AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  

Let the Game Commence (Saison 3 AU)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Marian de Knighton
♣ Lady / Nightwatchman ♣


√ LOCALISATION : In the arms of Robin
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 26

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 21 printemps
● Titre: Noble
● Inventaire:

MessageSujet: Let the Game Commence (Saison 3 AU) Jeu 10 Juin - 12:32

Let the Game Commence

...


Dernière édition par Marian de Knighton le Jeu 10 Juin - 18:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/Nightwatchwoman


Marian de Knighton
♣ Lady / Nightwatchman ♣


√ LOCALISATION : In the arms of Robin
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 26

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 21 printemps
● Titre: Noble
● Inventaire:

MessageSujet: Re: Let the Game Commence (Saison 3 AU) Jeu 10 Juin - 18:47

Let the Game Commence



- SCENE ONE -

ETE 1195
SHERWOOD FOREST, BY THE RIVER

L’été venait de commencer. Les feuilles des arbres avaient pris une teinte sombre et le grésillement des insectes se faisait entendre dans les sous-bois.

Sur l’un des chemins qui traversaient la forêt de Sherwood, une jeune femme chevauchait à bride abattue. Sa cape dorée claquait au vent et son cheval renâclait bruyamment, exténué par cette course folle. De temps en temps, elle jetait de légers coups d’œil en arrière, juste assez pour constater avec une pointe de découragement que les deux cavaliers en noir qui la poursuivaient la talonnaient de près.

Elle décida alors de tenter le tout pour le tout. Arrivée sur un étroit chemin qui longeait une petite rivière, elle ralentit sa monture. Dissimulée par la végétation et suffisamment éloignée de ses poursuivants, elle décida qu’il s’agissait du bon moment et qu’elle ne rencontrait sans doute pas d’occasion comme celle-ci de si tôt. Mais il lui fallait agir vite. Elle glissa alors aussitôt de son cheval et, après avoir rapidement récupéré la boîte à bijoux et la bourse qui se trouvaient dans les sacs de sa selle, donna une claque sur la croupe de la jument et alla se cacher derrière un arbre.

Les soldats semblaient n’avoir rien remarqué et se précipitèrent à la poursuite de l’animal. Soulagée, la jeune femme fit le tour de l’arbre tout en les gardant à l’œil. Lorsqu’elle considéra que le danger s’était éloigné - du moins pour l’instant - elle sortit hâtivement de sa cachette et traversa le chemin pour se diriger vers le tronc d’arbre creux qu’elle avait repéré précédemment et qui se trouvait juste à côté de la rivière. Elle plaça précipitamment à l’intérieur la boîte en bois sculpté ainsi que sa bourse.

Elle était en train de les recouvrir avec du lierre lorsqu’elle entendit le renâclement d’un cheval dans son dos. Elle tourna la tête et remarqua alors que ses deux poursuivants étaient là, juste derrière elle. Visiblement, sa supercherie n’avait pas dupé suffisamment longtemps les deux hommes pour qu’elle puisse trouver une échappatoire…

Les deux hommes l’attendaient, une lueur presque sadique dans le regard. Leurs uniformes étaient similaires. Tout de noir vêtus, leurs côtes de mailles étaient néanmoins ornementées de trois têtes de lions jaunes qui formaient un triangle sur le plastron. L’un des soldats était encore sur son cheval tandis que l’autre, déjà descendu de sa monture, sortait une corde, prêt à s’occuper de la jeune femme. Il ne s’attendait visiblement à aucune résistance car il n’avait sorti aucune arme. Sans doute pensait-il qu’elle verrait le bon sens et que, n’ayant aucun moyen de s’échapper, elle allait se rendre tout simplement et docilement.

La jeune femme se releva, puis après s’être retournée et avoir réfléchit un moment, elle laissa un long soupir et souleva les sourcils un bref instant. Elle se dirigea ensuite, mains tendues en avant, poignet contre poignet, en direction des deux hommes.

“I suppose I should just come quietly.”

