AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  

Anything to Say?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Will Scarlett
•●• Tavern Boy •●•


√ LOCALISATION : Dans un hamac, en Terre Sainte
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 23

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 18 ans
● Titre: Hors-la-loi
● Inventaire:

MessageSujet: Anything to Say? Mer 19 Mai - 16:10


... Anything to Say? ...


NOTTINGHAM
PRINTEMPS 1193

Will Scarlett avait pris le chemin de Nottingham de bon matin, esquivant les gardes qui recherchaient activement Robin et les autres hors-la-lois. Il n'y avait rien à faire de particulier, si ce n'était de nourrir les pauvres. Une noble activité, il fallait bien le reconnaître. Robin et Much était partis à Clun, Petit Jean et Allan à Locksley. Restait Djaq, qui avait tenu à rester au campement. Will était donc seul, mais cela ne le gênait pas particulièrement. Vêtu de sa plus belle cape, il marchait avec entrain pour se rendre sur la place du marché, et livrer ses victuailles. Il avait une charrette pleine et avait tout d'un marchand, ce qui, en ce mercredi, était tout à fait banal. Il espérait encore être utile, et cet emploi lui semblait parfait pour satisfaire son ambition personnelle.

Il était allé dans les quartiers de la ville basse et déposait de la nourriture devant les portes des maisons quand il aperçut une jeune femme qui peinait à porter une lourde panière remplie de linge. Il délaissa donc la nourriture pour aller à sa rencontre. Il lui prit le panier des mains et découvrit qu'elle était enceinte. Elle lui désigna une maison sur la fenêtre de laquelle il déposa la panière.

Elle semblait fatiguée et Will se mit à détester encore plus le Shérif. Il fit un petit paquet de nourriture qu'il déposa à côté du linge.

« Pour vous deux. »

Elle lui fit un sourire qu'il lui rendit : il n'y avait pas d'occupation plus gratifiante que celle-là. Cependant, il lui restait du travail à faire, et il ne pouvait pas se permettre de traîner en route. Il reprit donc son travail et fila au travers des étroites ruelles, craignant qu'une ronde ne soit faite pendant qu'il était encore là.

Il pensa à Marian, qui vivait dans un endroit si dangereux. Que ce passerait-il si les gardes, Guy ou le Shérif apprenaient qu'elle côtoyait Robin ?
Revenir en haut Aller en bas


Le Maître du Jeu
Master of Fate



MessageSujet: Re: Anything to Say? Dim 23 Mai - 13:20

Elle tremblait de tous ses membres. Une sueur froide glissant jusqu’au creux de son dos.

La salle souterraine était occupée par une trentaine d’enfants de cinq à dix ans, vêtus de haillons comme que la fillette, et aussi sale qu’elle. Ils faisaient face à une estrade où trônait un fauteuil bancal dont un pied avait été remplacé par une brique.

Vautré sur le fauteuil, un adolescent d’une quinzaine d’années toisait l’assemblée avec un mélange d’arrogance et de dédain qui avait le don de faire encore plus paniquer la petite fille qui se tenait juste devant lui, sur l’estrade.

« C’est tout ? » aboya l’adolescent en direction de la fillette minuscule qui tremblait devant lui.

« Oui, Heirmag. C’est… c’est pas ma faute, je… je… »

« La ferme ! » hurla Heirmag en se levant puis en saisissant violemment l’enfant par les cheveux à l’arrière de sa tête pour l’attirer à lui. « Voilà bientôt une semaine que tu n’as rien rapporté. Si demain tu envisages de revenir les mains vides, je crois que tu pourras leur dire adieu. Oui, je te couperais une main, ou les deux. Ainsi tu pourras mendier puisque tu es incapable de voler ! »

La fillette éclata en sanglots. Tirant un sourire pervers, Heirmag sortit un coutelas de sa ceinture. Aucun des enfants présents dans la salle n’avait bougé ou cherché à intervenir. Heirmag était vraiment de très mauvaise humeur et ils tenaient tous à la vie. Solidement charpenté, il l’écrasait de sa stature et prenait un plaisir évident à la terroriser, se repaissant de ses larmes et de son angoisse. Brandissant le coutelas, il le passa avec un regard mauvais sur la joue humide de la fillette dont il n’avait pas lâché l’épaisse chevelure blonde. Un frisson de frayeur silencieuse parcourut l’assemblée.

