AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  

Here go the delivery boys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Will Scarlett
•●• Tavern Boy •●•


√ LOCALISATION : Dans un hamac, en Terre Sainte
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 23

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 18 ans
● Titre: Hors-la-loi
● Inventaire:

MessageSujet: Here go the delivery boys Lun 23 Aoû - 19:24


... Here go the delivery boys ...


TREETON
HIVER 1192

L'hiver était rude en Angleterre, comme dans beaucoup de pays. Mais le petit village de Treeton souffrait tout particulièrement des impôts sous lesquels le Shérif l'écrasait, et les villageois mourraient de faim. Robin de Locksley avait donc décidé que leur première livraison serait pour les mineurs, et avait dépêché ses hommes sur le terrain, étant occupé ailleurs avec Petit Jean. Il avait chargé le petit groupe de livrer de la nourriture et quelques bourses aux familles, pour qu'elles puissent payer leurs impôts et sortir de la misère, du moins, jusqu'aux prochaines récoltes.

Les hors-la-loi avaient quitté la forêt et se faisaient discrets. Ils s'étaient partagé le village et chacun s'occupait de sa zone avec le sérieux habituel. Will avait glissé une bourse dans la panière à linge d'une mère de famille épuisée qui avait sourit, se dépêchant de rejoindre sa chaumière pour y cacher l'argent, un petit garçon estropié sur les talons. Elle trouverait sur le rebord de sa fenêtre de quoi nourrir ses enfants : un soulagement par les temps qui courraient.

Tout se passait pour le mieux, et, a priori, le travail serait vite accompli. Cela réchauffait le coeur du plus jeune des hors-la-loi, qui ne pouvait pas comprendre comment on pouvait vouloir autant de mal à de si pauvres gens. Une légère bourrasque lui ôta sa capuche qu'il s'empressa de rajuster sur son visage, avant de courir livrer une autre famille. Il entendait au loin les cris de joies à peine étouffés de certains enfants et il réprima un sourire. Il était si bon d'être un hors-la-loi.

Revenir en haut Aller en bas


Guy de Gisborne
∴ Master At Arms ∴


√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 42

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 34
● Titre: Maître d'Armes
● Inventaire:

MessageSujet: Re: Here go the delivery boys Lun 30 Aoû - 17:19

Messire Guy de Gisborne ne put empêcher un sourire cruel se dessiner sur son visage. Il se tenait à une cinquantaine de mètres du village, accompagné d’une quinzaine de soldats, tous dissimulés derrière les arbres de la dense forêt de Sherwood. Son plan avait fonctionné à la perfection et sa patience avait été récompensée. Cela faisait plusieurs jours que ses hommes et lui faisaient le guet non loin du village, avec l’espoir que Robin et sa bande de hors-la-loi se manifesteraient pour venir nourrir les villageois affamés.

D’un signe de la main, Gisborne ordonna aux soldats de se disperser de chaque côté en restant le plus discret possible. Certains allèrent récupérer leurs chevaux laissés non loin de là tandis que les autres se dirigeaient silencieusement à pieds vers le village.

Guy laissa échapper un soupir de soulagement. Enfin, il tenait sa revanche. Enfin, il allait mettre la main sur les hors-la-loi. Enfin, le Shérif allait devoir reconnaître ses compétences. Il suivit le premier groupe d’hommes jusqu’aux chevaux et tous grimpèrent sans bruit sur leurs montures.

Il suivit attentivement la progression des soldats à pieds qui avaient à présent atteint l’entrée de Locksley. Tout se déroulait comme prévu. Soudain, son regard fut attiré par un homme de profil, qui remit rapidement sa capuche sur sa tête avant de se précipiter à l’intérieur d’une autre maison. Gisborne le reconnut immédiatement. C’était Will Scarlett.

Messire Guy scruta l’horizon dans l’espoir d’apercevoir Robin, mais sans succès. Il devait sans doute se trouver dans l’une des maisons. Gisborne reporta son attention sur les soldats qui se trouvaient dispersés un peu partout dans le village, bien cachés, et qui n’attendaient qu’un signe de sa part pour attaquer.

Il posa la main sur son épée, la fit lentement glisser hors de son fourreau avant de lancer sa monture au galop dans un cri, imité l’instant d’après par ses hommes.
Revenir en haut Aller en bas


Will Scarlett
•●• Tavern Boy •●•


√ LOCALISATION : Dans un hamac, en Terre Sainte
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 23

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 18 ans
● Titre: Hors-la-loi
● Inventaire:

MessageSujet: Re: Here go the delivery boys Mar 31 Aoû - 11:54



Les sabots des chevaux et le cri de Gisborne fit sursauter Will, qui se retourna sur le champ. Immédiatement, il dégaina sa hache et courut dehors pour affronter les hommes du Shérif. Ils s'étaient fait prendre dans un piège en pleine livraison... Robin n'allait pas être content du tout. Les villageois paniquaient et les hors-la-lois tentaient les calmer en vain : cela s'annonçait plutôt mal. Un soldat approcha son épée de la tête du jeune homme qui s'abaissa et lui faucha les jambes avant de l'assommer d'un coup du plat de sa hache.