Une fois arrive devant le premier homme, celui-ci commença à poser rudement la corde sur le haut de ses poignets, mais il n’eut pas le temps d’en faire davantage. La jeune femme avait déjà relevé brusquement les bras, repoussant ainsi la corde, puis elle lui avait donné un coup de pied dans l’estomac avant de se baisser pour le projeter en avant par-dessus sa tête et l’envoyer à terre.

Alors qu’il tentait de se relever tant bien que mal, elle lui donna un nouveau coup de pied qui l’envoya de nouveau rouler au sol, puis elle se saisit de l’épée qui se trouvait dans son fourreau et s’approcha de l’homme qui était encore à cheval. L’animal rua et hennit de terreur. Elle échangea deux coups d’épée avec le cavalier avant de la tirer pour le faire tomber de sa monture.

Le premier homme arriva alors en courant, la ceintura par derrière puis ramena ses mains derrière elle.

“No! No!”

La jeune femme laissa s’échapper un grognement de douleur lorsque la corde mordit violemment ses poignets.

“Please, no.” supplia-t-elle.

Sans état d’âme, l’homme la poussa en avant, récupéra son épée et la pointa menaçante dans son dos tout en tenant la corde dans son autre main, anéantissant tout espoir de fuite.

“You know what he’ll do to me.” gémit la jeune femme, désespérée.

Robin et Marian qui, cachés dans le couvert des bois, avaient assisté à toute la scène entrèrent alors en action. Le maître de l’arc tira une flèche qui vint couper net la corde qui retenait la jeune prisonnière, tandis que le tir de la jeune outlaw força l’homme à lâcher son épée.

A cet instant, la jeune femme se sentant à moitié libre s’était avancée de quelques pas, mais le dos tourné et les mains encore attachées dans le dos, n’avait pu voir qui étaient ses sauveurs.

Alors que Robin paraît les attaques de l’autre homme, bloquant son épée avec son arc et lui envoyant un violent revers à l’aide de celui-ci qui le mit hors de combat, Marian effectuait quelques acrobaties et envoya quelques pieds dans la figure qui mirent hors d’état de nuire l’homme qu’elle avait auparavant désarmé. Le tout s’était déroulé en à peine quelques secondes, et lorsque les deux jeunes époux se retrouvèrent face à face, ils échangèrent un sourire lumineux.

”Robin Hood. The pleasure’s all yours.” lança moqueusement Robin à l’adresse des deux hommes.

Alors qu’il s’approchait de l’homme qu’avait défait Marian, il vit que celui-ci tentait de se relever tout en se protégeant le visage de son bras, comme s’il s’attendait à recevoir un autre coup. Constatant elle aussi le comportement lâche et apeuré de l’homme d’armes, Marian se mordit la lèvre inférieure tandis qu’un sourire naissait de nouveau sur son visage. Les soldats pouvaient être de tels couards parfois… C’était à se demander s’ils étaient des hommes. Il semblait y avoir plus de courage dans le petit doigt de la jeune femme qui avait tenté de leur échapper que chez eux pensa-t-elle avec mépris.

“I think it’s time you were on your way.” gronda Robin sur un ton menaçant.

L’homme se releva tout en ne quittant pas du regard Robin, sans doute étonné de se voir laisser la vie sauve.

"NOW!”

Les hommes ne se firent pas prier et s’enfuirent en courant tandis que Marian soulevait un sourcil à l’adresse de Robin.

"You know… You can really be scary sometimes…”

“Oh, I see… Perhaps you prefer my “little speeches” as you call them…” répondit Robin sur le ton de l’ironie.

“Yeah. But it was also funny… Seing them running like that, tail between their legs...” fit Marian en lui adressant un sourire.

Pendant ce temps, la jeune femme essayait de libérer ses mains mais n’y parvenait toujours pas. Voyant cela, Marian se dirigea vers celle-ci et commença à défaire la corde.

"Don’t worry. We are here to help you", la rassura Marian en voyant que la jeune femme, agitée, essayait de s’échapper.

