de rester auprès de celui qui était de nouveau devenu son fiancé, elle devait couper court à leurs heureuses retrouvailles. Ils s’étaient vus pourtant hier après-midi et elle avait l’impression qu’ils avaient été séparés bien plus longtemps que ça.

« Et toi, tu fais attention à toi, d’accord ? » fit Marian sous la forme d’une question qui n’en était pas une.

Elle espérait aussi qu’il serait prudent, quel que soit son plan pour sauver le fils du Roi. Bien que cela soit aussi important pour elle, elle ne voulait pas qu’il risque inutilement sa vie pour une noble cause.

Elle l’embrassa une dernière fois. Un baiser bref mais intense et presque douloureux. Puis elle tourna le dos et s’en alla, dévalant la pente et évitant de se retourner une dernière fois. Elle ne savait pas si elle aurait la force de partir si elle croisait de nouveau son regard… Elle lui était déjà très reconnaissante d’avoir accepté son choix de retourner au château, mais elle ne se doutait pas qu’il serait ravi si elle changeait d’avis et décidé finalement de retourner au sein de son gang.

Ses pieds foulaient le tapis brun de feuilles avec légèreté, ce qui ne l’empêchait pas de craquer faiblement à chacun de ses pas. Arrivée à sa monture, elle eut enfin le courage de regarder en arrière. Bien évidemment elle ne pouvait pas le voir, mais elle se l’imaginait, regardant dans sa direction, et elle fit une dernière fois le vœu que tout se passe bien de son côté.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/Nightwatchwoman


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: To Save the Son of the King Aujourd'hui à 0:46

Revenir en haut Aller en bas

To Save the Son of the King

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REDEMPTION :: 
    ► La Forêt de Sherwood
 :: 
∴ LA FORET DENSE ∴
-