Ils n'étaient que quatre, et sans Robin ni Petit Jean, inutile de faire de l'optimisme; ils étaient perdus d'avance. Cependant, se rendre sans se battre serait une insulte à l'Angleterre. Pour se donner du courage, le jeune homme se répéta ce que Jean disait souvent : "C'est un bon jour pour mourir." D'une certaine manière, c'était vrai. Le temps était plutôt maussade, et Will n'aurait pas trop aimé mourir un jour ensoleillé, cela aurait été dommage de ne pas profiter de la chaleur des doux rayons. Il valait mieux de faire tuer sous la pluie : au moins, il n'y avait pas autant de regret à avoir.

Jetant un bref coup d'œil à ses compagnons, Will s'aperçut que Gisborne menaçait d'attaquer Allan. Much et Djaq étaient occupés ailleurs. Le charpentier rangea son arme favorite et la troqua contre une épée juste à temps pour s'interposer. Il avait toujours son capuchon sur le visage et le vent dans le dos. Il était à peine essoufflé, ayant croisé peu d'ennemis sur sa route.
Il resta un instant ayant, son épée pointée vers Gisborne, attendant une réaction de sa part. Il n'avait pas peur, mais regrettait que personne ne soit là pour lui dire quoi faire. Il était prêt à se battre, mais était-ce suffisant ?

Revenir en haut Aller en bas


Guy de Gisborne
∴ Master At Arms ∴


√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 42

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 34
● Titre: Maître d'Armes
● Inventaire:

MessageSujet: Re: Here go the delivery boys Mer 8 Sep - 13:36


Du haut de son cheval, l’épée à la main, le maître d’armes regarda tour à tour les deux compagnons de Robin qui se tenaient devant lui. Enfin, il tenait sa revanche ! Mais malgré cela, il était également déçu et fâché que Robin ne soit pas là. Il brûlait d’envie d’en finir une fois pour toute avec son ennemi juré. Il en avait plus qu’assez de ce jeu du chat et de la souris. Guy se demandait où Locksley pouvait bien être. Ce dernier était le chef de la bande de hors-la-loi. Un chef qui n’était pas là quand ses hommes avaient besoin de lui, se dit-il dans la tête. En attendant, il allait pouvoir se venger sur ses compagnons.

Gisborne saut à terre et il fut rejoint par deux soldats. Ceux-ci encerclaient à présent Alan et Will.

« Cette fois-ci, vous ne pourrez pas vous échapper. Robin n’est pas là pour vous sauver », ironisa Guy.

Il se rapprocha encore plus d’eux. Les hors-la-loi ne manifestaient aucune peur, ce que le maître d’armes trouvait étrange pour des personnes sur le point de mourir.

« Bon voyage en enfer » ! leur lança Gisborne avant d’abattre son arme sur Will.
Revenir en haut Aller en bas


Will Scarlett
•●• Tavern Boy •●•


√ LOCALISATION : Dans un hamac, en Terre Sainte
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 23

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 18 ans
● Titre: Hors-la-loi
● Inventaire:

MessageSujet: Re: Here go the delivery boys Sam 11 Sep - 13:48


« Bon voyage en enfer » ! leur lança Gisborne avant d’abattre son arme sur Will.

Le jeune homme eut à peine le temps de comprendre ce qui allait se passer. Allan le tira en arrière mais l'épée de Gisborne lui entailla le bras gauche et le sang commença à poisser les vêtements du hors-la-loi. Une douleur vive lui parcourait le bras là où la lame avait entamée la chair mais il ne comptait pas se laisser battre comme ça.

Il pointa sa propre épée en direction du noble, un sourire mauvais aux lèvres. Il savait que ce qu'il allait faire était complètement dingue, mais il fallait ouvrir une porte de sortie à Allan, et protéger les villageois.

"Pour l'Angleterre et pour le Roi Richard !"

Et il se jeta sur le nouveau propriétaire des terres de Locksley. Pour un acte désespéré, c'était un acte désespéré. Il risquait fort de se faire tuer, voire emprisonner puis torturer et enfin tuer. Donc, d'une certaine manière, son avenir n'était pas si incertain que cela : il allait mourir.

Il n'était pas aussi doué à l'épée qu'il l'était à la hache et, même dans cette discipline, il n'était pas sûr d'avoir un niveau suffisant pour croiser le fer avec Guy. Mais, il ne pouvait pas abandonner ses compagnons ainsi, c'était impensable !