Apaisée d’entendre ce qui était la douce voix d’une jeune femme, l’inconnue se tranquillisa et elle put rapidement la libérer de ses liens.

“Here you are.”

La jeune femme se retourna rapidement et fit alors face à Robin et Marian. Elle fut surprise de la jeunesse de ses sauveurs, bien que leurs voix lui aient laissé présager. Ils étaient sans doute plus jeunes qu’elles, sans doute la vingtaine. Tous les deux portaient des tenues en cuir. La tenue du jeune homme formait une véritable armure de cuir cloutée. Elle fut par contre étonnée de voir que la jeune femme portait le pantalon et constata que sa tenue à elle avait surtout été taillée pour la souplesse. Elle ne put s’empêcher de remarquer également la capuche qui se trouvait à l’arrière de la tenue de l’ outlaw, et la cape vert foncé de la jeune femme qui devait sans doute lui permettre de se glisser aisément dans le couvert des bois sans se faire repérer.

Ainsi avait-elle devant elle le célèbre Robin Hood, le hors-la-loi qui volait aux riches pour donner aux pauvres. Elle se demandait qui pouvait être sa compagne cette très jolie jeune femme aux grands yeux bleus et à la longue chevelure brune qui cascadait en boucles autour de son visage. Visiblement, elle n’avait rien d’une rude et vulgaire paysanne et son parler comme le maintient de sa tête lui disait qu’elle avait sans doute appartenu à la noblesse, à une époque. La fugitive ne savait cependant pas si elle pouvait réellement leur faire confiance. Elle décida pourtant que la moindre des choses serait d’abord de les remercier.

“Thank you.”

Les deux hors-la-loi lui répondirent par un léger sourire, puis Robin prit la parole.

“So, tell us, why would two of Squire Thornton’s men pursue you all the way from Shrewsbury?”

“It wasn’t me they were after. They were in pursuit of my mistress.”

Robin laissa s’échapper un petit rire, et lança un regard éloquent de biais à Marian, indiquant qu’il y avait peu de chances qu’il croit que cette jeune femme qui avait tout d’une jeune noble riche et aisée au vue de sa belle et somptueuse robe, ait une maîtresse.

“Your mistress?” demanda-t-il sur un ton ironique, montrant clairement son incrédulité.

“Well, I would hardly be much of a decoy in my maid’s apron. I was helping her escape.”

“Escape from what?”

“Her marriage.”

Les regards de Robin et Marian se croisèrent de nouveau une fraction de secondes avant de revenir vers la jeune femme.

“But the squire sent men after her. You know, some might consider that an act of love, wouldn’t they?” fit-il en adressant un clin d’oeil à sa bien-aimée.

“What? An act of love? You’d never treat me that way, would you?” fit Marian sur un ton faussement outré.

“Who knows…” fit malicieusement Robin en lui adressant un sourire coquin.

“Squire Thornton has never loved my mistress.” le coupa la jeune femme, visiblement troublée par sa question.

Le sourire de Robin s’effaça, et le regard de Marian se tourna de nouveau vers elle. Elle eut soudain une pointe de compassion pour la maîtresse de cette jeune inconnue : être mariée à un homme qui ne l’aimait pas mais qui cherchait malgré tout à la garder auprès d’elle… Elle frissonna.

“That’s brave of you. You took a great risk helping her…”

"Yes, I did." fit la jeune femme qui semblait légèrement embarrassée. “Now if you’ll excuse me, my mistress awaits me in Nottingham.”

L’inconnue se retourna, prête à s’en aller, mais Robin la retint en saisissant son bras droit.

“Whoa, wh-wh-wh-wh-wh-whoa!”

La jeune femme réagit vivement et leva sa main gauche, prête à le frapper au visage, mais le hors-la-loi la stoppa net dans son élan en attrapant son autre main avec un petit rire. Marian leva les yeux au ciel, pensant que Robin pouvait vraiment agir comme un idiot parfois et qu’il n’avait sans doute fait qu’effrayer davantage la jeune inconnue.

