AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  

Bad Moon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Robin de Locksley
▂ Master of the Bow ;


√ LOCALISATION : Sherwood
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 23

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 25 ans
● Titre: Hors-la-loi
● Inventaire:

MessageSujet: Bad Moon Sam 8 Mai - 12:52

...Bad Moon...



FORET DE SHERWOOD
FIN 1193



Robin trébucha sur une racine, et il tomba sur le sol. Son corps tomba d’une masse, et il était tellement épuisé qu’il n’eut pas la force d’essayer d’amortir la chute. L’air fut expulsé de ses poumons en trois secondes, et il dut attendre pour reprendre sa respiration. Essoufflé, il sentait les grosses gouttes de sueur perler sur son front, ainsi que sur son dos, et descendre le long de sa colonne vertébrale. Sa blessure au flanc ne semblait pas vouloir s’arrêter de saigner, et c’était particulièrement à cause d’elle qu’il s’essoufflait rapidement. Un râle douloureux s’échappa de ses lèvres tandis qu’il se forçait par une volonté étonnante à se relever et continuer sa route vers le campement.

La joue sur le sol, il força son bras gauche à passer du côté de sa tête et se poser à plat sur le sol afin de pouvoir s’y appuyer pour se relever. Il laissa sa main droite sur sa blessure, tentant de faire pression. Il reprit la marche, chancelant. L’obscurité semblait grandir au fur et à mesure qu’il s’enfonçait dans la forêt de Sherwood, qui était devenue depuis bien longtemps maintenant, son domaine. Seule la lune brillait d’une lumière blanche opaque. Chaque pas étirait ses muscles endoloris, et plus il marchait, plus il avait l’impression qu’il n’y arriverait pas. Et pourtant, il s’approchait à chaque pas de sa destination. Ses jambes ne semblaient plus vouloir lui obéir, et il réussit à dévier sa trajectoire à la place de s’étaler de tout son long sur le sol à nouveau. Il arriva près d’un arbre sur lequel il prit appui quelques secondes, grimaçant, dans le noir le plus complet.

Il n’avait absolument aucune idée de l’heure qu’il pouvait être. Il savait simplement qu’il était un parfait idiot. C’était rare qu’il s’auto-insulte car d’habitude, Marian était là pour ça. Mais cette fois, son altruisme avait bien failli le faire tuer. Et mort, il n’aurait servi à rien pour l’Angleterre. Lors de la dernière distribution de vivres à Clun, un villageois nommé Thomas l’avait pris à part, lui demandant de l’aider. Robin avait écouté ce qu’il avait à lui dire. L’homme lui avoua que sa femme avait été prise en otage et qu’il avait besoin de son aide pour la libérer. Il lui demanda de venir seul, à la tombée de la nuit, le lendemain, dans le sous-sol d’une maison. Robin avait d’abord flairé un piège, mais lorsque l’homme lui dit que sa femme était une certaine Marilyn, les doutes du hors-la-loi avaient disparu. En effet, la jeune femme leur avait sauvé la mise une fois, à lui et ses compagnons, en refusant de donner leur localisation au sheriff. Il parut alors évident à Robin qu’il devait faire quelque chose. Il pensa venir avec ses compagnons, mais Thomas lui dit qu’il avait un plan, mais que pour ça, il faudrait être discret. Il voulait faire croire qu’il avait capturé Robin des Bois, et ça serait moins crédible si toute la bande était avec lui. En repensant à ça, Robin eut un sourire amer et une inspiration forte qui déclencha une nouvelle vague se souffrance dans tout son corps. Comme il s’était fait avoir…

Robin avait alors convenu qu’il viendrait le lendemain, dans cette maison. Evidemment, il comprit vite lorsqu’il découvrit que Thomas n’avait absolument nulle intention de le libérer, et qu’il s’était bien fait avoir sur ce coup là, il fallait l’avouer. Bien sûr, il n’avait pas résisté passivement pour une fois. Il s’était battu, même plutôt bien. Malheureusement, les soldats devaient être 5 fois plus nombreux que lui, sans compter Thomas qui faisait tout pour qu’il ne s’échappe pas. Robin comprit que le deal avait été de le livrer contre sa femme. Au moins, il n’avait pas menti sur toute la ligne, se souvint-il d’avoir pensé. Il avait presque réussi à s’enfuir lorsqu’il fut blessé par la dague d’un garde à sa droite, alors que Robin venait de trouver une sortie. Vous l’aurez compris, il lui aurait fallu de peu pour qu’il s’échappe sans égratignure.