Il entendait la bataille tout autour d'eux, les cris et les coups. Allan était déjà parti aider les autres, il ne restait donc,- malheureusement ?- plus que Gisborne et lui. L'issue serait sans nul doute fatale pour lui, mais Robin n'aurait jamais abandonné un seul de ses compagnons. Il ferait donc de même.
Revenir en haut Aller en bas


Guy de Gisborne
∴ Master At Arms ∴


√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 42

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 34
● Titre: Maître d'Armes
● Inventaire:

MessageSujet: Re: Here go the delivery boys Lun 20 Sep - 13:52


Sur ordre de Sir Guy, les deux soldats s’étaient lancés à la poursuite d’Allan. Le maître d’armes se retrouva alors seul face à face avec Will. Les deux homes croisaient le fer depuis quelques instants, mais aucun d’eux n’avait prit le dessus sur l’autre. Le chaos régnait à Locksley, les villageois criaient et couraient pour sauver leurs vies, mais Guy ne fit attention à cela.

Le hors-la-loi, malgré la blessure infligée par Gisborne, ne semblait pas vouloir abandonner la bataille. Le maître d’armes lu la détermination dans ses yeux et comprit que Will n’allait pas se laisser capturer ou même tuer aussi facilement. Guy en fut presque impressionné, mais cela ne l’empêchait pas de penser que l’issue du combat aller se jouer en sa faveur. Il avait réussi à toucher son adversaire et celui-ci commençait à montrer des signes de faiblesse et sa blessure semblait le faire souffrir.

« On dirait que la chance tourne. Robin t’a abandonné, tout comme ton soi-disant ami », lui lança Gisborne.

Le hors-la-loi ne répondit rien. Guy crut même le voir secouer la tête à la place. Il prenait la fuite d’Allan pour de la lâcheté alors que c’était Will qui s’était sacrifié en se jetant sur lui pour que son compagnon ait une chance de s’en sortir.

« Rends-toi maintenant… et je me montrerai peut-être magnanime en faisant en sorte que ta mort ne soit pas une lente et douloureuse agonie », ajouta-il d’un ton cruel.
Revenir en haut Aller en bas


Will Scarlett
•●• Tavern Boy •●•


√ LOCALISATION : Dans un hamac, en Terre Sainte
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 23

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 18 ans
● Titre: Hors-la-loi
● Inventaire:

MessageSujet: Re: Here go the delivery boys Jeu 23 Sep - 11:50


La proposition de Guy, quoique fort généreuse, n'intéressait pas Will Scarlett. Pourtant, une mort rapide aurait-été la bienvenue, quand on y réfléchissait. Qui aurait souhaité se faire torturer par le Shérif de Nottingham et ses sbires ? Certainement pas un des hommes de Robin des Bois. Malgré cela, c'était ce à quoi le jeune homme était en train de se condamner. A sa décharge, il se pensait capable de rester muet même sous la torture, aveuglé par cette loyauté qu'il voyait sans faille.

"C'est pour le peuple que vous devriez être magnanime !"

Il sentait son coeur battre dans sa poitrine, le sang qui lui martelait les tempes. Mais il ne capitulerait pas. Jamais il n'abandonnerait le peuple, tous ces pauvres gens qui mourraient pour rien. Il attaqua alors Guy, dans un accès de rage que sa jeunesse ne lui permettait pas encore de dominer. Il était d'un naturel calme et peu enclin à la colère, ce qui rendait ses instants de furie encore plus effrayants. Will Scarlett détestait l'injustice. Que dire de plus face à cela ?

Au bout d'un certain nombre de passes d'arme, le jeune homme sentit la fatigue prendre le dessus, offrant à Gisborne une bonne chance de l'achever. Sa lame glissa contre celle du noble et son épée tomba à terre, un peu trop loin pour qu'il puisse la ramasser. Son bras le faisait souffrir, la douleur était cuisante et c'était sans doute pour cela que l'arme lui avait échappée. Il se savait perdu, mais refusait d'abandonner : que Gisborne le tue, si cela pouvait lui faire plaisir. Il n'était plus vraiment capable de combattre.
Revenir en haut Aller en bas


Guy de Gisborne
∴ Master At Arms ∴


√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 42

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 34
● Titre: Maître d'Armes
● Inventaire:

MessageSujet: Re: Here go the delivery boys Lun 4 Oct - 14:36


Gisborne commença lui aussi à s’essouffler quelque peu. Il était certes en pleine forme car Will n’avait pas réussi à le toucher, mais il était également loin d’avoir la jeunesse de ce dernier et donc, son endurance au combat. Il essaya de reprendre discrètement son souffle, ne voulant en aucun cas que le hors-la-loi ne s’aperçoive qu’il lui donnait du fil à retordre.

Le maître d’armes sursauta lorsque Will se jeta sur lui avec fureur et évita de justesse l’arme qui s’abattait sur lui. Le coup n’aurait pas été fatal pour Guy, mais l’aurait tout de même sérieusement blessé si le hors-la-loi avait réussi à le toucher. Gisborne se maudit d’avoir été aussi distrait par la phrase qu’il avait entendu de la bouche de Will. Etre magnanime pour le peuple ? Il le sera le jour où les paysans paieront leurs taxes sans rechigner. En attendant, il continuerait à obéir aux ordres du Shérif.