« Et si tu cherches à t’enfuir, je te traquerais et tu regretteras le jour où tu es née… Compris ? » chuchota-t-il, glacial, à l’oreille de l’enfant terrorisée qui hocha doucement la tête en réponse.

La petite fille tremblait toujours de tous ses membres. Elle avait pourtant tenté de rapporter quelque chose susceptible de satisfaire l’avidité d’Heirmag, mais elle n’avait pas réussi. Il y avait trop de voleurs dans le quartier, les commerçants se méfiaient d’elle et elle était trop petite, elle avait peur quand elle entrait dans une échoppe ou tendait la main vers la bourse d’un passant.

Par un monumental effort de volonté, elle se contraignit à arrêter de pleurer. Les larmes n’avaient jamais attendri Heirmag. Au contraire.

« Com… compris. »

Le jeune homme la relâcha brusquement et la poussa hors de l’estrade. Après un roulé-boulé, la fillette se remit tant bien que mal sur ses jambes et sécha d’un revers de la manche les larmes qui roulaient encore sur ses joues.

« Maintenant déguerpis ! » hurla Heirmag. « Et reviens lorsque tu pourras me rapporter quelque chose de satisfaisant. »

L’enfant ne se fit pas prier et s’enfuit sans un mot.

~*~

Une fois seule, à l’air libre, la petite fille se sentit envahir par un vent de panique et d’impuissance. Elle se trouvait au milieu de Nottingham, en plein-jour et on était mercredi, jour du marché pour la ville fortifiée. La journée idéale pour les voleurs, escrocs et voyous de toutes sortes.

Mais elle n’avait que six ans et elle était morte de peur. Sa maman lui manquait, terriblement. Bousculée plusieurs fois par les allées et venues des passants, et les animaux circulaient, elle finit par trouver un endroit au calme, dans une des ruelles. Elle s’accroupit alors, s’asseyant derrière une charrette et, après avoir enfouie sa tête dans ses bras, pleura toutes les larmes de son corps.
Revenir en haut Aller en bas


Will Scarlett
•●• Tavern Boy •●•


√ LOCALISATION : Dans un hamac, en Terre Sainte
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 23

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 18 ans
● Titre: Hors-la-loi
● Inventaire:

MessageSujet: Re: Anything to Say? Ven 28 Mai - 12:23



La fraîcheur de la bise printanière transperçait les vêtements. Le hors-la-loi, frigorifié, continuait d'accomplir sa mission quand il crut apercevoir une silhouette fluette cachée derrière une charette. Il s'approcha doucement, sans faire de bruit : mieux valait être discret. Une fois assez proche, il fut contraint de reconnaître que ses yeux ne l'avaient pas trahis : une petite fille, toute tremblotante, s'était blottie derrière le monument de bois. Ses petits genoux claquaient l'un contre l'autre, et des sanglots qu'elle ne pouvait retenir agitaient son petit corps. Will s'approcha donc encore et, dans un geste lent, calme, et sûr, il déplaca la charette.

Bonjour toi.

Pour ne pas l'effrayer, il resta à une petite distance d'elle et, la regardant trembler, il retira sa cape et la lui posa sur les épaules. Elle était si petite, si fragile... Comment pouvait-on faire du mal à un si petit être ? Elle paraissait si innocente... Le jeune homme se sentait coupable, quelque part. Comment pouvait-on ne pas se sentir coupable face à la misère ? Il soupira : il était un hors-la-loi, il n'était pas réellement responsable, mais comment s'en convaincre ? Il fallait aller plus loin que cela. Ce n'était pas suffisant, pas assez efficace.

Comment t'appelles-tu ? Moi, je m'appelle Will. Tu as besoin de quelque chose ?

La pitié n'animait pas Will mais il ne voulait pas laisser cette pauvre petite chose en danger.

Revenir en haut Aller en bas


Le Maître du Jeu
Master of Fate



MessageSujet: Re: Anything to Say? Ven 28 Mai - 15:02

« Bonjour toi. »

La fillette eut un sursaut imperceptible et dans mouvement de recul, elle se plaqua contre le mur en chaux de la maison qui se trouvait derrière elle. L’inconnu avait du visiblement remarquer sa crainte car il ne chercha pas à s’approcher de plus près. Il la regarda quelques instants puis retirant sa cape, la déposa sur ses épaule encore tremblantes.

« Comment t'appelles-tu ? Moi, je m'appelle Will. Tu as besoin de quelque chose ? »

L’enfant ne répondit pas. Alors qu’elle fixait de son regard clair les yeux bleus et doux du jeune homme, elle sentit sa vue se brouiller. Sa lèvre du bas tremblait de plus belle et ses yeux se remplissaient de larmes.