Mais revenons à l’instant présent. Il prit une nouvelle inspiration, et se détacha de l’arbre, continuant son chemin. Il savait qu’il était tout proche, il le savait. Il écarta faiblement un buisson de son chemin, et il leva difficilement le pied pour éviter une énorme racine. Le souffle lui manquait à nouveau, mais son cœur fit un bond de vitalité lorsqu’il vit les premiers indices qui lui indiquaient qu’il approchait du camp. Il se sentit alors envahi d’un espoir nouveau, mais simultanément une fatigue ultime et pesante. *Non, non, pas maintenant…* pensa-t-il essayant de trouver la force d’aller s’allonger sur son lit. Au lieu de ça, il repéra le mécanisme ingénieux de Will qui alerteraient les hors-la-loi d’une présence, et il marcha droit vers lui. Plus que quatre pas… Trois… Deux… Un… Se jambes se dérobèrent sous lui, et il tomba à terre. Heureusement, son bras heurta le début du mécanisme, qui entraîna une réaction en chaîne qui allait lui apporter de l’aide. Robin ne retint plus sa tête qui lui semblait bien trop lourde et en un mouvement, il laissa chacun de ses membres s’affaisser sur le sol. Enfin du repos…




__________________________________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
http://robin-hood.forumactif.com/


Marian de Knighton
♣ Lady / Nightwatchman ♣


√ LOCALISATION : In the arms of Robin
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 26

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 21 printemps
● Titre: Noble
● Inventaire:

MessageSujet: Re: Bad Moon Sam 8 Mai - 19:18

Marian se trouvait aux prises d’un sommeil agité. Par chance, elle avait réussi à trouver le sommeil même malgré avec ce froid extérieur et ce vent hivernal qui hurlait dans les branches des arbres au-dessus d’elle. Il fallait dire qu’elle avait eut une journée plutôt bien remplit, et plutôt mouvementée.

La jeune femme avait pu une fois de plus aider ses compagnons dans leurs activités de hors-la-loi. Bien sûr, il lui fallait se faire discrète pour ne pas être reconnue, et pour cela elle dissimulait à chaque fois la moitié de son visage et gardé une capuche – un peu comme lorsqu’elle était le Nightwatchman mais sans le masque. Ce jour-là, ils avaient réussi à prendre en embuscade un couple de riches bourgeois sur la route du nord, ce qui était une véritable aubaine en cette saison où les voyageurs se faisaient de moins en moins fréquents.

Ce n’était que récemment que Robin l’avait accepté de manière pleine et entière dans le gang, et elle s’en réjouissait. Désormais qu’elle n’était plus reléguée aux tâches domestiques, elle avait vraiment l’impression d’être utile à quelque chose et d’ « agir ». Comme lorsqu’elle était le Nightwatchman, activité qu’elle avait d’ailleurs abandonné depuis.

Elle aurait donc du avoir un sommeil paisible et réparateur, mais c’était loin d’être le cas. La respiration saccadée, elle se tournait et se retournait dans sa couche tout en poussant des gémissements et en marmonnant des paroles incompréhensibles.

Soudain, elle se réveilla en sursaut. Un horrible bruit se répercuta dans tout le camp, sortant immédiatement du sommeil tous les dormeurs, même ceux qui se trouvaient quelques instants auparavant dans un sommeil profond. Le gong qui les alertait quand un intrus se prenait dans le piège qui avait été placé non loin du camp.

"Blast! If that damn trap…" jura Much qui avait littéralement bondi hors de son couchage.

"Don’t curse!" le reprit-elle d’une voix encore ensommeillée.

"…If that bloody trap took a deer again, I swear I am going to kill you Will!"