Messire Guy répondit aux coups de Will avec la même fureur. Il en avait assez de jouer à présent, il était temps de passer aux choses sérieuses. Il fit appel à toutes ses forces et abattit violement son épée sur celle de son adversaire. L’arme de celui-ci lui glissa des mains pour retomber un peu plus loin par terre, dans un bruit sourd.

Will Scarlett ne fit aucune tentative pour ramasser son épée. Gisborne s’aperçut alors qu’il était à bout et un sourire triomphal s’afficha sur son visage. Il tendit le bras, de sorte à ce que la point de son épée toucha la gorge du hors-la-loi. Ce dernier ne montrait aucune peur. Bien au contraire, il soutenait le regard de Gisborne sans ciller. Le maître d’armes cru même lire dans son regard qu’il le mettait au défi de mettre sa menace à exécution.

Courroucé, Guy bougea un peu le bras, de sorte à ce que la lame de son épée laisse une entaille sur la gorge de Will, qui ne broncha pas.

« Alors, pas même le moindre cri de douleur » ? ironisa Guy.

Will ne répondit pas à cette remarque acerbe.

« Et maintenant, supplie-moi de ne pas mettre immédiatement un terme à ta misérable existence », ajouta Guy, un sourire cruel aux lèvres.


Dernière édition par Guy of Gisborne le Mer 13 Oct - 14:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas


Allan A Dale
Prince of Pickpocketing


√ LOCALISATION : Sherwood
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 24

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 25 ans
● Titre: Hors-la-loi
● Inventaire:

MessageSujet: Re: Here go the delivery boys Mer 6 Oct - 18:34

Allan avait été heureux d’accompagner Will au village de Treeton. Malgré une atmosphère maussade et les gros nuages gris qui semblaient toujours vouloir éclater juste au-dessus de leurs têtes, la journée s’était annoncée plutôt bonne. Tout deux un panier remplit de nourriture et d’or pour les pauvres villageois écroulés sous les taxes exorbitantes du shérif de Nottingham, Will et Allan venaient juste de sortir de l’orée de la forêt et d’atteindre leur première maison, lorsque cette journée qui avait semblée si gratifiante pour le pickpocket, tourna au cauchemar. Guy de Gisborne était apparu dans leur champ de vision flanqué d’une quinzaine de gardes portant les couleurs de Nottingham. Il ne les avait même pas suivit, non cela lui aurait coûté trop d’efforts, il s’était caché comme un serpent derrière les arbres, attendant patiemment que les hors-la-loi pointent le bout de leur nez. Il avait simplement prit son mal en patience derrière ce qui servait d’abri, de protection, aux amis à Robin et il n’avait plus qu’eut à se pencher pour les cueillir ! Comment les deux compères avaient-ils pu se laisser avoir dans un tel piège! Ah oui, ils étaient jeunes, insouciants et trop préoccupés par le sentiment de joie et de fierté d’aider de pauvres gens…

Quoiqu’il en fût, Allan se retrouva trop vite encerclé par des gardes plus forts et mieux entraînés que lui. Il vît Gisborne descendre de son cheval et s’approcher de lui, l’épée un peu trop pointée sur sa gorge à son goût. L’orgueil déformait ses lèvres en un rictus, et une lueur de victoire brillait dans ses yeux bleus-gris. Allan n’avait pas cillé, mais les rouages de son esprit avaient tournés plus vite que jamais. Il avait dégainé son épée pensant affronter le bras droit du shérif, mais Will s’était interposé, alors tout s’était enchaîné très vite, Will avait réussi à attirer l’intention de Gisborne pour sauver son ami, et tout deux s’étaient alors engager dans un corps à corps musclé, leur fer se croisant en même temps que leurs répliques jetées d’un ton cassant.

A présent Allan se battait contre son deuxième garde. Il avait réussi à en neutraliser un, mais la lutte devenait de plus en plus ardue, les gardes étant plus nombreux qu’eux, sans compter que plus les coups se faisaient, plus la fatigue se faisait ressentir. La fatigue, et la peur. La peur de ne pas sauver le pays et son peuple. La peur de mourir. La peur de voir son ami mourir. Allan pensa à la phrase que Jean répétait sans cesse « Aujourd’hui est un bon jour pour mourir ». Allan ne pu s’empêcher de sourire, mais son sourire disparu rapidement, dès que son regard océanique se posa sur Will, couché sur le sol à la merci de Gisborne, la gorge ensanglantée…

Allan se baissa, faucha les pieds de son garde qui perdît aussitôt l’équilibre pour s’étaler parterre, puis l’assomma avec le pommeau de son épée. Une fois débarrassé de ce poids en armure, le voleur accouru vers son ami sans se soucier des autres militaires. Il se plaça discrètement juste derrière Gisborne, et l’entendît menacer Will.