« Ça va aller », lui dit l’inconnu en s’agenouillant auprès d’elle pour la prendre dans ses bras.

La petite fondit en larmes. Larmes qui devinrent des sanglots irrépressibles. La peur qui lui avait mordu le ventre était terrible, pourtant les mots du jeune inconnu la réduisirent en fumée :

« Chut… Ça va aller maintenant… Je suis là. Tu ne risques plus rien… »

Il essuya d’une main douce les joues de la fillette qui sourit timidement.

« Tu t’appelles comment ? » lui demanda de nouveau l’inconnu.

« Na… Nahis. » répondit la petite fille d’une voix encore hésitante.

Elle ne savait pas pourquoi, mais elle sentait qu’elle pouvait faire confiance à cet inconnu. C’était quelque chose qu’elle ressentait mais qu’elle ne serait parvenue à expliquer. Comme une présence chaude et réconfortante. Comme si tant qu’il était là, avec elle, il la protégerait de tout ce qui pourrait lui faire du mal. Même d’Heirmag. Oui, elle avait décidé de lui faire confiance.
Revenir en haut Aller en bas


Will Scarlett
•●• Tavern Boy •●•


√ LOCALISATION : Dans un hamac, en Terre Sainte
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 23

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 18 ans
● Titre: Hors-la-loi
● Inventaire:

MessageSujet: Re: Anything to Say? Sam 12 Juin - 16:18



Nahis ? C'est très joli. Hé bien, Nahis, qu'est-ce que tu dirais de manger une pomme en me racontant ce qu'il ne va pas pendant que je fais mon travail ?

Will craignait d'être en retard, avec tous ces pauvres gens qui attendaient à manger, mais il ne pouvait pas abandonner la petite Nahis. Elle devait avoir des ennuis, et il lui semblait terriblement cruel de ne rien faire.

Il lui donna donc une pomme et entreprit de déposer de la nourriture chez les villageois tandis que la petite fille le suivait. Il s'assurait constamment qu'elle restait bien à son niveau, en sécurité, pour qu'il ne lui arrive rien.

Tu sais, je ne compte pas te faire de mal ! ajouta-t-il en souriant, voyant que la fillette tremblait toujours, même s'il y avait eu une nette amélioration.

Will marchait plus lentement que d'habitude, mais faisait en sorte de ne pas être vu : il adaptait juste ses pas à ceux de sa petite protégée. Elle semblait si malheureuse... Le jeune homme ne savait pas trop quoi faire, mais la colère qui bouillait en lui risquait de le mener sur une mauvaise pente. Pour le moment, il percevait encore la mince ligne entre ce qu'il pensait être le bien et le mal, mais elle s'estompait, et mettait en danger bien plus que la vie du charpentier. Il fallait qu'il se calme, mais l'injustice avait un don certain pour le rendre fou de rage et, dans ce genre de cas, la présence de ses aînés était plus que nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas


Le Maître du Jeu
Master of Fate



MessageSujet: Re: Anything to Say? Jeu 24 Juin - 16:22

« Nahis ? C'est très joli. Hé bien, Nahis, qu'est-ce que tu dirais de manger une pomme en me racontant ce qu'il ne va pas pendant que je fais mon travail ? »

L’inconnu lui tendit un fruit qui avait l’air délicieusement savoureux. Nahis sentit lui venir l’eau à la bouche et son estomac poussa un grognement de protestation. Elle eut soudain envie de lui arracher la pomme des mains pour la dévorer en quelques secondes. Mais ce fut d’une main tremblante qu’elle s’en saisit, et après avoir levé un regard plein de reconnaissance vers celui qui semblait être devenu son protecteur, elle croqua dans le fruit.

Une explosion de saveurs se mit alors à danser sur ses papilles et le jus lui coula sur le menton. D’un revers de la main, elle s’empressa de l’essuyer et de lécher ce qui avait pu rester sur ses doigts. A ce stade là, elle ne faisait même plus attention à la crasse qui recouvrait ceux-ci et se délectait simplement de sentir quelque chose remplir de nouveau son estomac. Une pomme ne pouvait bien entendu pas la rassasier, mais c’était déjà mieux que rien, non ? Et elle était infiniment reconnaissante à celui qui lui avait offerte bien qu’elle eut soudain une pointe de culpabilité.