"Oy!" s’exclama Will, pas très content que l’on s’en prenne à lui pour ce qui était loin d’être une défaillance de son piège. Après tout, un être humain avait bien le même poids qu’un gros animal…

"I thought you will be happy if something that can fill your hungry belly was caught in it?" fit remarquer moqueusement Djaq.

"Robin?" appela Marian qui n’écoutait désormais plus les invectivassions que se lançaient ses compagnons.

Elle était étonnée qu’il ne se soit pas fait encore remarquer. Après tout, c’était souvent le premier à prendre part à ces joutes orales et à enfoncer son ami un peu plus avec des remarques bien placées. De plus, le jeune homme était sans doute celui qui avait le sommeil le plus léger…

Elle ne savait pas pourquoi, mais depuis qu’elle s’était réveillée un malaise persistant semblait l’avoir saisi. Il fallait qu’elle en ait le cœur net, aussi, enroulant rapidement une des couvertures autour d’elle, elle descendit-elle de son lit pour se diriger vers celui qui se trouvait exactement à l’opposé du sien.

"Robin?" appela-t-elle une deuxième fois et avec plus d’insistance.

Les couvertures étaient en boule. Le lit vide – et froid constata-t-elle. Cela signifiait qu’il était parti depuis un moment déjà.

"He is not here !" s’écria-t-elle complètement paniquée désormais.

"What?! s’exclama John.

"Robin is not here", répéta-t-elle, tandis que son angoisse montait en flèche.

"You are joking, aren’t you?" fit Much en se rapprochant d’elle.

Lorsqu’il constata l’évidence, Much eut un temps d’arrêt avant de reprendre d’un ton léger.

"Oh, don’t worry", déclara Much en souriant, "he is probably walking into the forest. It happens sometimes. When he can’t sleep…"

"Or maybe he is sleepwalking" renchérit Djaq, ce qui les fit tous rire. Tous sauf Marian.

"Don’t worry", tenta de la rassurer John. "I am sure he is alright".

Marian n’arrivait pourtant pas à se calmer. Elle ne savait pas pourquoi, mais elle avait l’intuition que quelque chose n’allait pas. L’appréhension qu’elle ressentait lui soufflait qu’il s’était passé quelque chose de grave. Mais comment en convaincre ses compagnons ?

"No, I am sure he is not!" s’exclama Marian. "Something has happened. "

Les membres du gang la regardaient à présent bizarrement. D’habitude, c’était plutôt Much qui s’inquiétait de manière hystérique en ce qui concernait ses amis, et surtout de Robin. Il était par contre beaucoup plus rare que la jeune femme perde ainsi le contrôle de ses émotions.

Marian ne savait pas comment l’expliquer ; elle « sentait » que quelque chose n’allait pas, même sans en avoir la preuve. Elle se demandait si cette intuition avait quelque chose à voir avec ce mauvais rêve dont elle n’avait déjà plus aucun souvenir.

Au-dessus d’eux, la lune pleine jetait une ombre blafarde et inquiétante sur la forêt et sur le camp. Une chouette hulula dans l’obscurité. Le vent s’était calmé, plongeant la forêt dans une sorte d’attente, comme si à présent tous ses habitants prêtaient l’oreille à ce qui allait ensuite se passer.

"We should go and see that trap", dit finalement John, rompant le silence.

Contrariée, Marian s’élança la première vers la sortie du camp. Tandis qu’elle marchait rapidement et presque aveuglément dans sa direction, elle tenta que calmer ses émotions et relâcher la pression sur cette boule qui s’était formée au creux de son ventre. Après tout, peut-être avaient-ils raison. Peut-être avait-elle tout simplement perdue la tête et s’inquiétait-elle pour rien…

Elle arriva finalement à l’endroit où aurait du se trouver l’intrus prisonnier – ou comme c’était plus probable, l’animal. Mais elle ne vit rien. Un nuage venait de masquer la lune et ses yeux mirent encore quelques instants avant de s’habituer à cette nouvelle clarté.

Non loin d'elle, sur le sol de la forêt, une forme sombre remuait faiblement. Le nuage passa et elle put alors voir ce dont il s’agissait.

"Robin!" s’écria-t-elle en se jetant à sa rencontre.

Les membres du gang l’avaient à présent rattrapé et regardaient, muets de saisissement face à la scène.