« Et maintenant, supplie-moi de ne pas mettre immédiatement un terme à ta misérable existence »

Toujours dans le dos de Gisborne, Allan plaça sa propre épée sur la nuque de ce-dernier.

« Ce serait plutôt à toi de le supplier pour que je te laisse vivre Gisborne ! »

Will quelque peu soulagé, leva les yeux sur lui et Allan lui fit un clin d’œil amusé.

« Tu n’es vraiment qu’un lâche pour t’attaquer à un homme à terre ! En même temps, ça ne m’étonne qu’à moitié venant d’une personne qui se cache derrière les arbres avec quinze hommes pour en attraper que deux. Qu’est-ce qu’il y a on te fait peur ? Tiens, d’ailleurs où se trouve le shérif ? Je ne le vois pas te tenir la main.»

Allan était allé beaucoup trop loin, il le savait. Mais la peur de voir Will au sol, la honte de s’être laissé avoir dans ce guet-apens débile, et la colère lui obstruaient la vue. Allan devait détourner l’attention de Gisborne sur lui. Et puis ce n’est pas parce qu’on se trouve dans une situation critique, qu’on ne peut plus faire d’humour...


Dernière édition par Allan A Dale le Mar 19 Oct - 22:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Will Scarlett
•●• Tavern Boy •●•


√ LOCALISATION : Dans un hamac, en Terre Sainte
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 23

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 18 ans
● Titre: Hors-la-loi
● Inventaire:

MessageSujet: Re: Here go the delivery boys Mer 6 Oct - 19:28



Inutile de préciser que Will fut ravi de l'intervention d'Allan.
Il s'était attendu à beaucoup de choses (comme une mort atroce, par exemple) mais pas à un sauvetage héroïque d'Allan. Son ami avait débarqué avec un tel aplomb qu'il avait même réussi à lui donner du temps pour se relever et ramasser son arme. Tout en trouvant une réplique cinglante pour Gisborne. Admiratif, Will rejoignit son pick-pocket de camarade : ils étaient deux contre un.

Il adressa un signe de tête à Allan en remerciement, se promettant de faire mieux après la bataille.
Sachant qu'il était trop épuisé pour valoir vraiment quelque chose à l'épée, le jeune homme attrapa une de ses haches et compléta ainsi son armement : les deux mains occupées, il aurait sans doute plus de chance de blesser Gisborne.
Le charpentier prit le temps de jauger les chance de vaincre : l'arrivée d'Allan faisait poids dans la balance, et la fatigue de Gisborne commençait (enfin) à se faire sentir. Et Will se sentait bien plus en forme depuis qu'il n'avait plus une lame contre la gorge.

"Vous feriez mieux d'abandonner Gisborne"

Toujours ce petit côté trop gentil... Un jour, il faudrait qu'Allan lui apprenne à faire la différence entre le bien et le mal. Quoique, avec Allan, parfois, on était surpris.
Revenir en haut Aller en bas


Guy de Gisborne
∴ Master At Arms ∴


√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 42

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 34
● Titre: Maître d'Armes
● Inventaire:

MessageSujet: Re: Here go the delivery boys Mer 13 Oct - 14:33


Gisborne n’avait rien vu venir. Il y a quelques secondes à peine, il tenait Will au bout de son épée, sortant enfin vainqueur de cette bataille. En toute logique, le hors-la-loi aurait dû le supplier de le laisser vivre et le il l’aurait ramené comme trophée au Shérif. Il aurait servi d’otage pour obliger Robin à sortir de sa cachette pour venir sauver son ami.

Mais tout ce plan venait de tomber à l’eau lorsque Guy sentit à son tour la pointe froide d’une épée se poser sur sa nuque. Il retint son souffle, n’osant faire le moindre geste, en se demandant qui pouvait être cet ennemi ? Se pouvait-il que Locksley soit enfin sorti de son trou ? Il avait baissé son bras, mais sa main tenait toujours fermement son arme, refusant obstinément de la lâcher.

Le maître d’armes reconnut immédiatement la voix d’Allan lorsque celui-ci lui parla. Il se maudit intérieurement de n’avoir pas été plus sur ses gardes. Il enragea également d’entendre le hors-la-loi se moquer ouvertement de lui. Allan ne perdait rien pour attendre. A la prochaine occasion, il lui ferait ravaler ses railleries dans sa gorge. Guy tourna légèrement la tête vers lui, mais juste avant, il eut le temps d’apercevoir Will prendre une de ses haches.

« C’est toi qui me parle de lâcheté alors que tu t’es enfui tantôt comme un misérable couard », ironisa le maître d’armes.

Même s’il craignait pour sa vie, Gisborne n’en laissa rien paraître. De plus, il commençait à bien connaître Robin et sa bande. Certes, ils étaient des hors-la-loi, mais leur seul crime consistait à voler les riches pour donner aux pauvres. En aucun cas ils n’étaient des assassins. Guy décida toutefois de rester prudent, qui sait ce qu’il pouvait se passer si on les poussait à bout ?