Pour ne pas ruiner trop vite son plaisir, la petite fille fit de réels efforts pour manger la pomme avec le plus de lenteur possible, et elle se mit à trottiner derrière Will pour rester à sa hauteur. Le jeune homme semblait bien entendu faire des efforts évidents pour ralentir son pas mais elle ne voulait pas être pour lui un fardeau.

« Tu sais, je ne compte pas te faire de mal ! » lança son sauveur avec un joli sourire.

Nahis hocha la tête. Elle n’avait rien perdu de son manège et bien qu’elle fasse celle qui gardait les yeux rivés sur le sol, elle avait très vite compris à quel genre d’activité se livrait son protecteur. Elle garda quelques instants le silence, comme si elle n'osait pas poser la question qui lui brûlait les lèvres, puis releva la tête, elle croisa les yeux verts du jeune homme et lui demanda soudain le plus innocemment du monde et le regard brillant d'admiration :

« Dis Will.. ...est-ce que tu es un ange ?... »
Revenir en haut Aller en bas


Will Scarlett
•●• Tavern Boy •●•


√ LOCALISATION : Dans un hamac, en Terre Sainte
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 23

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 18 ans
● Titre: Hors-la-loi
● Inventaire:

MessageSujet: Re: Anything to Say? Jeu 24 Juin - 18:18



Le hors-la-loi eut un réel sourire quand il vit la fillette croquer dans la pomme. Elle n'avait rien mangé depuis si longtemps, elle avait faim et c'était difficile de ne rien pouvoir faire de plus que cela. Elle faisait de son mieux pour trotter derrière lui, comme si elle craignait de le retarder. Will ne savait pas vraiment comment réagir, il ne savait pas trop comment s'occuper des enfants.

« Dis Will.. ...est-ce que tu es un ange ?... »

La petite voix fluette fit sursauter le jeune homme qui se retourna vers Nahis, estomaqué.

Moi, un ange ? Euh... Non Nahis. Je suis juste un ... un ...

Un quoi déjà ? Qu'était-il au juste ? Un homme ? Non, un homme serait plutôt comme Petit Jean ou Robin. Mais il n'était plus un enfant. Alors, qu'était-il donc ? La réponse lui vint finalement, comme une illumination. C'était tellement évident qu'il avait oublié cela. Il n'était pas un ange, mais il était tout de même quelqu'un. Il rajusta sa ceinture et répondit à la petite en murmurant.

Je suis un hors-la-loi, un compagnon de Robin de Bois. Mais c'est un secret.

Il fit un clin d'oeil à la petite fille, certain, par le ton qu'elle avait employé pour lui poser sa question, qu'elle ne le trahirait pas. Elle semblait si démunie que Will ne se sentait pas capable de lui mentir, ni de la priver d'espoir. Ce serait tellement cruel... Et puis, de toute façon, elle devait bien savoir que Robin des Bois existait, alors pourquoi s'illusionner ? Il lui prit la main : elle était encore glacée. La petite n'arrivait pas à se réchauffer vraiment. Ne sachant que faire, Will déposa un paquet contre une autre porte et s'assit dans une impasse le temps qu'une patrouille s'éloigne. Il devait faire attention, sinon, ils se feraient prendre, ce qui n'était pas une option envisageable.

Et toi Nahis, tu es un ange ?

Il avait posé sa question en souriant, un peu comme un jeu, et se demandait quelle serait la réponse de l'enfant.
Revenir en haut Aller en bas


Le Maître du Jeu
Master of Fate



MessageSujet: Re: Anything to Say? Ven 25 Juin - 1:44

Will sursauta.

« Moi, un ange ? Euh... Non Nahis. Je suis juste un ... un ... »

Il baissa soudain la voix et prit le ton de la confidence.

« Je suis un hors-la-loi, un compagnon de Robin de Bois. Mais c'est un secret. » fit-il avec un clin d’œil.

La petite fille hocha silencieusement la tête et elle lui adressa un sourire complice tandis qu’une étincelle s’allumait dans son regard intelligent. Elle n’hésita pas un instant à croire que le jeune homme était un des compagnons du légendaire hors-la-loi, mais elle n’était pas convaincue que celui-ci ne soit pas un ange. Pour elle, les anges veillaient sur les autres personnes, et n’était-ce pas ce que faisait Will, ou même Robin des Bois ?