“Whoa! All right. You can’t just go to Nottingham alone, it’s too dangerous.” déclara-t-il en la relâchant.

“He is right. The forest is just not safe those days, and dressed like that you are certainly going into troubles.”

La jeune femme ne paraissait pas encore tout à fait rassurée.

“You can trust us. We will help you. My name is Marian and this is Robin Hood. And you are?...” lui demanda Marian avec douceur en posant une main sur son épaule.

“Isabella. My name’s Isabella.”

“Well, Isabella. Nice to meet you. If you allow us, we will take you to Nottingham, safely.”

Au loin, ils entendirent un cheval hennir.

“Sh-sh. Come! Quick, quick, quick, quick!” fit Robin à l’adresse des deux jeunes femmes.

Marian attrapa le poignet d’Isabella et ils allèrent se cacher précipitamment derrière un arbre. Robin avait pris à moitié Marian dans ses bras, et la jeune femme de son côté n’avait pas lâché le bras d’Isabella qui se trouvait également presque contre eux. Ils ralentirent le bruit de leurs respirations saccadées de peur de se faire repérer par els hommes qui avançaient à présent dans le chemin.

“We’re close. Keep moving.”

Marian sursauta presque lorsqu’elle reconnut la voix de l’homme et elle sentit l’étreinte de Robin se resserrer autour d’elle. Gisborne tourna à droite et continua sur le chemin. Bientôt, les bruits de sabots s’estompèrent puis disparurent, indiquant qu’il était à présent loin.

Robin haussa les sourcils tandis que Marian relâchait Isabella. Ensemble ils s’avancèrent légèrement et regardèrent dans la direction vers laquelle Gisborne avait disparu. Robin sentait monter en lui une colère sourde alors que de son côté, Marian devait une fois de plus faire le tri entre ses sentiments partagés. Bien qu’elle n’aima pas Gisborne et ait été déçue plus d’une fois par ses actions et ses choix, surtout depuis la Terre Sainte et après son retour en Angleterre, et bien qu’il ait plus d’une fois failli la tuer, elle ne put s’empêcher de ressentir une légère pointe de soulagement à le savoir encore en vie.

Très vite elle s’en voulut de ressentir cela et jeta un regard en biais à Robin qui semblait contenir sa rage. Certes, elle n’avait plus aucune affection pour Gisborne. Plus depuis qu’il l’avait trahi pour le shérif, plus depuis qu’il avait envisagé de la prendre de force. Cependant, elle ne put s’empêcher de se demander s’il méritait vraiment de mourir ou pas. Après tout, ne lui avait-il pas aussi sauvé de nombreuses fois la vie et n’avait-elle pas découvert qu’il avait aussi un bon fond, un côté humain et enclin à la compassion qu’il tentait de cacher, persuadé qu’il s’agissait d’une faiblesse ? Mais elle savait que Robin n’avait jamais à une éventuelle rédemption de Guy. Il le voyait comme l’âme damné du shérif et sans doute à présent comme le laquais du Prince Jean…

“He’s back”, lâcha sombrement Robin.


- OPENING CREDITS -

“DEEP IN THE HEART OF ENGLAND …
... LIVES A LEGEND …
ROBIN HOOD
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/Nightwatchwoman


Marian de Knighton
♣ Lady / Nightwatchman ♣


√ LOCALISATION : In the arms of Robin
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 26

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 21 printemps
● Titre: Noble
● Inventaire:

MessageSujet: Re: Let the Game Commence (Saison 3 AU) Jeu 10 Juin - 18:59

Let the Game Commence



- SCENE TWO -

ETE 1195
SHERWOOD FOREST, GISBORNE'S CAMP

...


*****
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/Nightwatchwoman


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Let the Game Commence (Saison 3 AU) Aujourd'hui à 0:48

Revenir en haut Aller en bas

Let the Game Commence (Saison 3 AU)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REDEMPTION :: 
    OUT OF CHARACTER...
 :: Les Fan Fictions
-