En attendant, Gisborne passa en revue toutes les solutions envisageables pour tenter de se sortir de cette fâcheuse situation dans laquelle il se trouvait. Il jeta de rapides coups d’œil autour de lui. Les gardes se trouvaient trop loin pour qu’il puisse leur faire signe. Il ne pouvait donc compter que sur une seule et unique personne : lui-même.

Soudain, Guy eut une idée. Certes, cela pouvait se révéler être très risqué, mais avait-il vraiment le choix s’il voulait se sortir de cette situation ? Il décida de tenter le tout pour le tout. Il laissa tomber son épée à terre, sous le regard éberlué des deux hommes, qui ne s’attendaient visiblement pas qu’il abandonne aussi facilement. Puis, il se retourne très lentement pour faire face à Allan, qui le menaçait toujours de son arme.

« Alors, tu vas me tuer de sang-froid Allan A Dale ? Fais-le, et le Shérif ne manquera certainement pas d’exécuter toutes les personnes qui ont un jour compté à tes yeux. »

Ce qu’il se passa ensuite fut très rapide. Surpris par le discours de Gisborne, Allan baissa sa garde un bref instant. Le maître d’armes en profita pour dégainer sa dague qu’il portait continuellement sur lui. Il désarma le hors-la-loi avant de glisser derrière lui et presser la lame de son poignard contre sa gorge.

« Et maintenant, que vas-tu faire » ? lâcha Guy, un sourire triomphal aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas


Will Scarlett
•●• Tavern Boy •●•


√ LOCALISATION : Dans un hamac, en Terre Sainte
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 23

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 18 ans
● Titre: Hors-la-loi
● Inventaire:

MessageSujet: Re: Here go the delivery boys Mer 13 Oct - 17:54



Gisborne avait, très vite, inversé la vapeur. Il menaçait désormais Allan et Will, rageur, ne put que constater qu'ils en étaient à nouveau au point de départ. Seulement, cette fois-ci, c'était lui que Guy oubliait.

"Gisborne, vous êtes un lâche."

Il ne voyait pas trop comment sortir Allan de cette tourbe, si ce n'était en échangeant, encore une fois, sa place avec celle de son compagnon. Gisborne devait avoir l'esprit bien lent, pour aimer des jeux aussi répétitifs.

"Je croyais que ce combat était ente vous et moi Gisborne. Un duel. Mais la ntion d'honneur doit vous échapper..."

Malgré la fatigue et sa blessure qui saignait toujours abondamment, Will refusait d'abandonner. Il se battait pour l'Angleterre, son bon peuple et le Roi Richard : l'abandon ne faisait plus partie de son vocabulaire. Une noble cause changeait un homme, et le jeune hors-la-loi avait gagné en détermination et en force depuis qu'il avait rejoint la bande. Il était hors de question pour lui de baisser les bras, de perdre, ou de voir son ami mourir. L'arrivée de son compagnon lui avait insufflé un nouveau dynamisme, et il se sentait capable de se battre encore un bon moment, si cela lui permettait de les débarasser de l'homme de main du Shérif. De toute façon, ils n'étaient que trois : le reste du champ de bataille semblait ignorer jusqu'à leur existence.
Revenir en haut Aller en bas


Allan A Dale
Prince of Pickpocketing


√ LOCALISATION : Sherwood
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 24

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 25 ans
● Titre: Hors-la-loi
● Inventaire:

MessageSujet: Re: Here go the delivery boys Mer 13 Oct - 22:22


Bon, au moins il avait temporairement sauvé Will... Gisborne avait mordu à l'hameçon et s’en était prit à lui plutôt qu’à son ami. Mais à quel prix ? Allan avait sa gorge à la merci de la dague de Gisborne. Il pouvait avoir la jugulaire tranchée à n’importe quel moment. Mais quel idiot ! Pourquoi avait-il baissé cette foutue épée ! Il a fallu une fraction de seconde au maître d’armes pour se retrouver derrière le hors-la-loi et une autre pour sortir sa dague. Allan était le pro de la triche et du mensonge, mais là il devait avouer que Gisborne avait bien joué. Sans doute qu’Allan avait trop d’honneur pour faire un coup pareil. Décidément le bras droit du shérif était prêt à tout pour parvenir à ses fins… A tout ? Non ! Il n’allait pas tuer un hors-la-loi directement sans autre raison que celle d’avoir les nerfs à vifs. D’abord parce que dans l’immédiat, il avait besoin d’Allan (quelle ironie !) pour sauver sa peau face à Will. Et ensuite, parce que ça ne lui servirait rien de tuer un hors-la-loi et d’en garder uniquement un seul. Si Allan et Will n’avaient pas encore sentit la lame d’un soldat ou de Gisborne en travers de leur corps, c’était parce qu’ils devaient rester vivants. Gisborne les voulaient vivants. Ou plutôt le shérif avait ce souhait… Car si ça ne s’était tenu qu’à Gisborne, les amis auraient certainement déjà été allongés six pieds sous terre. Oui, Gisborne n’avait aucune raison d’abattre son otage…

- C’est que du pipeau, réussit à articuler Allan, le cou entre le bras et la dague de Gisborne.