"Robin…" fit la jeune femme inquiète tout en lui passant une main sur le front.

Inutile de lui demander s’il allait bien car il était évident que ce n’était pas le cas. De la sueur lui couvrait le front. Il était brûlant ce qui ne l’empêchait pas d’être secoué de violents tremblements et de grelotter comme s’il était frigorifié. Marian tâtonna rapidement son corps la recherche d’éventuels indices qui indiqueraient la cause de ce malaise et la repéra rapidement. Sa main rencontra un liquide chaud et poisseux sur le flanc du hors-la-loi. Du sang.

"Oh Robin… What have you done, you fool?" lui dit-elle d’une voix à la fois chargée de colère et d’émotion.

"I love it… …when you look at me in anger", dit-il d’une voix faible.

"That’s not funny Robin!" gronda-t-elle en lui lançant de nouveau un regard noir.

Retirant alors la couverture dans laquelle elle s’était emmaillotée, elle en recouvrit le jeune homme qui tremblait encore de la tête aux pieds.

"Djaq", appela Marian en se retournant vers la jeune sarrasine qui ne perdit pas un instant pour se précipiter aux côtés du blessé.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/Nightwatchwoman


Robin de Locksley
▂ Master of the Bow ;


√ LOCALISATION : Sherwood
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 23

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 25 ans
● Titre: Hors-la-loi
● Inventaire:

MessageSujet: Re: Bad Moon Mer 17 Nov - 19:15

La douleur sourde l'empêchait de réfléchir correctement et son cœur battait fortement à ses tempes du à l'effort qu'il avait du fournir pour se traîner jusqu'au camp. Le froid et les ténèbres l'entouraient et elles avaient l'air accueillantes, au grand dam de Robin. Tout semblait s'être arrêté autour de lui. Il avait l'impression qu'il pouvait fermer les yeux et rester ici éternellement. Seul son souffle rauque le ramenait à la réalité, et la fraicheur du sol sur ses joues. Il entendit quelques bruits sourds, suivis de bruits de pas précipités. Une ombre arriva près de lui et le retourna. Une main chaude se plaça sur son front et le fit frissonner. La voix qui s'éleva était tremblante, inquiète et émue. Robin trouvait ses paupières très lourdes tout à coup. Il sentit des mains baladeuses sur son torse, ses épaules puis son flanc. Il grimaça légèrement lorsque la main entra en contact avec sa blessure.

"I love it… …when you look at me in anger"

Robin toussa alors que Marian emmitouflait dans une couverture. Il ne se réchauffa pas de suite et au début, cela ne changea absolument rien à son état. Bientôt les bruits commencèrent à s'évanouir. Robin réussit finalement à ouvrir les yeux. Sa vision était trouble. Il ne distinguait que des boucles noirs et un parfum qu'il aurait reconnu entre milles. Il entendit Marian appeler Djaq et la main de Robin attrapa celle de Marian.

"Marian ..."

La douleur le submergea et il sombra dans l'inconscience en lâchant la main de la jeune femme.

***

"I'm so lame! I can't even raise the bow above my elbow."

Son père se mit à rire. Son rire n'était pas méchant, mais Robin s'en sentit blessé d'autant plus. Il baissa son arc et adressa un regard noir à son père.

"That's not funny. Why are you laughing?"

Son père continua à sourire et s'approcha de son fils avant de le prendre par les épaules.

"You just remember me when I was your age... I know how it feels, but trust me, you'll make it. If you believe in yourself you can succeed. You've got to learn to be more confident son. And I'm sure that you will accomplish great things. Just remember not to give up on you, nor on anyone. Understood?"

Ca n'était pas la premère fois que son père lui faisait ce sermont. Robin eut un léger soupir. Son regard passa de son arc à son père, et il répondit doucement au bout d'un moment:

"Understood."
Revenir en haut Aller en bas
http://robin-hood.forumactif.com/


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Bad Moon Aujourd'hui à 23:03

Revenir en haut Aller en bas

Bad Moon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REDEMPTION :: 
    ► La Forêt de Sherwood
 :: 
∴ LE CAMP DES HORS-LA-LOI ∴
-