Il lui prit la main et elle sentit une douce chaleur se répandre dans sa paume et jusqu’à son cœur. Il ne la lâcha pas lorsqu’il alla déposer un des paquets qui se trouvait dans sa charrette devant la porte d’une des maisons. Nahis eut alors une émotion qu’elle n’avait pas éprouvée depuis longtemps. Elle se sentait bien. Elle se sentait en sécurité. Elle était heureuse. Ayant terminé de manger sa pomme, elle ne cessait de jeter des petits regards timides vers le jeune homme. Et lorsque leurs regards se croisaient et qu’il lui faisait un sourire, elle détournait précipitamment les yeux, le visage en feu.

Ensemble, ils entrèrent dans une impasse et Will s’assit, se mettant ainsi à la hauteur de la fillette.

« Et toi Nahis, tu es un ange ? » lui demanda-t-il en la regardant droit dans les yeux.

Les joues très pales de la petite fille se colorèrent de nouveau d’une brève teinte rose. Elle ne répondit pas tout de suite. Quand elle lui répondit, ce fut sur un ton grave et triste.

« Ma Maman me disait ça avant… Que j’étais son ange... »

« Parce qu’elle était très malade, tu sais, alors il fallait qu’on s’occupe d’elle. Et comme Papa… »

Elle s’interrompit soudain et son regard lumineux se voila, comme si à trop remuer de sombres pensées elle était tombée dans un spleen morose.

« Mais elle est au Paradis maintenant. Plus rien de mal ne peut lui arriver, parce qu’elle est devenue un Ange. Comme mon petit frère. Peut-être que c’est elle qui t’a envoyé pour veiller sur moi ?… » déclara-t-elle avec un faible sourire à l’adresse de Will.

« Parce que tu vas nous aider, pas vrai ? » lui demanda-t-elle le regard plein d’espoir.

Elle eut soudain une pensée pour son père qui s’affaiblissait de jour en jour.

Le père de Nahis travaillait dans une mine d’argent. Il gagnait à peine de quoi subvenir aux besoins de sa famille et la mort de sa femme n’avait rien arrangé. Bourru et renfermé, il avait cependant un grand amour pour sa fille, même si les démonstrations d’affection pour celle-ci étaient très rares, pour ne pas dire inexistantes. Il savait que Nahis n’était pas bien grosse et qu’elle traînait dans les mauvais coins de la ville, mais dans son esprit, la vie n’était tendre pour personne et s’était un moyen de l’endurcir. De toute façon, il n’y avait pas le choix. Quand elle serait plus grande elle pourrait travailler à la mine. En attendant, il fallait qu’elle se muscle…

Il n’était pas très bavard mais comme ils se voyaient très peu, cela n’avait pas d’importance. Il se levait avant le soleil et rentrait à la nuit après une journée de labeur éreintant et un passage par une taverne proche où il tentait de noyer ses désillusions dans l’alcool. Il arrivait même que pendant des semaines il ne rentre pas à la maison, aussi se retrouvait-elle seule quasiment tout le temps, livrée à elle-même.

Cela faisait quelques jours qu’il n’était pas rentré, aussi Nahis avait-elle espérait pouvoir se contenter des miettes que voulaient bien leur laisser Heirmag. Mais elle n’avait pas réussi à voler quoi que ce soit, et leur « chef » s’était mis très en colère contre elle. Elle avait eu très peur.

Son estomac laissa s’échapper un grognement et elle appuya son poing dessus, comme pour le faire taire. La pomme, au lieu de la rassasier, n’avait fait qu’ouvrir davantage son appétit, ou plutôt, avait réveillé la faim tenaillante qu’elle avait tenté d’ignorer.

Blêmissant, elle chancela… …mais fut retenu par les bras secoureurs de Will.

Elle ferma doucement les yeux tandis qu’un étrange sommeil venait alourdir ses paupières. Avant de sombrer dans l’inconscience, elle eut le temps de lâcher, d’une voix aussi faible qu’un murmure :

« Will… J’ai faim… »


Dernière édition par Le Maître du Jeu le Sam 28 Aoû - 10:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Will Scarlett
•●• Tavern Boy •●•


√ LOCALISATION : Dans un hamac, en Terre Sainte
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 23

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 18 ans
● Titre: Hors-la-loi
● Inventaire:

MessageSujet: Re: Anything to Say? Lun 23 Aoû - 20:54

    Ainsi donc, la maman de Nahis était morte. Cela expliquait pourquoi elle errait dans les rues, affamée. La rage sourde qui grondait en Will ne cessait de croitre, et seule la présence de la fillette l'apaisait. C'était vraiment incroyable que l'Angleterre puisse connaître une pareille misère ! La pauvre petite était dans un tel état que le jeune homme se sentit coupable : Robin et ses hommes mangeaient à leur faim, eux, alors que le peuple aurait dût passer en premier. C'était tout bonnement insensé.