Il sentit le maître d’armes resserrer sa pression. Le pickpocket avait-il visé juste ? Avait-il réussi à le faire paniquer ? Quoiqu’il en fût, il continua, espérant gagner du temps.

- Will part ! Il ne peut rien faire ! Au pire…

Allan ne réussi pas à finir sa phrase. Il avait de plus en plus de peine à respirer et à parler. Et le manque d’oxygène l’empêchait de réfléchir correctement. Il gigotait, se débattait, mais rien n’y faisait. Will ne bougeait pas. Aparemment il ne voulait pas fuir sans son ami.
Pour chaque problème il y avait deux méthodes pour la résolution : se servir de sa tête ou frapper. Allan décida d’opter pour la seconde méthode, celle entraînée à plusieurs reprise dans les bagarre de tavernes. Après maintes manœuvres, il réussit enfin à libérer son bras gauche. Il l’avança pour prendre de l’élan et abattit son coude sur le visage de Gisborne. Un son à faire frémir les tympans d’un sourd retentit. Gisborne lâcha son emprise pour porter ses mains gantées à son visage blême. Allan se retourna et lui fit face. Plié en deux, les mains sur les genoux, il cherchait sa respiration. Il sentait toujours Will dans son dos. Gisborne regardait le voleur les yeux plein de haine. Du sang coulait de ses narines pour glisser sur son menton puis enfin gouter sur le sol terreux, son nez tordu en un angle peu naturel.

Allan le souffle haletant respirait enfin. Quelque peu soulagé. Toujours conscient que ce repos n’allait pas durer…
Revenir en haut Aller en bas


Guy de Gisborne
∴ Master At Arms ∴


√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 42

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 34
● Titre: Maître d'Armes
● Inventaire:

MessageSujet: Re: Here go the delivery boys Mar 26 Oct - 14:35


Gisborne s’attendait à tout, sauf à cela. Il eut à peine le temps de réaliser ce qu’il se passait qu’il était déjà trop tard.

Allan avait réussi à dégager son bras gauche et avant que Messire Guy ait pu faire le moindre mouvement, le hors-la-loi avait abattu son coude sur son visage. Un craquement sourd se fit entendre, suivait d’un cri de douleur. Le maître d’armes laissa tomber son épée et recula de quelques pas, tout en portant ses mains gantées à son visage meurtri. Il serra les dents, tentant de lutter contre la douleur lancinante qui lui parcourait la figure. En le frappant ainsi, Allan A Dale lui avait tout simplement cassé le nez.

Ce n’était pas la première fois que Gisborne était blessé par un adversaire. Il avait connu pire, mais c’était la première fois qu’on lui cassait le nez et bon sang, cela faisait horriblement mal. Mais en tant que soldat, il avait appris à ignorer la douleur ou du moins, à la gérer.

En poussant un juron, Guy essuya du revers de la main le sang qui coulait sur son menton, emplissant sa bouche d’un goût amer. Il lança à Allan un regard chargé de haine.

Sa patience était maintenant à bout. S’il ne tenait qu’à lui, il aurait déjà passé au fil de son épée ces deux hors-la-loi arrogants et rapporté leurs têtes au Shérif. Mais malheureusement pour lui, ce dernier les voulait en vie. Le maître d’armes se consola quelque peu en imaginant la mort lente et douloureuse que Vaisey ne manquerait certainement pas de leur faire subir.

Ce n’était pas la perspective d’imaginer le sort réservé à Will et Allan qui fit apparaître un sourire cruel sur le visage du maître d’armes, mais tout autre chose. En effet, aucun des deux et ni lui-même ne s’étaient rendus compte que plusieurs soldats les encerclaient à présent. Tout à leurs joutes verbales, ils n'avaient pas remarqué que les hommes de Gisborne s’étaient rapprochés à pas feutrés de leur petit groupe.

En constatant qu’il tenait enfin la victoire, Guy fit quelques pas pour ramasser son arme, qu’il remit tranquillement dans son fourreau.

« Cette fois-ci, vous avez bel et bien perdu », lâcha-t-il avec un air triomphal.


Dernière édition par Guy of Gisborne le Mer 27 Oct - 11:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas


Allan A Dale
Prince of Pickpocketing


√ LOCALISATION : Sherwood
√ NOMBRE DE PRINTEMPS : 24

► WE ARE ROBIN HOOD ◄
● Age: 25 ans
● Titre: Hors-la-loi
● Inventaire:

MessageSujet: Re: Here go the delivery boys Mar 26 Oct - 18:00

« Cette fois-ci, vous avez bel et bien perdu. »

Perdu ? Allan releva la tête puis jura. Ils étaient cernés. De la confusion se mêla à son état de colère et de peur. Leur bagarre ne pouvait se terminer comme ça. Ils n'allaient tout de même pas se faire emprisonnés, pour finir torturés ou pire se balancer au bout d'une corde ! Ils s'étaient battus corps et âmes bon sang ! Et pendant un instant ils avaient même eut l'occasion de s'enfuir. Non, non Allan ne pouvait concevoir leur capture... Il se redressa complètement tentant de garder la tête froide. Le pickpocket inspecta le cercle de soldats : il n'y avait aucune sortie. Et les soldats étaient bien trop nombreux pour leur faire face sans risquer d’y passer. Allan avait surmonté bien trop de malheurs, et devait vivre encore tellement de moments de bonheur, dans sa vie, qu’il ne pouvait l’écourter aujourd’hui…

C’est donc avec un geste de résignation, non sans colère, qu’il lâcha son épée au sol lorsque deux hommes en armures s’approchèrent de lui, épées pointées en direction de sa poitrine. Ils le firent s’agenouiller aux forces combinées de quatre bras. Un troisième homme sur un cheval, se posta juste devant Allan puis lança une corde, préalablement attachée à la croupe de son animal. Un des deux gardes la rattrapa et noua les poignets d’Allan sans la moindre douceur. Ce dernier lança un coup d’œil à Will : il était dans la même posture, fulminant encore de rage. Gisborne chevaucha dans leur direction, posant sur eux ses yeux bleus-gris éclairés d’une étrange lueur qui n’annonçait rien de bon. Allan réfléchissait encore à une réplique cinglante à l'adresse du maître d'arme, lorsque celui-ci pivota et galopa pour se mettre à la tête du groupe et le conduire jusqu’à Nottingham. Allan eut à peine le temps de se rendre compte que les cavaliers se mettaient déjà en route. Encore à genoux, ses mains partirent en avant, tirées par le cheval, et le reste de son corps fut traîné pitoyablement pendant quelques mètres sur le sol terreux. Il se releva tant bien que mal, mais dû courir de manière à se que sa corde ne soit pas tendue et lui évite de rechuter.

Après être sortis de Treeton sous les yeux désolés des villageois, la file de cavaliers ralentit l’allure. Allan et Will purent enfin marcher. Le souffle saccadé, Allan regarda son compagnon d’infortune. Il souhaitait tant lui dire quelque chose. Mais il ne savait quoi. Lui dire qu’il était désolé ? Qu’il regrettait ? Que tout allait s’arranger ? Qu’ils ne risquaient pas de mourir ? Tant de pensées se cognaient contre ses parois crâniennes. La journée avait si bien débutée. Comment avait-elle pu virer ainsi au cauchemar ? Et pourquoi s’étaient-ils laissés les deux se faire capturer ainsi ? Peut-être auraient-ils dû tenté de fuir ? Ou de se battre ? Se battre et risquer d'être tué par une lame... Cela aurait sans doute été mieux que ce qu’il allait leur arriver… De plus, leurs compagnons ne savaient rien de leur capture. Tôt ou tard, les hors-la-lois allaient sans doute se rendre compte de l'absence prolongée de leurs amis... Les villageois pourraient peut-être les prévenir. Dans les deux cas, Robin et les autres viendraient alors les sauver… Et réaliser alors le plan du shérif… Car nul doute que Robin se ferait capturer comme eux l'avaient été… Non, ils devraient se débrouiller seuls. Se détacher et trouver un moyen de fuir. Une fois dans Sherwood , les gardes n’auraient aucune chance de les retrouver. Les hors-la-loi connaissaient la forêt comme leur poche.

« Allez avance.»

Un soldat poussa Allan dans le dos. Le pickpocket lui lança un regard noir, mais cela ne fît qu’accentuer le sourire narquois du garde. Allan remarqua qu’il y avait tout autant de cavaliers devant lui que derrière, et comme si Gisborne n’avait pas assez confiance en cette surveillance frôlant la paranoïa, un garde était flanqué de chaque côté des deux hors-la-loi. Allan soupira. Même s’il arrivait à se détacher, il n’arriverait jamais distancer autant de cavaliers… Le cortège traversa plusieurs villages dans un calme froid ponctué par quelques hennissements de chevaux, quelques rires gras, ou ordres lancés à l’adresse des deux prisonniers. Enfin, après ce qui parut un temps fou à Allan, l’escorte arriva enfin à Nottingham : le point de non-retour…
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Here go the delivery boys Aujourd'hui à 16:47

Revenir en haut Aller en bas

Here go the delivery boys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REDEMPTION :: 
    ► To Nottingham!
 :: 
∴ LE VILLAGE DE TREETON ∴
-