    « Will… J’ai faim… »

    Nahis s'était écroulée dans ses bras. Décontenancé, Will la serra contre lui et prit un morceau de viande séché dans sa poche. Peut-être que cela la nourrirait un peu mieux que la pomme ? Il lui glissa la lanière de lard dans les mains et se mit à lui parler tout en la secouant un peu, jusqu'à ce qu'elle ouvre à demi ses paupières.

    Hé, Nahis ! Il ne faut pas que tu dormes. Mange ça s'il te plait. Tu verras, c'est bon, mais il faut mâcher lentement, c'est un peu dur.

    Elle était légère comme une plume dans ses bras, et Will eut envie de pleurer. Elle ne méritait vraiment pas ce qu'elle vivait, cette pauvre petite.

    Ta maman a raison, tu es un ange Nahis. Les mamans ne mentent jamais.

    Il resta un moment dans le vague, puis ajouta :

    La mienne aussi est morte. Et elle me manque parfois. Mais elle doit être au Paradis, avec ta maman et je pense qu'elles doivent veiller sur nous de là-haut. Elles nous ont peut-être réuni, comme tu le dis. Je ne sais pas. En tout cas, je ne vais pas te laisser comme ça. Je compte bien t'aider.

    Il commença à lui frictionner le dos pour essayer de la réchauffer. Tout en veillant à ce qu'elle ne s'endorme pas.
Revenir en haut Aller en bas


Le Maître du Jeu
Master of Fate



MessageSujet: Re: Anything to Say? Sam 28 Aoû - 11:10

Alors que son esprit se trouvait dans une sorte de nuage vaporeux, comme si elle allait tomber dans un étrange sommeil, Nahis sentait qu'on lui glissait quelque chose dans la main. Quelqu'un parlait avec une voix rassurante, et elle se sentait tellement bien... Elle avait envie de se laisser aller, de se laisser dériver au son de cette voix. Mais peu à peu, une douce chaleur l'envahit et elle ouvrit lentement les yeux.

« Hé, Nahis ! Il ne faut pas que tu dormes. Mange ça s'il te plait. Tu verras, c'est bon, mais il faut mâcher lentement, c'est un peu dur. »

Son "ange" était penché au-dessus d'elle et lui souriait faiblement. Avec quelques difficultés, elle réussit à lui rendre son sourire... Elle vit alors que son doux regard brillait de larmes qu'il semblait retenir.

« Il ne faut pas pleurer Will » réussit-elle à dire faiblement. « Il ne faut pas pleurer... »

Elle voulut approcher sa main de la joue du jeune homme qui se trouvait au-dessus d'elle, comme si elle voulait obtenir la preuve qu'il était bien palpable et qu'il n'était pas une illusion de son esprit. Elle se rendit alors qu'elle avait quelque chose dans la main, quelque chose de dur.

Après avoir baissé les yeux sur ce qui se trouvait dans ses mains, elle les releva pour adresser un regard empli de reconnaissance à son protecteur.

« Merci.... Will.... »

« Ta maman a raison, tu es un ange Nahis. Les mamans ne mentent jamais. »

Il s'arrêta brusquement, et la petite fille qui avait déjà commencé à entamer le morceau de lard à belles dents, releva la tête.

« La mienne aussi est morte. Et elle me manque parfois. Mais elle doit être au Paradis, avec ta maman et je pense qu'elles doivent veiller sur nous de là-haut. Elles nous ont peut-être réuni, comme tu le dis. Je ne sais pas. En tout cas, je ne vais pas te laisser comme ça. Je compte bien t'aider.»

Nahis lui répondit par un simple sourire. Oui, c'était bien son ange, son ange à elle. Il était venu pour l'aider. A présent elle n'avait plus à avoir peur de demain. Tant qu'elle était avec lui, elle était en sécurité. Heirmag ne pourrait rien contre elle.

Un bref instant elle leva les yeux vers le ciel et adressa une prière muette à celle qui lui avait envoyé ce tendre protecteur.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Anything to Say? Aujourd'hui à 11:25

Revenir en haut Aller en bas

Anything to Say?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REDEMPTION :: 
    ► To Nottingham!
 :: 
∴ LA VILLE DE NOTTINGHAM ∴
 :: Le Marché
-